De nouveaux délais et des "points d'étape" dans Parcoursup 

De nouveaux délais de réponse aux propositions de Parcoursup seront mis en place cette année. Le ministère annonce aussi la mise en place de "points d'étape" de fin juin à fin juillet pour mieux accompagner les candidats. Enfin les recalés de Parcoursup seront accompagnés par "des professionnels de l'orientation" dès le 15 mai.

 

Maintien de l'absence de hiérarchie des vœux

 

Le ministère de l'enseignement supérieur présente le nouveau Parcoursup. L'outil d'affectation dans le supérieur permettra la saisie des voeux à partir du 22 janvier jusqu'au 14 mars, les réponses des formations arrivant à partir du 15 mai.

 

Le ministère garde le principe de l'absence de classement des voeux sous prétexte de lutter contre l'autocensure. Ce principe permet surtout une gestion plus simple des affectations garantissant un taux de remplissage meilleur des formations.

 

Nouveaux délais

 

La nouvelle version de Parcoursup propose plusieurs nouveautés. La première est dans les délais de réponse. Les jeunes bacheliers auront 5 jours pour répondre à une proposition entre le 15 et le 19 mai. Cette formule devrait encourager les jeunes à saisir ce qu'on leur offre sans attendre. A partir du 20 mai le délai passe à 3 jours seulement . Mais Parcoursup n'enverra aucune proposition durant les épreuves du bac.  Durant les vacances les candidats bénéficieront d'un "répondeur automatique" (facultatif) acceptant automatiquement les propositions en fonction de choix du jeune.

 

Trois points d'étape

 

"Afin d’accompagner individuellement chaque candidat et de rythmer une procédure raccourcie, des points d’étape seront mis en place par Parcoursup", annonce le ministère. Les deux premiers points d'étape, les 25 juin et 6 juillet, les candidats devront indiquer les voeux qu'ils souhaitent garder et ceux qu'ils souhaitent abandonner. "Ces 2 premiers points d’étape permettent aux candidats de continuer leur réflexion sur leur choix de poursuite d’études et de solliciter un accompagnement", note le ministère. Un troisième point d'étape obligatoire aura lieu entre le 17 et le 19 juillet. "Les candidats doivent confirmer leur choix d’inscription, s’ils ont accepté une proposition d’admission tout en maintenant des voeux en attente dans leur dossier". Ces points d'étape doivent pousser les candidats à accepter ce qu'on leur propose plutôt qu'attendre une hypothétique proposition.

 

Des CV plus complets

 

D'autres changements sont apportés dans cette nouvelle version. Parcoursup offrira une nouvelle rubrique "activités et centre d'intérêt". Elle permettra aux candidats de décrire leurs activités extra scolaires comme leur engagement civique ou les stages en entreprise. Cette disponibilité devrait creuser encore les inégalités sociales entre les candidats.

 

Le ministère promet un accompagnement pour les recalés de Parcoursup, les candidats n'ayant que des réponses négatives. "Dès le 15 mai, des rendez-vous individuels et collectifs seront proposés aux candidats qui ont reçu seulement des réponses négatives suite à la formulation exclusive de voeux en filière sélective. Ces entretiens se tiendront dans les lycées et/ou les CIO avec les professionnels de l’accompagnement et de l’orientation. Ce sera l’occasion pour eux d’être accompagnés dans la définition de leur nouveau projet d’orientation", écrit le ministère. Ce sera très rarement en CIO vu la fermeture généralisée de ceux ci et on s'interroge sur les professionnels de l'accompagnement , vu la réorganisation de l'orientation imposée par la loi ORE.

 

Enfin Parcoursup annonce la sortie en mars d'une application mobile d eParcoursup pour traiter les réponses des formations. L'Onisep mettra aussi en ligne un atlas interactif des formations.

 

F Jarraud

 

Ministère enseignement supérieur

 

 

Par fjarraud , le vendredi 11 janvier 2019.

Commentaires

  • fjarraud, le 12/01/2019 à 11:25
    Un commentaire supprimé qui copiait un article d'un autre média ce qui est illicite
  • epinta, le 11/01/2019 à 23:16
    Je suis assez étonnée votre phrase : "Ce sera très rarement en CIO vu la fermeture généralisée de ceux ci et on s'interroge sur les professionnels de l'accompagnement , vu la réorganisation de l'orientation imposée par la loi ORE." 

    La fermeture des CIO a certes été annoncée dans la presse en mars dernier mais rien d'officiel n'est à ce jour paru à ce propos à part le maintien d'un CIO par département qui est dans la loi, aucune fermeture n'a été engagée cette année...

    Avez-vous des informations non divulguées à ce propos ? je pense que les collègues Psy-EN, DCIO et administratifs des CIO seraient ravis d'en savoir plus et sortir enfin de cette torpeur, ce "comme-ci de rien n'était" qui règne depuis la rentrée !

    De plus, très peu de nouvelles de la région pour l'information à l’orientation jusqu'ici sauf peut-être en Nouvelle Aquitaine.
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces