Rentrée : Enseigner le français en 2018-2019 

Comment enseigner le français cette année ? Sans doute beaucoup de professeurs de lettres se sentent-ils un peu perdus en cette rentrée 2018. D’un côté les programmes du collège revitalisés à la rentrée 2016 ; de l’autre les « ajustements » / retours en arrière de juillet 2018. D’une part, la dynamique d’innovation engagée par beaucoup de collègues, en interaction avec les recherches en didactique de la discipline, souvent avec l’accompagnement de l’institution elle-même ; d’autre part la réaction idéologique à l’œuvre dans les déclarations officielles ou les intentions affichées pour le lycée. Et si on combattait la tentation du découragement ? Envers et contre tout, le Café pédagogique propose ici à chaque enseignant.e ressources, éclairages, activités de classe pour réussir sa rentrée et nourrir son projet annuel. Un guide pratique et collectif pour saisir une chance historique (la révolution de l’écrit que constitue le numérique) et relever un défi (être à la hauteur des élèves, de leurs besoins et de leurs attentes).

 

 

Le français au collège : marche avant ou marche arrière ?

 

A la rentrée 2016, de nouveaux programmes ont été mis en œuvre dans tous les niveaux du collège : un vaste chantier, qui a supposé une grande capacité d’adaptation et de travail. En juillet 2018, des modifications ont été apportées à ces nouveaux programmes. Elles obligent les collègues à de nouvelles contorsions pédagogiques, à un patient travail de lecture pour saisir la teneur et la portée exactes des changements. Peut-on raisonnablement repenser ses cours en quelques semaines, sans documents d’accompagnement, sans ressources ou formations pédagogiques ?

 

Textes officiels

 

Les programmes de français 2018

Cycle 3 (CM1, CM2, 6ème)

Cycle 4 (5ème, 4ème, 3ème)

 

Les programmes de français 2016 :

Cycle 3 (CM1, CM2, 6ème)

Cycle 4 (5ème, 4ème, 3ème)

 

Les ressources d’accompagnement des programmes de français 2016

Cycle 3  

Cycle 4  

 

À compter de la session 2018, les épreuves écrites du DNB évoluent, notamment l'épreuve de français.

Présentation générale

Sujets zéro et annales 2018

 

 

Eclairages

 

L’année 2018 est marquée par un changement de cap idéologique. Voici quelques éclairages sur ces nouvelles orientations et sur les décisions prises.

Les recommandations du ministre

Le regard de Viviane Youx, présidente de l’Association Française pour l’Enseignement du Français

Le regard de professeur.es de collège

Le regard de Dominique Bucheton, professeure honoraire en sciences du langage et sciences de l’éducation, université de Montpellier

Le regard de Sylvie Plane, Professeure émérite de sciences du langage Université Paris-Sorbonne, ancienne vice-présidente du Conseil Supérieur des Programmes

Le regard de trois membres du Conseil Supérieur des Programmes

 

 « Écrire et rédiger : comment guider les élèves dans leurs apprentissages ? » Une conférence de consensus du CNESCO a mené sur le sujet un important travail d’analyse et publié des recommandations essentielles.

Les 10 recommandations phares

Dans Le Café

 

Les pratiques scolaires de l’écriture sont devenues inadaptées : pourquoi et comment les transformer ? A ne pas manquer : les éclairages de Dominique Bucheton, professeure honoraire à l'université de Montpellier II, auteure de l’ouvrage, essentiel, « Refonder l’enseignement de l’écriture » : « Il faut écouter ce que l'élève chuchote dans son écrit, plutôt que de le couvrir d'annotations au stylo rouge, faire comprendre que j'ai entendu ce qu'il me dit, que ce n'est pas encore clair mais qu'il peut aller dans telle ou telle direction, mais que c'est lui qui décide. »…

Dans Le Café

 

Publié au Québec par le Ministère de l’Education nationale, le « Référentiel d’intervention en écriture » propose des interventions reconnues comme efficaces par la recherche pour soutenir le développement de la compétence à écrire de tous les élèves, notamment ceux à risque de rencontrer des difficultés ». Des préconisations y sont faites : mettre en place des séances fréquentes d’écriture, enseigner explicitement des stratégies cognitives et métacognitives, travailler les stratégies rédactionnelles autant que l’orthographe, travailler collectivement l’écriture, prioriser les situations d’écriture authentiques, tirer le meilleur parti du temps d’enseignement en enseignant moins de notions mais plus en profondeur, amener les élèves à réfléchir sur la langue pour mieux la comprendre…

Sur le site du Récit

 

Sur le site de l’académie de Paris, Anne Vibert, Inspectrice générale de lettres, livre en vidéo une présentation des programmes de français 2016 : «  Ces programmes traduisent dans les textes, des changements qui étaient déjà à l'œuvre dans le travail entrepris depuis quatre ans autour de la réforme du collège, mais également les acquis de la recherche du point de vue cognitif, sur l'apprentissage continué de la lecture, de l'écriture ou dans le domaine de l'orthographe par exemple. » L’entretien est décliné en 8 thèmes : principes de la réforme, éléments stables, changements dans les domaines des didactiques de l'oral, de la lecture et de l'écriture, de l'étude de la langue et de la culture littéraire et artistique, accompagnement personnalisé et EPI.

Entretiens vidéo

 

 

Ressources diverses

 

Alexia Motycka propose un diaporama enrichi pour s’approprier les programmes de cycle 4 tels qu’ajustés par le Bulletin Officiel du 26 juillet 2018.

Aude Dubois a réalisé des synthèses en cartes mentales des programmes du cycle 3 version 2018. Elle propose aussi des parcours individualisés avec des badges de compétences.

Les nouveaux programmes en cartes mentales

Les nouveaux badges de compétences

Le célèbre site Charivari à l'école publie un résumé de « ce qui change » au cycle 3 en grammaire.

En ligne

 

Mélinée Simonot et Karine Veillas publient un ouvrage essentiel pour aider les professeur.es à concevoir et mettre en œuvre l’enseignement du français en collège. Comment élaborer une progression cohérente, mettre efficacement les élèves en activité, repenser l’évaluation pour mieux différencier, mettre en œuvre l’apprentissage de l’oral, planifier les apprentissages en grammaire, enseigner la vigilance orthographique ou la conjugaison, conduire une séance de lecture littéraire, mettre en place un débat interprétatif ou un carnet de lecteur, aider les élèves à réviser et enrichir leurs écrits … : dans tous les domaines, l’ouvrage livre des éclairages didactiques, des outils de travail, des exemples concrets de pratiques de classe. « Enseigner le français au collège » est amené à devenir une référence pour tous les professeurs, nouveaux  ou installés, qui veulent donner à leur enseignement vitalité et efficacité dans la dynamique des programmes 2016.

Sur le site de l’éditeur

Extrait

Karine Veillas dans Le Café

 

Des banques de ressources numériques sont accessibles : elles « doivent permettre aux enseignants de composer, compléter et enrichir les séquences de cours qu’ils mettent en œuvre avec les élèves et les activités qu’ils leur proposent (phases de conception, réalisation, évaluation des apprentissages). »

Présentation en ligne  

Digithèque Belin pour le cycle 3  

Ressources Hachette pour le cycle 4

 

Le site Eduscol Lettres invite à parcourir des ressources académiques par niveaux et par thèmes.

 

Une sélection de « Lectures pour les collégiens » est disponible sur Eduscol. La liste a vu sa maquette remaniée pour mieux répondre aux enjeux des programmes de français au collège.

En ligne

 

Un riche padlet réalisé par Françoise Cahen collecte des documents pour s’approprier les nouveaux programmes, leurs fondements théoriques, des pistes pédagogiques variées, des outils …

En ligne

 

La Page des Lettres de l’Académie de Versailles met en ligne les documents diffusés lors des journées de présentation de la réforme du collège en 2015-2016 : le diaporama de présentation et des exemples qui ont servi de supports aux échanges.

Sur le site académique

 

La culture de l’écrit est dominante dans le système scolaire français. C’est pourquoi sans doute l’oral est au cœur des programmes réformés du français au collège. A ce sujet, on pourra parcourir en ligne un diaporama instructif de Caroline d’Atabekian « Pourquoi / Comment enseigner l’oral ? »  On pourra aussi explorer deux Pearltrees de Jean-Michel Le Baut : l’un recensant des outils, l’autre des usages, tous deux illustrant les intérêts du numérique pour travailler et trouver sa voix.

Diaporama

Pearltree outils

Pearltree usages

 

Béatrice Cartron, professeure d’éducation musicale au collège Nelson Mandela de Biscarosse, propose une visualisation synthétique et attractive du nouveau « socle commun de connaissances, de compétences et de culture », qui est entré en vigueur à la rentrée 2016. Le socle est présenté sous forme de carte mentale des différents domaines, enrichie via Thinglink de pastilles explicatives.

Le Socle version Béatrice Cartron

Le Socle dans le B.O.

 

« Parce que c'est en écrivant qu'on apprend à écrire et parce qu'on écrit avec plaisir des choses qu'on a envie de partager, je demandais aux enfants d'écrire une fois par semaine des activités de création écrite. » 51 propositions d’écriture sont ainsi disponibles en ligne pour développer par une pratique régulière le bonheur d’écrire et des compétences de rédaction. La ressource est proposée par Christophe Rhein, médiateur de ressources numériques à l’Atelier Canopé de la Corrèze, médiateur de ressources numériques à l’Atelier Canopé de la Corrèze.

En ligne

 

Exemples de pratiques

 

Nouvelles pratiques de l’écriture, nouvelles formes du travail de l’oral, nouvelles modalités de lecture : voici quelques illustrations de la créativité des enseignant.e.s à travers quelques projets réalisés en collège et présentés dans le Café au fil de ces derniers mois …

 

Et si l’écriture devenait enfin une pratique de classe comme le recommande le CNESCO dans sa récente conférence de consensus ? A Montreuil, les 6èmes de Julien Léoni et des écoliers du secteur écrivent des poèmes sur leur environnement et les rendent accessibles par des QRcodes. En Haute-Savoie, les 5èmes de Laïla Methnani ont dessiné des cartes de mondes imaginaires, puis les ont explorées en rédigeant le journal de bord d’un explorateur. Dans le Pas-de Calais, Caroline Tellier amène chaque élève à réaliser son « porte-clefs orthographique » : chacun.e y rassemble les règles correspondant à ses difficultés particulières et utilise ensuite l’outil en situation d’écriture, d’évaluation ou de correction. Dans le Nord, les 6èmes d’Hélène Lenteuil ont construit un beau musée numérique de créations poétiques et visuelles. A Clichy-sous-Bois, les élèves de Joanna Marques ont écrit des poèmes inspirés de photographies d’objets, puis utilisé l’application Aurasma pour projeter  le texte sur l’image et partager leurs créations. Dans la Sarthe, les élèves de Manon Hervé ont participé à l’événement #JourSansE : ils ont publié des tweets dans lesquels la lettre la plus répandue de la langue française a disparu, comme dans un célèbre roman de Georges Perec. A Orthez, les 4èmes de Marie Soulié se sont lancé.es dans la rédaction d’une nouvelle fantastique en se livrant à un fécond travail des écrits intermédiaires : les interactions entre élèves ou avec l’enseignante sont favorisées, y compris par le numérique, pour améliorer et enrichir les textes. A Crozon, les 3èmes de Tangi Hélias ont écrit les biographies imaginaires de pensionnaires du proche établissement pour personnes âgées. En Dordogne, Amélie Mariottat conduit ses 5èmes à rédiger les journaux de bord numériques d’aventuriers de l’espace : les tablettes renforcent le travail et le plaisir de l’écriture. En Isère, une classe de 5ème hétérogène s’est lancée dans l’écriture d’un roman à l’initiative de Karine Dupont-Belrhali. A Honfleur, Caroline Leteinturier a utilisé le site « Un livre à part » pour amener ses élèves à tisser collectivement une histoire inspirée de Zola. A Bourgoin-Jallieu, les collégiens d’Anne-Gaëlle Camus ont partagé sur une page Facebook leurs « visions poétiques de la ville ». Dans la Sarthe, le projet « e-maginaires invite les classes du département à bâtir des fictions autour de genres dont elles s’approprient ainsi les particularités : les élèves via leurs personnages entrent alors en relation épistolaire.

Occupation poétique de la ville en cycle 3 avec Julien Léoni à Montreuil

Journal de bord d’explorateurs avec Laïla Methnani

Les porte-clefs orthographiques de Caroline Tellier

Le musée poétique d’Hélène Lenteuil

Poésie augmentée avec Joanna Marques

Tweets oulipiens avec Manon Hervé

Le travail des écrits intermédiaires par Marie Soulié

Biographies imaginaires de personnes âgées par Tangi Hélias

Ecrire à l’âge des tablettes avec Amélie Mariottat

Ecrire un roman en 5ème par Karine Dupont-Belrhali

« Un livre à part » par Caroline Leteinturier

Réseaux sociaux d’écriture avec Anne-Gaëlle Camus

Le projet e-maginaires par Sophie Rousseau

 

Et si on enseignait vraiment l’oral ? Incontestablement, le numérique peut y aider : il permet aisément se s’enregistrer et de se corriger, il invite à des pratiques créatives et variées. Par exemple, les 4èmes de Jean-François Gaulon écrivent, disent et enregistrent des audiodescriptions de tableaux à destination de personnes malvoyantes. Dans le Nord, les élèves d’Annick Desandère mènent des débats interprétatifs sur les œuvres, les enregistrent et les analysent pour progresser. Magali Lesince exploite le phénomène des BookTubers pour amener les élèves à présenter leurs lectures face caméra. Les 6èmes de Christelle Lacroix créent en ligne un musée oralisé autour des monstres. Les élèves de Corinne Andreoletti vont jusqu’à rencontrer et interviewer des chevaliers du moyen-âge.

Audiodescriptions de tableaux par Jean-François Gaulon

Débats enregistrés par Annick Desandère

BookTubers au collège par Magali Lesince

Musée oral sur les monstres, par Christelle Lacroix

Interviews de chevaliers, par Corinne Andreoletti

 

Et si on lisait autrement ? « La littérature ne s'enseigne pas, elle se partage », a souligné Jean-Emile Gombert lors d’une conférence CNESCO-IFE sur la lecture.

Anne Petit a orchestré un « escape game » pour amener des 5èmes à s’approprier le mouvement littéraire l’OuLiPo. Au collège de La Malassise, Christelle Lacroix conduit ses élèves à faire le storytelling de leur lecture : à raconter, en ligne et en réseau, leur appropriation d’un roman contemporain. Dans la Nièvre, les 5èmes de Laurence Miens travaillent  en salle informatique autour du roman de chevalerie : ils sont invités à annoter le texte, à enrichir leur lecture par la consultation de ressources en ligne, à construire pas à pas leur interprétation. Sarah Pépin-Vilar amène ses élèves à créer des magazines de presse parodiques pour rendre compte de leur lecture d’Antigone. Les 4èmes de Delphine Poirier réalisent un livre numérique autour des vampires dans le prolongement de l’étude d’un roman de Bram Stolker.

Escape game littéraire par Anne Petit

Storytelling de la lecture avec Christelle Lacroix

Lecture numérique d’un roman de chevalerie par Laurence Miens

Les magazines de Sarah Pépin-Vilar

Le livre numérique de Delphine Poirier

 

 

Le français au lycée : Toujours à réinventer ?

 

Si le français au collège connait des mutations que certain.es voudraient freiner, le français au lycée n’a toujours pas connu de refondation : les programmes restent essentiellement centrés sur une conception patrimoniale de la littérature, la pédagogie mise en œuvre est souvent déterminée par les modalités d’évaluation finale, qui conduisent à du bachotage pour l’oral et sacralisent à l’écrit la rhétorique scolaire du commentaire ou de la dissertation. Or les espaces de respiration sont condamnés (Littérature et société en seconde, TPE en première), les déclarations officielles laissent présager la consolidation idéologique du roman national de la littérature, le numérique est essentiellement envisagé comme machine à évaluer les élèves (en début de seconde). Point névralgique : un formatage renforcé de l’écrit puisqu’on annonce pour les épreuves anticipées du bac une suppression de l’écriture d’invention ! Ces orientations seront-elles celles des nouveaux programmes en cours de préparation ? Ou prendra-t-on enfin la mesure des nouvelles  pratiques explorées par beaucoup d’enseignant.es pour revivifier, au lycée aussi, le travail de la langue et de la littérature ? Et si, à leur exemple, on continuait à inventer l’enseignement du français du 21ème siècle ?

 

 

Textes officiels

 

Composition des groupes chargés d’élaborer les projets de programmes

Le français en seconde générale et technologique

Littérature et société en seconde

Le français en première générale

Le français en première technologique

Littérature en première L

Littérature en terminale L

Les épreuves de français au baccalauréat

Les épreuves du baccalauréat à partir de la session  2021

L’épreuve de littérature de la série littéraire au baccalauréat

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=99085

Les thèmes de TPE 2017-2019

http://eduscol.education.fr/cid47789/definition-et-themes-nationaux-des-tpe.html#lien2

 

Eclairages

La suppression annoncée de l’écriture d’invention au baccalauréat alarme beaucoup d’enseignant.es et de spécialistes : depuis des décennies, la didactique de la discipline montre combien il est essentiel pour les élèves de faire l’expérience de l’écriture créative afin de développer une relation sensible et réflexive à la littérature.

Dans le Café

Les propositions de l’AFEF

Un appel de la communauté scientifique et enseignante

 

 

Comment reconnaitre précisément l’élève comme sujet scripteur à part entière ? Un ouvrage de François Le Goff et Véronique Larrivé montre l’importance de prendre « le temps de l’écriture ». Des éléments de réponse sont aussi à découvrir dans un dossier spécial de l’IFE et dans le numéro 200 de la revue Le français aujourd’hui consacrée à la « conversion du littéraire ».

Ouvrage

Dossier et revue

 

Le numérique est le nouveau lieu de nos connaissances. Comment apprendre à l’habiter, le parcourir, le cartographier, l’élargir ? A Paris en mars 2018, un séminaire national consacré aux humanités numériques s’est tenu pour explorer ces questions essentielles. Le numérique est aussi le nouveau territoire de l’écrit. Au Québec, Nathalie Lacelle, Jean-François Boutin et Monique Lebrun consacrent un riche ouvrage à explorer les concepts, les enjeux, les pratiques sociales et pédagogiques de « la littératie médiatique multimodale ». Au sommaire, éclairages sur de nouveaux genres, sur les métamorphoses numériques de la lecture et de l'écriture, sur des « designs didactiques » tels que des adaptations numériques d'œuvres littéraires, des réécritures de contes, des productions de bandes-annonces ou d'un récit de jeu vidéo. Ce travail autour des humanités numériques peut « aider l'enseignant à repenser sa pratique », à dépasser le « perpétuel culte de la culture imprimée », à explorer la nouvelle dynamique de « l'apprentissage connecté ».

Le séminaire des humanités numériques

Sur le site des Presses de l'Université du Québec

Un exemple d'analyse du projet pédagogique et numérique i-voix autour de la littérature

 

 

Exemples de pratiques

 

Envers et contre tout, par-delà les empêchements systémiques, des professeur.e.s de français ont, au lycée aussi, l’audace d’innover pour mettre en œuvre des approches vivantes de la littérature et de la langue. En voici quelques exemples, inspirants, que le Café pédagogique a mis en valeur ces derniers mois.

 

Rachel Pouliquen : Le lycée réenchanté par l’écriture

Comment par l’écriture créative entrer en intelligence avec une œuvre, y compris cinématographique ? A Brest, 34 secondes, en grande majorité des garçons, ont coopéré pour écrire une nouvelle chanson, « Le jour du camion bleu », qui prolongerait le chef-d’œuvre de Jacques Demy « Les demoiselles de Rochefort »..

Ici  

 

Hélène Paumier : Quand des lycéen.ne.s créent une maison d’édition

Au Lycée Pilote Innovant International de Poitiers, les élèves ont créé une maison d’édition !  Un projet collectif, original et ambitieux, pour renforcer le gout de lire et d’écrire, développer la connaissance du monde du livre, apprivoiser le fonctionnement associatif, travailler des compétences essentielles (autonomie, responsabilité, esprit d’équipe …).

Ici  

 

Françoise Cahen : Lecture créative à l’âge d’internet

En 1885, Guy de Maupassant raconte dans Bel-Ami l’histoire de l’ambitieux séducteur Georges Duroy. En 2018, Georges Duroy courtise sur Tinder, échange via Snapchat, intrigue via SMS, construit son réseau sur Twitter, trouve un logement à Paris via Airbnb … Voilà quelques exemples du travail de réécriture, numérique, jubilatoire, formateur, qu’ont mené les secondes de Françoise Cahen…Et si pour s’approprier une œuvre littéraire il n’y avait rien de mieux que l’écriture d’invention, celle-là même qui serait menacée au bac de français …

Ici  

 

i-voix : Réécrire un roman via Instagram

Et si le héros de L’étranger avait eu un smartphone ? Et si le personnage de Camus avait ouvert un compte sur le réseau social Instagram pour raconter en images sa relation au monde ? Tel est le défi que se sont lancé des lycéen.nes de l’Iroise à Brest pour se faire inventeurs et chercheurs : à travers cette autofiction du lecteur s’éclairent tout à la fois la construction d’une identité narrative et l’aventure de l’identité numérique…

Ici  

 

Claire Augé : Quand les élèves glosent à l’âge numérique

Le numérique, qui change nos manières de lire et d’écrire, nous invite-t-il à transformer la façon dont nous menons en classe l’analyse des œuvres littéraires ? Pour étudier le « Traité sur la tolérance » de Voltaire, Claire Augé a invité ses élèves à utiliser de façon collaborative la plateforme « Glose » qui permet d’annoter l’œuvre au cours de la lecture…

Ici  

 

Aurélie Palud : Relier lycée-université par l’écriture créative

Et si l’écriture d’invention, menacée au bac de français, permettait de réduire les distances, jusqu’entre le lycée et l’université ? De parcourir le temps et la littérature, par exemple en se mettant à rédiger au 21ème siècle à la manière du 17ème siècle ? De se confronter à des questions essentielles comme la condition féminine et les stéréotypes sexistes ? Exemple avec Aurélie Palud au Mans…

Ici  

 

Caroline Duret : Quand les lycéens créent des fake news

Et si les élèves se mettaient à créer eux-mêmes des « fake news » pour mieux en comprendre les mécanismes de production et de diffusion ? Les premières de Caroline Duret ont développé un site parodique de fausses informations : « Mystific@ctu ». Un travail jubilatoire qui amène à passer par le faux pour éduquer au vrai…

Ici  

 

Daphné Jacamon : Quand les élèves commentent en ligne

Comme la plupart des internautes, nos élèves sont habitués à publier des « commentaires » en ligne sur des sites et réseaux divers : comment exploiter pédagogiquement cette pratique informelle pour mieux faire vivre la pratique scolaire du commentaire ? Piste exploitée par Daphné Jacamon sur son blog de classe avec des secondes ...

Ici  

 

Virginie Schol : Fanfictions littéraires

Comment amener les élèves à faire l'expérience de la littérature pour construire leur réflexion sur celle-ci ? Virginie Schol et Magali Brunel ont lancé un projet qui invite à réécrire ou prolonger les œuvres lues, à l'instar des sites de fanfictions que fréquentent beaucoup d'adolescent•es. Enseignants, élèves, et si on se faisait tous chercheurs, même en lettres ? …

Ici  

 

Claire Berest : Vers une culture de l’égalité filles-garçons à l’Ecole ?

L’Ecole peut-elle devenir le lieu où apprendre à construire ensemble l’égalité entre filles et garçons ? Professeure de lettres, Claire Berest mène des projets divers pour combattre avec les élèves les stéréotypes de sexe ou les déterminismes d’orientation et  pour élaborer une charte de l’égalité entre filles et garçons susceptible d’interroger les comportements dans la cité scolaire…

Ici  

 

Françoise Cahen : Renouveler le corpus littéraire ?

Et si on étudiait non seulement les textes patrimoniaux, mais aussi des œuvres contemporaines dont les formats sont de plus en plus souvent numériques ? A Alfortville, Françoise Cahen a ainsi travaillé en première sur des créations multimédias d’Eric Reinhardt et Jean-Charles Massera. De tels choix favorisent chez les élèves étonnement, curiosité et réflexion, sur les œuvres, sur les frontières de la littérature, voire sur la reconstruction de l’identité de lecteur à l’heure où il faut composer entre injonctions scolaires (lire des livres papier) et pratiques réelles (la lecture sur écran).

Ici  

 

i-voix : le jeu de l’amour et des smartphones 

Quels usages possibles du BYOD, autrement dit des équipements personnels des élèves, en français ? Dans le cadre de leur projet i-voix, des lycéen.nes ont prêté leurs smartphones à des personnages de Marivaux qui publient SMS, émoticônes, gifs animés, apartés audio,  tweets, messages Snapchat, petite annonce Tinder… dans un subtil jeu de « fausses confudences » numériques.

Ici  

 

Delphine Morand : Apollinaire 2018

Comment s’approprier par la créativité l’esthétique de la fragmentation et du collage propres à la poésie d’Apollinaire ? En binômes, les élèves de Delphine Morand à Vitré ont réalisé des collages miroirs éclatés de poèmes d’Alcools et composé leurs propres poèmes à partir d’une photo des toits de Paris prise lors d’un séjour à la capitale…

Ici  

 

Pierre-Antoine Brossaud : Vers un renouveau de l’écriture scolaire ?

Et si le numérique nous amenait à réinterroger ce que signifie « faire du français » à l’Ecole ? Par exemple en nous invitant à mettre l’écriture au centre des activités de la classe ? Ou encore à considérer qu’il s’agit désormais d’en acquérir de nouvelles modalités, par exemple d’apprendre à  écrire avec des images ou des hyperliens ? Exemples avec Pierre-Antoine Brossaud à Nantes …

Ici  

 

 

Pour tous les niveaux : Ressources et pistes de travail

 

Activités de classes

 

Des projets pédagogiques variés vivent à la fois en classe et en ligne : les enseignant.e.s qui les animent diffusent sur le web les productions de leurs élèves, voire utilisent le numérique pour susciter leur activité et leur créativité, pour favoriser un travail intense, fructueux et jubilatoire, de lecture-écriture-publication. Quelques exemples de ces ateliers pédagogiques virtuels :

1000 feuilles, par des collégiens du Chesnay

Le blog de français du collège Pablo Picasso, par Lionel Vighier et Aurélie de Mattéis

Mon cahier des chefs-d’œuvre, par Marie Soulié

Le classeur numérique des élèves de Daphné Jacamon

Contes en folie

Cosmopolis

Les créations des élèves de Françoise Cahen

Défis lectures en cycle 3

Echanges 3èmes/2ndes

L’e-lba, par Delphine Morand

Eldorado : Un roman, un blog, par des lycéens brestois

Faire du français ensemble et pour chacun, par Amélie Mariottat

Le Français d'Iqbal Masih, par Mme de Montaigne

Inquiétantes étrangetés

i-voix, par les lycéen.nes de Jean-Michel Le Baut

Le journal des élèves du collège Maréchal Leclerc

Les lettres de Matisse, par Claire Ridel et Laurence Bot

Libellulus, par les élèves de Josiane Bicrel

Lirelire

Mon petit blog de français, par Nathalie Perez

Papadarius, blog de filières paramédicales

Projectibles

Le Rablog, par Laurence Ryf

Sadae ou l’optimisme, par Nathalie Couzon

Le scriptorium, par des étudiant.es de l’UBO à Brest

Voix-Elorn, par Christian Lardato

 

Propositions enseignantes

 

Des sites et blogs d’enseignant.es sont nombreux sur la toile pour y faire vivre le français. Des professeur.es y diffusent, à destination de leurs élèves et/ou de leurs collègues, des séquences, des cours, des fiches, des activités, des prolongements culturels, des réflexions … Quelques exemples :

Des tablettes en lettres dans les classes de Carine Akpah

Le blog de Serge Archimbaud

Bavardismes, par Ariane Bach

Rien que pour vous, par Josiane Bicrel

Le français, c’est pas que des dictées, par Patricia Bonnard

Le Boub site, par Yaël Boublil

Post Scriptum par Valérie Boucher

L’aventure d’enseigner, par Françoise Cahen

Le français au collège avec Melle Couturier

Le Réseau des Lettres, par G. Devin, C. Mistrorigo, L. Vighier

Didact@lyon, site collectif

La petite pédagothèque de Caroline Gerber

Ludum Invaders, par Gaêl Gilson

1L Lycée Michelet par Mme Godnair

Cours de français, par Celia Guerrieri

Ralentir Travaux, par Yann Houry

La classe numérique de Christelle Lacroix

Magister, travaux dirigés de français par Philippe Lavergne

Le Fil de Laure, par Marie-Laurence Marais

La comète par Elodie Maurel

Le blog de Laïla Methnani

Cursus, par Cyril Mistrorigo

Lettres et numérique, dans l’académie de Montpellier

Site de FLE, par Agnès Picot

MoTsaïque, par Yasmine Renault

Monplaisir lettres, par Céline Roumégoux

Les tablettes en lettres, par Marie Soulié

Un mur Padlet collectif de capsules pour la classe inversée

Activités et dispositifs pédagogiques avec iPad, par Anne Veghte

Le blog de glace, par Bruno Vergnes

Les élucubrations de Lionel Vighier

 

 

Ressources diverses

 

Essentiel, le portail institutionnel Eduscol Lettres met régulièrement en ligne des ressources pour l’enseignement du français et propose des actualités disciplinaires. Une carte permet d’accéder aisément aux différents sites académiques. On peut encore découvrir les « Travaux académiques mutualisés », de nombreux scénarios pédagogiques mettant joliment en œuvre les possibilités du numérique.

Le site

 

La plateforme ÉDU'bases Lettres reste un indispensable répertoire de scénarios pédagogiques sélectionnés dans les différents sites académiques. On peut y découvrir de très nombreuses fiches, classées par niveaux, thèmes de programmes ou activités, décrivant des usages pédagogiques du numérique en cours de français.

Le site

 

Le portail institutionnel Eduthèque permet à chaque enseignant d’accéder, via ses identifiants académiques, à des ressources pédagogiques proposées par des établissements publics à caractère culturel et scientifique avec lesquels le Ministère a conclu un partenariat. Nombreuses sont susceptibles d’intéresser les professeur.es de français : la BnF, l’INA, le Louvre, le centre Pompidou, Arte… Par exemple, la plateforme « Théâtre-en-acte » permet d’intéressantes comparaisons de mises en scène via des captures vidéo et propose des documents pédagogiques pour aborder aussi le genre sous l’angle de la représentation.

Le site Eduthèque

Eclairages par Delphine Regnard et Ariane Bach

Théâtre-en-acte

 

Site associatif des professeur.es de français, animé par des enseignant.es bénévoles,  WebLettres « a pour vocation de favoriser les échanges, et propose notamment des listes de discussion et un espace partagé pour la mise en ligne de cours et séquences didactiques. » Les documents, très nombreux et en perpétuel renouvellement, sont accessibles par mot de passe. 

Le site

 

Beaucoup de sites académiques sont à consulter régulièrement. La « Page des Lettres » de l’académie de Versailles publie par exemple informations, dossiers, séquences, activités … dans tous les domaines de l’apprentissage du français. Le site de l’académie de Nice invite à participer au projet #ApollinR18 pour partager via Twitter des créations autour de l’auteur d’Alcools. Le site de l’académie de Nantes propose d’apprendre à conter ou d’organiser une exposition virtuelle sur les vanités. Le site de l’académie de Créteil propose une séquence sur la rencontre amoureuse ou des exemples de mise en œuvre d’une démarche plurilingue. Le site de l’académie de Dijon montre comment travailler en ilots en LCA. A Lyon, Thibaud Hayette invite ses élèves à augmenter un corpus de textes littéraires. A Strasbourg, Sébastien Lutz amène ses élèves à enrichir numériquement un roman policier…

Créteil

Dijon

Lyon

Nantes

Nice

Rouen

Strasbourg  

Versailles

 

Dans plusieurs académies, notamment à l’initiative des IAN de lettres (Interlocuteurs Académiques au Numérique), des publications régulières diffusent et valorisent le travail des collègues.

L’e-m@gz de lettres de l’académie de Rennes par Delphine Morand

NumériLettres dans le Limousin, par Cyril Mistrorigo

Le P’tit littéraire numérique à Nice, par Laure Mayer

La Plume et la Souris à Rouen, par Blandine Bihorel

 

« Pourquoi intégrer le numérique en cours de français ? » Bonne question posée par David Cohen à Grégory Devin, Cyril Mistrorigo et Lionel Vighier dans un de ses éclairants « P’tits fascicules ».

En ligne

 

Un moteur de recherche, simple et efficace, pour trouver en ligne des ressources pédagogiques sur les sites académiques de lettres et lettres-histoire : c’est la réalisation, fort utile, de Nicolas Bannier, professeur et IAN lettres dans l’académie de Strasbourg. Ce moteur sélectif a été créé avec « Google custom search engine » qui permet de restreindre automatiquement la recherche à un ensemble de sites prédéfinis.

Le moteur de recherches

 

Au Québec, sur le « Portail pour l’enseignement de la littérature », de futurs enseignants partagent en ligne des séquences didactiques variées. Ils y réalisent aussi un répertoire critique de sites Internet « jugés pertinents pour soutenir différents apprentissages ». Le « Portail pour l’enseignement du français » est quant à lui  un lieu de formation, d’information et d’échanges entre les acteurs de l’enseignement du français, étudiants, enseignants, conseillers pédagogiques, formateurs, responsables, didacticiens...

Le Portail pour l’enseignement de la littérature

Le Portail pour l’enseignement du français

 

Sur son site de formation, Céline Dunoyer propose de nombreuses ressources, des conseils utiles, des exemples précis, autour de l'utilisation des TICE en lettres : écrire avec les TICE, utiliser une carte heuristique, pratiquer l'écriture collaborative, innover avec les réseaux sociaux, réaliser un diaporama, créer des récits interactifs  ...

Ici  

 

Un pearltree est un « arbre à perles » qui permet de visualiser, d’organiser, d’explorer un répertoire de liens :  on trouvera sur celui-ci un recensement d’outils variés (avec des explications, des tutoriels, des illustrations) et d’usages précis (projets d'enseignants ou productions d'élèves), susceptibles de donner des pistes de travail et de réflexion, de susciter et d'éclairer des pratiques pédagogiques innovantes, de mettre l’élève en activité de lecture-écriture-publication pour enrichir sa relation au texte littéraire.

Le pearltree

 

Un netvibes, réalisé par Caroline d’Atabekian, permet de découvrir les riches potentialités du numérique dans l’enseignement des lettres : outils de langue, blogs, réseaux sociaux, TNI, logiciels d’écriture … Une belle porte d’entrée vers de nombreux sites indispensables.

Ici  

 

Huit séminaires nationaux ont tenté d’analyser et d’illustrer le passage de la civilisation du livre à la culture de l’écran : une révolution en cours qui oblige à repenser le rapport à l’écrit, qui reconfigure la littérature elle-même, qui appelle à revitaliser l’apprentissage du français. Des vidéos et brochures en ligne rendent compte des projets innovants présentés lors des ateliers pédagogiques : tablette numérique, blogs créatifs, usages pédagogiques des réseaux sociaux, baladodiffusion, écriture collaborative, travail sur les brouillons d’écrivains ou sur le vocabulaire, lecture analytique avec TBI …

Comptes rendus des séminaires et prolongements

Le site officiel

 

Différentes revues participent aussi à la vie, théorique et pratique, de la discipline. Par exemple, « Le français aujourd’hui » publie des numéros autour de thématiques articulant recherches didactiques et expériences de classes. L’Ecole des lettres propose des ressources pédagogiques variées pour l’enseignement de la littérature. Née dans l’académie de Lille en 1984, la revue Recherches se consacre à la didactique et à la pédagogie du français par des comptes rendus réflexifs de pratiques de classe.

Le français aujourd’hui

L’Ecole des lettres

Recherches

 

A voir sur le site Lettres de l'académie de Nantes : une « bibliographie pour l'enseignement du français au collège et au lycée ». Loin de rechercher l'exhaustivité, le document propose une sélection de références bien choisies dans différents domaines pour inviter à (re)lire Sylviane Ahr, Dominique Bucheton, Roland Goigoux, Pierre Pilard, Bénédicte Shawky-Milcent …

En ligne

 

L’Association Française pour l’Enseignement du Français œuvre depuis des années pour la vitalité pédagogique et scientifique de notre discipline. On trouvera sur le site de l’AFEF des actualités, des ressources, des comptes rendus de rencontres et de lectures …

Le site de l’association

 

Le 1er mai 2018 a vu la naissance d’un nouveau collectif de professeur.es « pour un autre enseignement du français » : Lettres vives. Contre le vent de déclinisme et de réaction qui souffle actuellement sur l’Ecole, le collectif veut porter un souffle de bienveillance et d’émancipation : il s’agit de faire vivre « la curiosité des élèves, leur finesse, leur capacité à se mettre à la place de l’autre », de considérer la langue comme « un objet vivant, une réinvention permanente de nous-mêmes et de notre relation à l’autre et au monde »…

Le site de Lettres vives

 

 

Dossier réalisé par Jean-Michel Le Baut

 

 

 

   

Par fjarraud , le lundi 27 août 2018.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces