Collège : Des IPR demandent l'étalement de la réforme  

" Notre République a besoin d’une École apaisée qui avance, réfléchit, se construit et évolue dans la sérénité. Le calendrier de l’École n’est pas celui des échéances électorales". Les inspecteurs du SIA, le second syndicat des inspecteurs du second degré, demande la mise en oeuvre progressive de la réforme du collège dans une lettre du 13 décembre.

 

"Il est aujourd’hui de notre devoir de vous alerter, dans un contexte politique et sociétal particulièrement difficile, sur les tensions inédites observées dans les établissements scolaires. Nous courons le risque de voir cette réforme (et les dispositifs de formation qui l’accompagnent) être l’otage d’un mécontentement et d’un malaise du monde enseignant", écrivent-ils. "C’est pourquoi nous vous demandons, Madame la ministre, de réinterroger la mise en oeuvre de cette réforme".

 

"Plus nous entrons de manière concrète dans le vif du sujet, plus nous nous engageons dans les détails pratiques d’application et plus nous prenons conscience de la charge de travail qui sera exigée des enseignants. Outre l’appropriation de la logique curriculaire des nouveaux programmes, les professeurs devront également préparer transitoirement l’adaptation de ces derniers pour les élèves entrant à la rentrée 2016 en 6e, 4e et 3e et concevoir pour les quatre années du collège des enseignements aussi ambitieux et complexes que l’accompagnement personnalisé ou les enseignements pratiques interdisciplinaires. Par ailleurs, la non-parution à ce jour du décret sur l’évaluation nous oblige également à vous alerter sur de très sérieux risques d’impréparation et de dérapage dans la mise en place de la session 2017 du diplôme national du brevet. Le délai d’un an nous paraît en effet techniquement beaucoup trop court pour former et préparer les professeurs à une utilisation confirmée des nouvelles échelles de maîtrise des domaines de compétences du socle. C’est pourquoi, Madame la ministre, nous tenons à vous alerter sur le caractère peu réaliste d’une mise en oeuvre sur quatre niveaux d’enseignement simultanément".

 

La lettre

 

 

Par fjarraud , le lundi 14 décembre 2015.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces