Salaires : Les inégalités demeurent à l'Education nationale 

Si le salaire moyen des personnels enseignants est de 2510€ net selon le dernier Bilan social du ministère, cette moyenne occulte des écarts importants entre les âges, les corps, les statuts et aussi les sexes. Très attachée à l'égalité, l'Education nationale est pourtant terre d'inégalités salariales importantes.

 

Entre premier et second degré

 

Qui gagne le plus ? Les enseignants ou les non enseignants ? L'avantage va à ces derniers si l'on en croit le dernier Bilan social du ministère de l'Education nationale. Les non enseignants gagneraient en moyenne 2570 € net et les enseignants 2510 €. Mais ces chiffres ne veulent rien dire tant les écarts sont grands à l'intérieur de ces catégories.

 

Recrutés au même niveau d'étude, les enseignants du premier degré continuent à gagner moins que ceux du second degré. Le salaire net moyen d'un enseignant du premier degré est de 2228 € contre2665 pour le second degré. "Le montant des primes reçues explique plus de la moitié de l’écart de salaires brut", explique le Bilan social. "La part des primes dans le salaire brut (dont les heures supplémentaires font partie) est de 5,5 % pour les corps du premier degré et de 14,0 % pour ceux du second. L’écart restant (soit 46 % de la différence totale) entre le salaire brut moyen perçu par les enseignants du premier degré et celui perçu par ceux du second degré concerne le traitement indiciaire brut (TIB), du fait, notamment, de la présence dans le second degré des corps d’agrégés et de professeurs de chaire supérieure, aux grilles indiciaires plus favorables". Concrètement un enseignant du premier degré touche en moyenne 150€ de primes et d'heures supplémentaires et un professeur du second degré 452 € (dont 227€ d'heures supplémentaires).

 

Cet écart diminue. Il était de 535 € en 2013. Il n'est plus que de 437€. Mais pour que l'égalité se fasse il faudrait beaucoup plus de professeurs des écoles en hors classe alors qu'ils ont encore moins nombreux que dans le second degré.

 

Du simple au double dans le second degré

 

Les écarts sont encore plus importants à l'intérieur du second degré. Le salaire net moyen d'un certifié est de 2560€ et même 1941€ pour les moins de 30 ans. A l'autre bout du prisme, le salaire net moyen d'un professeur de chaire supérieure est de 5560 €. La différence tient aux heures supplémentaires qui rapportent 1892 € par mois aux professeurs de chaire supérieure. Les agrégés gagnent en moyenne 3464 € , 3924 pour les plus de 50 ans. Là aussi les primes et heures supplémentaires font la différence : 699€ pour un agrégé contre 402€ pour un certifié.

 

7% à 8% d'écart entre femmes et hommes

 

 

 


La troisième inégalité concerne le sexe. "Dans le premier degré public, le salaire net des hommes est supérieur de 8 % à celui des femmes et, dans le second degré public, de 7 % ", rapporte le Bilan social. Concrètement, un professeur des écoles homme gagne 2368€ contre 2199 pour une femme. Pour les certifiés on trouve 2662 et 2533. Chez les professeurs de chaire supérieure l'écart est plus fort : 3711 et 3410€.

 

"Quels que soient le corps et le secteur, les hommes sont plus avancés dans leur carrière (TIB plus élevé de 1 % à 6 % selon les corps et le secteur)", note le Bilan social. "Le niveau et la part des primes sont également plus élevés pour les hommes. Parmi les professeurs des écoles du public, l’écart de primes est de 46 % entre hommes et femmes (sur des montants inférieurs à 200 euros), en lien avec une relative surreprésentation des hommes dans les directions des écoles et sur des établissements de plus grande taille (la prime de direction étant en partie liée à la taille de l’établissement). Dans le second degré public, et plus encore parmi les professeurs agrégés et de chaire supérieure, les hommes perçoivent en moyenne 29 % de primes de plus que les femmes. Ces derniers ont en particulier une plus grande propension à effectuer des heures supplémentaires, percevant en moyenne 51 % de rémunérations pour heures supplémentaires de plus que les femmes.

 

Le Bilan dit aussi combien gagnent inspecteurs et chefs d'établissement. En moyenne les personnels d'inspection gagnent 4145€ net par mois et les personnels de direction 4007€. Là les salaire varie du simple au double avec les agents non titulaires des établissements.

 

François Jarraud

 

Le Bilan social

Salaires enseignants : l'exception française

 

 

 

Par fjarraud , le jeudi 21 juin 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces