L'Expresso du 4 Mai 2012 

 

  Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Présidentielle : Avec Hollande, un nouveau souffle pour l'Ecole ?

Présidentielle : Sarkozy : Mener à son terme la politique engagée depuis 2007.…

Présidentielle : Hollande - Sarkozy : Le texte du débat du 2 mai sur l'éducation

ÉDITORIAL

Le changement ?

LE SYSTEME

Une semaine d'actualité en une seule page

A Grenoble, un Prix Nobel à la rencontre des lycéens l JIES : Faut-il jouer pour devenir enseignant ? l Chronique de la carte scolaire l Un quinquennat = 62 000 places supprimées en maternelle l Un maire refuse la scolarisation d'enfants étarngers l Privé : Promotions dans le primaire l Les directeurs d'IUFM en veulent à N. Sarkozy.

L’ÉLÈVE

Sortir :" Circuler-quand nos mouvements façonnent les villes" l Job Dating à Lyon.

LA CLASSE

Orthographe : La circulaire au B.O. l Accès aux CPGE...

LA RECHERCHE

Ecole pour tous, Ecole pour chacun…

LES DISCIPLINES

Grille de compétences pour l'épreuve d'ISN l Sciences de l'ingénieur : Grilles d'évaluation l Histoire-géo : Ressources pour les terminales L et ES.

 

 

 

Présidentielle : Avec Hollande, un nouveau souffle pour l'Ecole ?

Il a mis l’éducation en tête de son programme électoral. Le candidat socialiste s’est largement exprimé sur ses intentions et ses projets durant la campagne, à Pierrefitte en janvier, puis à Orléans en mars. Ils dessinent un nouveau destin pour l’Ecole.

 

"Refondation", "redressement moral et intellectuel", A Orléans, François Hollande a placé l'enjeu de la reforme scolaire très haut. "C'est un nouveau contrat entre l'école et la Nation, un pacte éducatif " qu'il propose, "une réforme globale". " La France, parce qu'elle est une République, entretient un rapport particulier, privilégié, à son Ecole", déclare-t-il. "C’est le résultat d’une longue histoire, une longue et belle histoire... La liberté humaine, l’émancipation de la personne, l'établissement de la démocratie, supposent une éducation, un apprentissage, une culture, un savoir, des connaissances, mais aussi des combats ". Or " jamais l’Ecole de la République n’a été à ce point attaquée, brutalisée, qu'au cours de ces cinq dernières années, dans ses moyens bien entendu, et tout autant dans ses missions, mais surtout dans ses valeurs. Il va nous falloir rectifier cette erreur qui est une faute, la corriger, la réparer".

Lisez la suite

 

Présidentielle : Sarkozy : Mener à son terme la politique engagée depuis 2007

L'essentiel du programme éducatif de Nicolas Sarkozy a été présenté à Montpellier le 28 février 2012. Une phrase le résume : " L’Ecole appartient d’abord à toutes les familles de France ". Comme si le candidat jouait les familles contre les professeurs.

 

L'erreur du pédagogisme. Dès Montpellier, Nicolas Sakozy est revenu au thème de "l'antipédagogisme", un sujet mis en sourdine depuis l'arrivée de Luc Chatel rue de Grenelle. Il a dénoncé « l’erreur du  pédagogisme » et décrit une école qui a sombré dans la facilité. « On a eu tort d’abaisser l’autorité du professeur, de faire croire à l’enfant qu’il était l’égal du professeur » a-t-il affirmé. Dans le dernier débat des présidentielles, le 2 mai, il a à nouveau condamné les IUFM. Dans cette condamnation, Internet a sa place, accusé d'aggraver la crise de l’autorité.

Lisez la suite

 

Présidentielle : Hollande - Sarkozy : Le texte du débat du 2 mai sur l'éducation

Le 2 mai 2012, les deux candidats se sont affrontés assez violemment sur plusieurs sujets. L'éducation était au rendez-vous. Voici le texte des échanges.

Lisez le texte du débat

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

L'Editorial DE FRANCOIS JARRAUD

 

Le changement ?

L'élection présidentielle est-elle importante pour l'Ecole ? Ou celle-ci est-elle à l'abri de transformations profondes ? La question fait débat chez les commentateurs.

 

Pourtant la campagne électorale des présidentielle s'est ouverte sur le thème de l'éducation avec deux importants discours à Orléans, pour F. Hollande, et Montpellier, pour Nicolas Sarkozy. Lors du dernier débat électoral encore, les deux candidats ont pu exposer leurs vues sur l'Ecole avec des propositions qui sont bien différentes.

 

S'il y a débat ce n'est pas tant sur les différences des programmes que sur la capacité à réformer. "Aucun des candidats n’a promis de révolutionner (l'école)", souligne par exemple Emmanuel Davidenkoff sur France Info. Il relève aussi que Nicolas Sarkozy fait des promesses mais ne les tient pas. A l'appui de cette thèse on pense à toutes les pesanteurs d'une administration qui compte près d'un million de fonctionnaires et dont les règles de fonctionnement ont plus d'un demi siècle. Comment faire bouger un si gros corps ?

Lisez la suite

 

 

Revenir au sommaire

 

 

 

Une semaine d’actualité en une page

Les articles que vous avez préférés du 28 avril au 4 mai 2012.

Lisez l’article

 

   

A Grenoble, un Prix Nobel à la rencontre des lycéens

Ce jeudi 3 mai 2012, les élèves de la terminale S2 du lycée Mounier de Grenoble ont rencontré le prix Nobel 2007 de physique, Albert Fert. Ils concluaient ainsi une année de travail sur les nanosciences. Notre reporter y était : récit…

 

Un projet pluridisciplinaire. Au lycée Emmanuel Mounier de Grenoble, et ce pour la 2ème année, une classe de terminale scientifique devient « classe nanosciences ». En partenariat avec l’INP de Grenoble et plus particulièrement l’école Physique Electronique Matériaux (Phelma) l’équipe enseignante de la terminale S2 a mené sur toute l’année un projet pédagogique pluridisciplinaire autour des nanosciences. Les objectifs étaient autant scientifique (découvrir le monde nano) que civique (regard et esprit critique).

Lisez la suite

 

JIES : Faut-il jouer pour devenir enseignant ?

A quoi sert le jeu ? Mais à former des enseignants. C'est la leçon, venue de Suisse, que la Haute Ecole Pédagogique de Fribourg a délivré le 3 mai lors de la seconde journées des JIES 2012. Auparavant, une table ronde avait tenté de répondre à une autre question : pourquoi les jeux marchent si bien?

 

"Pourquoi ça marche si bien les jeux ? Parce que c'est un vrai gâteau pour le cerveau !" L'intervention d'Elena Pasquinelli, une cogniticienne du Groupe Compas, marque la seconde journée des Journées internationales sur la communication, l’éducation et la culture scientifiques. Dans une matinée consacrée à des photographies de la situation des jeux éducatifs , E Pasquinelli s'attache plutôt à démonter les légendes autour du jeu vidéo et à en faire comprendre les mécanismes. Le jeu vidéo utilise les ressources profondes du cerveau issues de notre héritage de chasseur. Le jeu utilise nos capacités à nous repérer, à détecter le mouvement, à réagir à la surprise, à suivre une proie jusqu'à sa capture. Il repose aussi sur le dosage effort - récompense qui est la vraie drogue du cerveau.

Lisez la suite

 

Chronique de la carte scolaire

Les vacances n’ont pas désarmé les contestataires de la carte scolaire. Isabelle Faure, directrice de l’école de Montignac en Dordogne, poursuit sa grève de la fin débutée le 10 avril. Reçue le 30 avril par l’inspectrice d’académie, elle n’a reçu aucun signe d’encouragement concernant le maintien de la 4e classe de maternelle pour lequel elle lutte.

 

Dans la Loire, les parents d’élèves ont repris le chemin du mouvement. Venant de neuf écoles, ils s’étaient donné rendez-vous samedi 28 avril à Saint Etienne pour organiser une grande classe en plein air. L’idée de la classe en plein air est partagée et se propage. A Agen le 2 mai, c’est dans la cour de l’inspection que le collectif « Zéro suppression de classe en Lot et Garonne » a organisé sa classe sauvage. A Limoux, dans l’Aude, les parents se mobilisent pour défendre la classe projet « histoire de l’art » du collège Joseph Delteil. Jusqu’ici proposée de la 6e à la 3e, à la rentrée prochaine, elle risque de n’exister que pour les 5e et les 4e ; «Une mort assurée » selon les parents d’élèves qui soulignent le succès de la classe avec par an plus de 50 demandes pour entrer en 6e.

 

Vendredi 4 mai, les parents du Rheu en Ille et Vilaine, défendront la classe de maternelle du Gabillais en occupant leur école. Mercredi 2 mai, l’école de Castelnau de Montmirail dans le Tarn était ouverte pour rattraper le pont du 1er mai. Pourtant, sur les 108 élèves, seuls neuf étaient présents : le résultat réussi de l’opération école morte organisée par les parents d’élèves pour contester la fermeture d’une classe à la rentrée prochaine. Le lycée Borda de Dax était quant à lui était lycée mort lundi 30 sous l’action des parents d’élèves. Jeudi 3, ce sont les enseignants qui se sont mis en grève. Les non remplacements de profs absents et la suppression annoncée d’un poste de documentaliste alimentent les inquiétudes. Une classe qui ferme à Sentein et c’est toute la vallée du Biros en Dordogne qui s’inquiète et se mobilise. Le 2 mai, le collectif de défense a organisé un débat qui a rassemblé plus de 70 personnes, parents d’élèves, habitants mais aussi élus, afin de trouver des solutions pour garder en vie l’école du village.

 

Un quinquennat = 62 000 places supprimées en maternelle

Depuis 2007, 62 276 places de maternelle ont été supprimées rapporte le Bilan social national, selon le Snuipp. Il s'agit essentiellement d'enfants de moins de 3 ans.

Sur le site du Snuipp

 

Un maire refuse la scolarisation d'enfants étrangers

Selon l'AFP, le maire de Rubelles, en Seine et Marne, refuse la scolarisation de 18 enfants étrangers. Selon l'inspection académique il reste suffisamment de places dans les écoles de Rubelles contrairement à ce qu'affirme la mairie.

 

Privé : Promotions dans le primaire

Le B.O. du 3 mai publie des arrêtés relatifs à la promotion des maîtres du premier degré du privé. Nous avons donné ces informations le 4 avril.

L'Expresso du 4 avril

 

Les directeurs d'IUFM en veulent à N. Sarkozy 

"Non, Monsieur Nicolas Sarkozy, les IUFM n’ont pas disparu. Ils occupent une place reconnue dans le paysage universitaire et de nombreux étudiants continuent de leur faire confiance pour apprendre un métier qui est devenu bien difficile à force d’être dévalorisé et décrédibilisé. Être enseignant est un métier qui s’apprend et la catastrophe est de nier ce fait, le nier jusqu’à prendre ses rêves pour des réalités". Trois directeurs d'IUFM prennent leur plume pour protester contre l'affirmation de N Sarkozy le 2 mai " J’ai supprimé les IUFM. C’était une catastrophe. ». « J’ai supprimé les IUFM qui étaient une catastrophe parce que j’ai voulu que nos enseignants soient formés dans l’université."

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Sortir :" Circuler-quand nos mouvements façonnent les villes"

La Cité de l'architecture et du patrimoine consacre une exposition à la mobilité urbaine, aux liens entre transports, urbanisme et architecture: "Circuler-quand nos mouvements façonnent les villes" transporte les visiteurs, à travers le temps et l'espace, des premières villes de l'humanité aux villes de demain, et les amène à s'interroger sur leur environnement et leur devenir. Découvrez, jusqu'au 26 août 2012, en famille ou avec vos élèves, cette exposition à la scénographie foisonnante d'images, de sons, de films.

Lisez l'article

 

 

 

Job Dating à Lyon

L'Institut du commerce de Lyon organise les 11 et 12 mai une rencontre entreprises étudiants. Les étudiants pourront rencontrer des entreprises lors d'entretiens au format "speed dating" ainsi que des établissements d'enseignement supérieur.

Le programme

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Orthographe : La circulaire au B.O.

La circulaire sur l'orthographe est parue au B.O. du 3 mai. Ce texte avait été annoncé dans L'Expresso du 17 avril. Jean-Pierre Jaffré, spécialiste d l'enseignement de l'orthographe, nous disait : " "Si l'intention est à priori louable, il est néanmoins peu probable que ces quelques pages permettent de redresser un niveau scolaire dont on souligne d'emblée la faiblesse. Pour l'essentiel, les secteurs abordés ne sont pas nouveaux et reprennent des idées générales bien connues… et donc concomitantes de la "baisse du niveau" dénoncée. Certains points demeurent certes discutables, comme la volonté affichée de mettre l'orthographe en centre de tout (vocabulaire, grammaire, etc.). Ne pourrait-on inverser les propositions et dire, notamment, que c'est la grammaire qui est au service de l'orthographe et non l'inverse ? Sans précisions sur leur formulation, l'insistance récurrente sur les règles et leur apprentissage explicite ne va guère au-delà  de la déclaration d'intention. Il faudrait au moins introduire une distinction entre métalangage et procédures métalinguistiques. Bref, les vertus didactiques de ce texte me semblent fort limitées".

Au B.O.

Dans L'Expresso du 17 avril

 

Accès aux CPGE

"Le taux de 30 % d'étudiants boursiers en CPGE... demeure un objectif primordial. Il s'impose désormais à tous les établissements, pour chaque grande voie de formation et, in fine, pour chaque divisioné, affirme une circulaire publiée au B.O. qui fixe les règles d'admission en CPGE.

Au B.O.

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Ecole pour tous, Ecole pour chacun

En partenariat avec le Café pédagogique, le Se-Unsa organise le 23 mai à Paris un colloque sur le thème " Ecole pour tous, Ecole pour chacun, l'individualisation en question(s) ".

 

L'école doit-elle être «indifférente aux différences» ou doit-elle proposer des réponses différentes à des enfants et des jeunes tous uniques ? Jusqu'où peut-on aller dans la prise en compte des différences sans renoncer aux objectifs communs et sans enfermer chacun dans sa singularité ? La différenciation a connu et connaît des formes aussi diverses que les groupes de niveau, de besoin, de projet, le travail autonome, le travail individualisé -dans et hors la classe-, l'accompagnement éducatif dans certaines écoles et au collège, l'accompagnement personnalisé au lycée, l'aide personnalisée à l'école primaire, les stages passerelles, les stages de rattrapage... Quelles appréciations porter sur ces dispositifs ? Sont-ils tous compatibles avec l'objectif d'une École plus juste et plus efficace ? Sont-ils le signe de l'émergence d'une École qui inclut tous les élèves ou tout au contraire annoncent-ils une École fragmentée, juxtaposant les dispositifs particuliers pour publics ciblés ? Au lendemain de l'élection présidentielle, Jean-Pierre Obin, Anne-Marie Chartier, Sylvain Grandserre, Françoise Clerc apporteront leurs écliarages sur ces questions. Vous aussi ?

Inscrivez-vous

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Grille de compétences pour l'épreuve d'ISN

Le B.O. du 3 mai publie les grilles de compétence et d'évaluation de l'épreuve d'Iinformatique Sciences du numérique au bac S. " La grille couvre un ensemble de compétences variées, assez larges par leur énoncé et déclinées en un certain nombre de capacités plus spécifiques, décrites au moyens de situations et de contextes (non limitatifs) permettant leur mise en jeu et observation."

Au B.O.

 

Sciences de l'ingénieur : Grilles d'évaluation

Le B.O. du 3 mai apporte des compléments à ces grilles datant de 2011.

Au B.O.

 

Histoire-géo : Ressources pour les terminales L et ES

Eduscol met en ligne des éclairages sur les thèmes au programme.

Sur Eduscol

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 250 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le vendredi 04 mai 2012.
En direct du forum
Entre 800 et 1250 euros pour les enseignants encadrant des professeurs stagiaires ou des étudiants
- Les enseignants du premier degré, tuteurs d'enseignants stagiaires du premier degré, ne touchaient rien... (ou presque selon les départements). Quel est le second terme de la devise inscrite au fronton des établissements scolaires, qu'ils...
Le Se-Unsa demande des perspectives de revalorisation
- Pour avoir comparé mon salaire net annuel (de professeur des écoles) à celui d’un ami professeur en Lycée Pro (donc pas agrégé), même échelon, même ancienneté, nous arrivons à une différence avoisinant les 10 000 euros à l’année (bulletin de paie à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces