E3C : Une lycéenne de première écrit à Blanquer 

Dans une lettre ouverte, et anonyme, publiée par Médiapart, une élève du lycée M Berthelot de Saint Maur (94) exprime son désarroi devant la réforme du lycée. " Tous les élèves et les professeurs s'accordent sur le fait que les épreuves arrivent très vite, trop vite pour des épreuves officielles. Si vite qu'on ne sait même pas de quoi on parle. Les informations, en revanche, prennent tout leur temps pour arriver jusqu'à nous", écrit-elle.  Elle dénonce " une pression permanente, une évaluation continue, une fraude organisée et une rupture d'égalité... Les cours vont trop vite pour l’amas de connaissances que le programme nous demande d'intégrer. Les programmes sont riches et ambitieux, oui, mais ils sont surtout infaisables. Le temps octroyé aux épreuves est trop court également", particulièrement en langues et histoire-géo. Elle conclut : " Dorénavant nous ne venons pas au lycée pour apprendre ou progresser mais pour être évalués en permanence. Toutes les conversations tournent autour des notes et du stress".

 

L alettre

Les E3C sous le feu des critiques

 

Par fjarraud , le mardi 14 janvier 2020.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces