Réforme des rythmes scolaires : les instits en parlent 

Que pensent les professeurs des écoles de l'annonce d'Emmanuel Macron d'une remise en cause de la réforme des rythmes scolaires ? Sur les sites professionnels les avis sont toujours nettement partagés même si al perspective de devoir tout refaire à nouveau parait épuisante.

 

C'est un des points importants et appliqué le plus tôt du programme éducatif du nouveau président.  Dès l'été 2017, un décret devrait donner aux communes la possibilité d'appliquer ou non la réforme des rythmes scolaires. Elles pourront décider de revenir à la semaine de 4 jours ou non. Elles pourront aussi maintenir ou supprimer les activités périscolaires. E Macron tire ainsi un trait sur une des réformes les plus importantes et les plus contestées du quinquennat. Les aides aux communes pour financer le périscolaire seront maintenues jusqu'en 2019. Après elles seront réservées aux communes pauvres pour les aider à payer le périscolaire.

 

Pour...

 

Qu'en disent les enseignants du premier degré ? Sur le site Charivari, un des sites les plus populaires chez les professeurs des écoles, Delphine, la créatrice du site, se déclare pour la semaine de 5 jours.

 

" Ça se passait très bien, à 4 jours ? Mais ça se passait très bien pour QUI ?... 4 séances de calcul mental au lieu de 5 ?  4 rituels de grammaire au lieu de 5 ?  4 séances de langage oral au lieu de 5 ?  Ça se passait très bien ? Mais pour qui donc ? Bien sûr que ça se passait très bien pour tous ceux qui décident aujourd’hui d’autoriser le retour à la semaine de 4 jours. Ça se passait très bien pour les enfants d’instits, pour les enfants de ministres, et, plus généralement, pour les enfants des familles favorisées ou ceux des parents élus au conseil d’école… Ça se passait très bien pour tous les enfants dont les parents savent/peuvent expliquer à leur enfant, le soir, comment on accorde un participe ou comment on additionne deux fractions", écrit-elle. " La semaine de 5 jours est une très bonne chose… La cinquième matinée est bénéfique pour les apprentissages des enfants. Le matin, les enfants sont plus réceptifs", écrit Lutine. "Un avis que nuance Zousmoun qui plaide pour le samedi matin travaillé à la place du mercredi : " Dans notre école, nous constatons les dégâts du mercredi travaillé: aucune concentration le jeudi et le vendredi, des enfants continuellement fatigués. Tout cela a été amorcé avec la semaine de 4 jours. Nous sommes vraiment pour le retour de la semaine des 5 jours avec le mercredi de repos et le samedi travaillé."

 

Ou contre...

 

Mais on compte aussi des avis opposés. " Chez nous, en maternelle, la semaine des cinq jours a été une véritable catastrophe. Pourtant, au début, je n’étais pas contre du tout. Mais tout le monde reconnait chez nous que c’est un échec : à sa troisième année, le constat est désastreux : très peu d’enfants profitent de la sortie anticipée, la grande majorité sort comme avant, si ce n’est la en plus la garderie. Bilan : les enfants passent par trois systèmes de garde en une journée". 

 

DHB surenchérit ne mettant en cause la semaine choisie à Lyon, une dont le maire soutient E Macron mais a été rétif à la mise en place de la réforme. " Ici c’est une catastrophe ces 5 matinées travaillées.. Les séances du jeudi et du vendredi sont pratiquement à refaire la semaine d’après tellement la concentration n’y est pas. La plupart des enfants restent à l’école de 8H30 à 18h y compris le vendredi. A Lyon les journées du lundi mardi jeudi sont de 8H30 à 16H30 et le mercredi et vendredi de 8H30 à 11H30. Les enfants ont donc concrètement 4 journées longues à l’école et en plus le mercredi matin.. il faudrait qu’ils soufflent".

 

Un enseignant tire la conclusion de ces va et vient. " Après s’être battu pour construire un projet cohérent, qui fonctionne., y compris pour les maternelles .. 3 ans après, il va falloir se battre pour le conserver épuisant..."

 

François Jarraud

 

Le site Charivari

Le programme d'E Macron

Le site Charivari


Par fjarraud , le lundi 15 mai 2017.

Commentaires

  • heurtebise, le 15/05/2017 à 20:06

    Les quelques points de vue exprimés sur le site de Delphine Guichard sont loin de représenter la diversité des points de vue et des difficultés rencontrées par les enseignants d’école élémentaire depuis la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Quant au bilan à tirer de la mise en place de la semaine de 5 jours dans les écoles élémentaires publiques française depuis 5 ans, la profession mérite une étude plus sérieuse qu’une lettre personnelle exprimée au Président et les quelques commentaires qui l’accompagne. Sans parler de la complexité des problématiques liées à l’apprentissage ou aux élèves de milieux défavorisés qui ne se résument pas à avoir une séance de calcul, de grammaire ou de langage oral par semaine de plus ou à faire des pratiques éducatives dans les autres pays de l’OCDE un argument irréfutable.

    La réforme des rythmes scolaires a désorganisé le fonctionnement des écoles. Celle-ci a été avant tout une réforme des temps périscolaires. Elle s’est faite sans les enseignants et a renforcé le pouvoir des municipalités. Elle a déstabilisé le travail des équipes enseignantes et dégradé leurs conditions de travail. L’abrogation de la loi et du décret Hamon et le retour à un cadrage national est donc plus que jamais d’actualité. Pour autant, laisser aujourd’hui chaque municipalité choisir de poursuivre ou non dans cette voie, comme l’a laissé entendre le candidat Macron, n’est pas acceptable.

    lettre type modifiable à envoyer au Président de la République cliquez ici

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces