L'enseignement de l'histoire menacé par les politiques ? 

"La multiplication de ces discours réactionnaires confisque la parole aux acteurs de terrain et empêche toute réflexion et tout débat constructifs autour de l’enseignement de l’histoire", écrit le Snes en réaction aux nombreux dérapages des candidats à la présidentielle. "Ainsi déjà en 2015, lors du processus d’écriture des nouveaux programmes du collège, le groupe d’experts qui les rédigeait pour le CSP, avait été dessaisi de la question suite à une campagne de presse des tenants du récit national. Cela avait abouti à une nouvelle version des programmes reprenant une grande partie des défauts des précédents et évacuant les renouvellements historiographiques qui avaient été introduits en 2008".

 

Communiqué

 

Par fjarraud , le vendredi 23 septembre 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces