Blanquer lance une énième opération lecture 

Des académiciens, Erik Orsenna, Alexandre Jardin, la cadre somptueux de l'Académie française : Jean-Michel Blanquer joue avec les symboles ce soir et lance la campagne "Ensemble pour un pays de lecteurs". Pour le ministre, une belle opération sur le terrain de la culture et de la lecture, des thèmes politiquement porteurs qu devraient être repris par les médias. En réalité la "campagne" met en avant l'association Lire et faire lire, qui oeuvre depuis des années pour encourager la lecture. Un travail sympathique mais dont l'efficacité reste à démontrer. Quant aux difficultés réelles des élèves pour l'apprentissage de la lecture n peut s'en remettre à l'étude de R Goigoux ou à la conférence du Cnesco.

 

Lire et faire lire

Etude Goigoux

Narramus en maternelle

Conférence Cnesco

 

Par fjarraud , le jeudi 12 octobre 2017.

Commentaires

  • delacour, le 12/10/2017 à 09:43
    apprendre à lire consiste à comprendre comment des sons porteurs de sens peuvent être transcrits, codés par écrit pour que l'on puisse ensuite récupérer le sens en décodant les sons à partir de l'écrit produit.
    Il n'existe aucun code de lecture fixe mais le code d'écriture est totalement fixe et stable : c'est le code orthographique. Par ailleurs une fois un mot codé par écrit (oiseau, l'exemple choisi par Saussure) son décodage est certain. Mais il n'est pas tributaire dune "valeur sonore des lettres".

    On ne peut pas être certain de lire ma en /ma/ en  dehors de tout sens au moment du décodage si on n'a pas commencé par coder.(maison, mauvais, manche, maintenant...)
    Il serait prudent de commencer par coder du sens, coder le sens /équateur/ avec "équateur" pour pouvoir décoder du sens avec certitude.
    Comprendre comment fonctionne le codage de l'écrit permet d'apprendre à lire Voir le site "ecrilu" qui propose une pédagogie d'entrée en lecture par le codage.
    Même en dédoublant les CP, en conservant une pédagogie du décodage initial, on aura les mêmes résultats que dans les classes plus chargées. J'en fais le pari !


    .
    • Jean Maurice, le 12/10/2017 à 18:57
      Bonjour Delacour,
      J'espère que le système "ecrilu" fait des émules. Sincèrement. Je m'abstiens donc de critiquer (puisque l'orthographe spécifique de chaque mot doit être mémorisée, comme si le système orthographique était une compilation d'exceptions!), histoire de voir s'il est possible de mettre en concurrence diverses approches. De mon côté, je reste attaché au système de décodage (le mien, pas celui qui prédomine), qui marche excessivement bien puisque 90% de mes élèves savent lire avant d'entrer au CP où ils travailleront dès lors le codage de manière plus systématique: faut bien mémoriser l'orthographe d'usage un jour.  Hors de question pour moi de me satisfaire des codages phonétiques approximatifs, ( plus que jamais à la mode et toujours présents sur les dernières évaluations CP) qui ne sont que des palliatifs de satisfaction immédiate fort dangereux pour  l'acquisition orthographique rigoureuse ultérieure ...

      Ceci dit, pour en revenir au thème, le nouveau plan lecture (surtout littérature) est avant tout destiné à faire entendre que les responsables (lesquels?) s'occupent du problème. Peut être à secouer quelques enseignants qui dorment à l'abri de leurs manuels? Il faut évidemment brasser du PROJET, vendre des actions tape à l'oeil ponctuelles comme si elles étaient pérennes ou rentables, grouper des structures diverses espérant donner l'illusion que le travail en commun donne corps à des évolutions. Bref, il faut surtout alimenter les  rubriques médiatisées  pour signifier à la société qu'on agit. Les enseignants qui bossent en silence, ne seront pas bien jugés. Il faut se faire voir, se vendre comme me disait un ancien. Quant à savoir si ces actions seront suivies de résultats positifs tangibles...? Laissons ça de côté, ce n'est pas le sujet.

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces