Journée nationale sur le Harcèlement : Premiers résultats, nouveaux efforts 

"Un tabou a été brisé". La Journée contre le harcèlement à l'Ecole, le 3 novembre, est ouverte par N Vallaud Belkacem par un bon chiffre : la baisse du taux de harcèlement dans les écoles françaises. Le ministère ne baisse pas la garde. Il annonce de nouveaux outils et lance un nouveau chantier : celui du cyberharcèlement.

                                                    

La violence scolaire en baisse

 

"L’enquête internationale HBSC (Health Behaviour in School-aged Children), menée tous les quatre ans dans 42 pays auprès de collégiens, montre une diminution des brimades subies ou agies, à savoir du harcèlement entre 2010 et 2014, pour la première fois en vingt ans. Ainsi, selon cette enquête, le harcèlement aurait diminué de 15 % au collège entre 2010 et 2014", annonce le ministère. Selon la même enquête, cette baisse monterait à 33% en sixième.

 

Pour le ministère, "cette diminution montre que le travail engagé par les associations, par les victimes, de plus en plus nombreuses à oser témoigner, et par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, commence à porter ses fruits. Cependant, la recherche internationale a prouvé qu’il ne fallait jamais cesser de conduire des actions de prévention au risque de voir très rapidement se réinstaller les situations de harcèlement. C’est au quotidien que le harcèlement doit être combattu".

 

Interrogée par le Café pédagogique, N Vallaud Belkacem rappelle que le ministère s'est soucié du problème dès 2011. Pour elle , les outils les plus efficaces pour faire baisser le harcèlement ce sont les outils mis à disposition des personnels de l'éducation nationale pour qu'ils sachent comment se comporter face aux cas de harcèlement. Les formations jouent aussi un rôle. Le ministère revendique 200 000 personnels formés en 2015-2016 et souhaite atteindre 300 000 cette année avec 1500 formateurs.

 

Lutter contre la cyberviolence

 

Mais l'axe de cette année c'est le cyberharcèlement. Le ministère met en avant des associations partenaires qui sont les vedettes de la journée. L'association e-enfance explique que grâce à ses contacts privilégiés chez Twitter, Facebook ou Youtube, "les commentaires ou le compte usurpé sont supprimés extrêmement rapidement dans les heures qui suivent". Interrogée par le Café pédagogique sur cette efficacité auprès de multinationales, Justine Atlan évoque un engagement de ces groupes envers la Commission européenne sur la sécurité des mineurs. Cette action sera relayée par un clip diffusé sur les réseaux fréquentés par les jeunes.

 

Un "Guide de prévention des cyberviolences en milieu scolaire" a été réalisé par le ministère et devrait être disponible sur le site non au harcèlement. Le guide  s'intéresse à la prise en charge des cyberviolences entre élèves et aussi entre adultes dans un établissement scolaire. Il s'intéresse aussi à la formation des élèves pour prévenir les cyberviolences. Un document qui s'intéresse au "comment faire" plutôt qu'aux clips...

 

François Jarraud

 

Le guide sur la cyberviolence

Non au harcèlement

Enquete HBSC

 

 

Par fjarraud , le jeudi 03 novembre 2016.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces