L'Expresso du 03 avril 2020

Le fait du jour

Mis à jour à 21h45- Va-t-on vendre le bac plutôt que le donner ? Après l'intervention du premier ministre le 2 avril, JM Blanquer a annoncé ses décisions pour les examens et la fin de l'année. Le ministre veut "reconquérir le mois de juin", un vieil objectif de son ministère. Les cours auront lieu jusqu'au 4 juillet à tous les niveaux, sauf si le confinement était maintenu. L'assiduité des élèves sera évaluée pour le bac et le brevet. Pour ces examens le ministre impose un contrôle continu intégral, sauf en français où un oral sera maintenu si cela est possible. Jusque là on était dans les clous. Mais si cet article en est à sa 4ème rédaction en 24 heures (du jamais vu!) c'est que le ministère change d'avis sur des points importants dans la journée. Et dérape ce soir : le ministère accepte finalement l'idée que les candidats libres puissent passer le bac en juin sur la base de leur livret scolaire. Et ça c'est permettre simplement d'acheter le bac…

.

 

(...)

Covid-19

Quand pourra t-on rouvrir les écoles ?

JM Blanquer devrait faire connaitre en fin de semaine sa décision pour le bac. Ce sera un première indication sur la réouverture des écoles. Or celle-ci ne peut être prise qu'après avoir trouvé une réponse aux nombreux défis sanitaires, sociaux, économiques que pose l'épidémie. Loin d'être secondaire, la fermeture des écoles tient une position centrale dans la lutte contre ...

(...)

 

Pédagogie

Stéphane Bonnery : La continuité pédagogique et les mensonges

« Si le virus provoque une telle déstructuration de notre société, c’est qu’il y avait déjà un souci, celui de la déstructuration du service public mené par les politiques depuis des années ». Professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris 8 (Saint Denis), Stéphane Bonnery questionne la continuité pédagogique tant vantée par le ministre. Il l’accuse de profiter de la crise actuelle pour faire passer en force ses réformes. « Concernant le bac, j’accuse nommément Blanquer de faire exprès de jouer la montre. Plus le temps passe, plus il aura l’occasion de dire qu’il n’y pas d’autres solutions que le contrôle continu. Contrôle ...

(...)

 
Le fait du jour

Finalement Edouard Philippe n'a pas laissé Jean-Michel Blanquer annoncer les épreuves du bac 2020. Le premier ministre a annoncé lui-même sur TF1 l'annulation des épreuves habituelles du bac et son remplacement par le contrôle continu intégral ou quasi intégral. Il a également laissé planer le doute sur la réouverture des écoles d'ici la fin de l'année scolaire. JM Blanquer donnera les détails de l'organisation de l'examen le 3 avril à 11 heures.

 

(...)

Le fait du jour

La question du bac était en suspens au moment où l'épidémie est venue vider les lycées. S'il est clair que les circonstances exceptionnelles liées à la pandémie ne laissent guère d'autre choix que de miser sur le contrôle continu, la décision du premier ministre va-t-elle anticiper sur l'avenir du bac ? Le ministre et le gouvernement penchent vers un bac au contrôle continu. Or, s'il a des avantages, le bac au contrôle continu a aussi ses inconvénients…

 

(...)

Le fait du jour

Marie-Aleth Grard est vice-présidente d' ATD Quart Monde France et représentante du mouvement au Conseil économique, social et environnemental (CESE) où elle a rendu en 2015 un rapport  sur "Une école de la réussite pour tous" (1). Elle vient par ailleurs de rejoindre le Conseil scientifique qui conseille l'exécutif sur la crise du coronavirus. Elle s'inquiète ici des conditions de scolarité à domicile des enfants en situation de pauvreté et des inégalités que la crise sanitaire et le confinement risquent encore de creuser. 

 

(..)

La classe

Depuis quelques jours les enseignants d’EPS semblent avoir pris à bras le corps le contexte actuel et l’on observe une incroyable dynamique ainsi qu’une multitude de ressources au service de la continuité pédagogique en EPS. Voici un petit tour d’horizon et une sélection des différentes ressources présentées et quelques idées pour vos élèves bien évidemment plus que de simples ressources il s’agira d’accompagner au mieux ses élèves malgré la fermeture des établissements scolaires.

 

(...)

La classe

"Les fameux "absents à distance" ne le sont pas uniquement par manque de connexion, ou par manque de compétence de travail à la maison, mais ils sont aussi absents, entre autres, parce que l'école ne leur apporte pas ce qui leur permettrait de s'y sentir à leur place et de pouvoir en faire un levier pour leur propre développement". Dans ce 3ème épisode de sa chronique, Bruno Devauchelle revient sur la question des inégalités face à l'enseignement à distance.



(..)

Le système

Dans la situation de confinement comment suivre les professeurs stagiaires ? Comment réorganiser les concours ? Selon Mario Cottron, Ludovic Morge et Alain Frugière, vice présidents du réseau des Inspe, le réseau des Inspe se prépare à des ajustements et souhaite en discuter avec les ministères et les universités. Il souhaite aussi des délais pour adapter les Inspe à la réforme de la formation des enseignants. C'était le message porté lors d'une conférence de presse à distance. Une sorte de classe virtuelle…

 

(...)

Le système

"On demande que le ministre fasse en métropole ce qu'il a fait outre –mer : annuler les rendus de poste des départements". Selon Francette Popineau, co-secrétaire générale du Snuipp Fsu, les Dasen ont reçu instruction de rendre des postes pour la préparation de la rentrée. Pour le syndicat ce sont 710 postes qui sont ainsi repris dans les départements. Alors que le ministre annonce qu'aucune fermeture de classe n'aura lieu en zone rurale sans l'accord du maire et de revoir les fermetures en zone urbaine, le Snuipp le prend au mot. En arrière plan, on devine le manque de moyens pour préparer la rentrée et appliquer les instructions d'E Macron. Maintenir la situation en l'état permet de voir venir.

 

Communiquer

Carte scolaire : les improbables promesses de JM BLnaquer

 

 

Le système

"Vous l’aurez constaté sur votre compte en banque, l’administration a procédé à des retraits de salaire massifs pour faits de grèves", annonce le Snes d'Aix Marseille. 'La totalité des journées pour les collègues qui ont fait les temps forts nationaux et la grève des surveillance des E3C, une part importante pour ceux qui ont fait de très nombreuses journées de grève reconductible. Jusqu’à mille euros en moins ce mois-ci pour certains donc… Le Ministère a donné consigne aux Rectorats de procéder au retrait massif de ces journées au mois de mars. En plein confinement, alors que même le Ministre est aujourd’hui forcé de reconnaître l’engagement des personnels de l’Education Nationale au service des élèves, comment ne pas qualifier cette décision de minable ?" C'est dit…

 

Sur le site

 

Le système

"Les sociétés européennes n’ont pas été préparées à affronter cette crise, en raison de la prédominance des politiques d’austérité, orientées sur le marché et la rentabilité. Il est désormais temps, une fois pour toutes, de faire bon usage des enseignements que nous apporte  le  passé  et  de  revendiquer  un  remaniement  structurel:  des  changements structurels pour une économie profitable aux citoyen·ne·s", écrit le Comité syndical européen de l'éducation, qui regroupe des organisations syndicales d'enseignants. "L’urgence  économique,  sociale  et  sanitaire  actuelle  a  le  pouvoir  de  forcer  le marché  et  ses  principes  idéologiques à  battre  en  retraite  et  de  redonner  de l’importance  à  nos  espaces  et  nos  services  publics,  entre  autres  les  écoles,  les universités  et  les  établissements  scolaires  en  général.  Le  moment  est  venu  de reconnaître  et  d’apprécier  à  leur  juste  valeur  l’ensemble des  employé·e·s  du secteur  de  l’éducation  et  de  protéger  la  communauté  démocratique  et  la gouvernance  de  nos  institutions". Le CSEE demande déjà la protection des salariés de l'éducation victimes de ruptures de contrat dans la situation de fermeture dans certains pays.

 

Communiqué

 

Le système

Le coronavirus a peut-être davantage circulé en France qu'en Italie, estime François Robin-Champigneul dans une étude publiée par l'Ined. " Le  5  mars  en  Italie  (correspondant  au  14  mars  en  France),  toutes  les  écoles  et  universités  du  pays étaient  fermées, en application d’une annonce faite la veille. En France, le 12 mars, le président Macron a annoncé la fermeture des  écoles et universités à compter du lundi 16 mars et le maintien des élections municipales le 15 mars. Des mesures de ralentissement ont pu être prises plus tôt en France qu’en Italie ou en Chine, dans le référentiel  de  cette  courbe; cependant  ces  premières  mesures  de  ralentissement  ont  aussi  été nettement moins  strictes  que  celles  prises  dans  ces  deux  pays, ce  qui  peut  expliquer  que la  courbe française   ne   soit   pas meilleure, à   ce   jour, que   celles   de ces   pays et  qu’elle  puisse  même potentiellement ne connaître une inflexion favorable que plus tardivement", écrit-il.

 

Le site de l'Ined sur le Covid-19

L'étude

 

Pas question de fermer durant ces congés de printemps si particuliers. L'Expresso flânera peut-être un peu durant les deux prochaines semaines. Mais nous resterons à vos cotés avec un rythme de publication quasi quotidien.

 

 

Soyez le premier informé de votre établissement et recevez chaque matin le flash d'information du Café pédagogique, L'Expresso, dans votre boite à lettres gratuitement. Pour cela il suffit d'un clic. Vous pouvez aussi bénéficier des éditions disciplinaires ou pédagogiques du Café mensuel.

 

Pour s'abonner

 

 

L'élève

Pour visiter l’exposition « Claudia Andujar, la lutte Yanomami », ou approfondir leurs connaissances sur cette exposition temporaire, la Fondation Cartier invite les enseignants et leurs élèves à découvrir ses séries, podcasts, articles et contenus inédits  donnant la parole aux artistes, aux philosophes et aux scientifiques.

 

(...)

La classe

"Si le controle continu remplace l'examen final, j'aurai passé des dizaines d'heures de travail pour rien". C'est qu'à coté des lycées où on court après les élèves et où les enseignants n'avancent pas dans leur programme, il y a ceux qui continuent à boucler le programme. Le lycée Clémence Royer de Fonsorbes, dans la banlieue favorisée de Toulouse, est de ceux-ci. Yann Bouvier a développé pour ces élèves un site où il partage ses documents de travail qui préparent efficacement les élèves au bac.

 

(...)

Les disciplines

"La rétroaction est l’information que l’on donne à un élève après avoir analysé comment il évolue dans la réalisation d’une tâche afin de l’aider à s’améliorer dans l’acquisition d’une compétence travaillée", écrit Lydia Combeaud-Lunel sur le site de Poitiers. "A distance, elle peut également se faire en partie par l’élève lui-même, en le faisant réfléchir sur le travail qu’il a effectué. Voici un exemple mené en géographie pour une classe de cinquième sur le thème de l’eau à partir d’une étude de cas australienne."

 

Sur le site

 

Les disciplines

L'association des professeurs de SES publie chaque semaine une revue de presse orientée vers les questions économiques et sociales en lien avec les programmes. Les extraits d'articles sont classés par niveau et chapitre du programme. Voilà une façon efficace d'alimenter l'enseignement à distance.

 

La revue de presse

 

Les disciplines

" Nous proposons dans un premier temps de comparer ces cartes plus ou moins rigoureuses et parfois anxiogènes par le choix des couleurs et le mode de représentation. Puis nous nous intéressons aux outils, aux données et aux méthodes qui permettent d'aller vers une approche cartographique plus scientifique, notamment pour développer la prévention auprès des populations". Sus on blog, Sylvain Genevois tient à jour une recension exemplaire et une analyse critique des représentations de la pandémie.

 

Sur le blog

 

La vidéo


 L'Edito

Les journées ordinaires de l'Education nationale sont devenues des journées extraordinaires. Chaque jour apporte son lot d'événement tous incroyables, des faits qu'on n'aurait pas imaginer il y a seulement quelques mois. Alors que le refus du nouveau bac s'ajoute à celui de la réforme des retraites, se profile déjà une troisième crise. On en arrive à un état de désordre dans l'institution scolaire qui signe la faillite d'un ministère ?

 

Impréparation

 

On se rappelle les mots du député P Hetzel adressés à JM Blanquer le 21 janvier à l'Assemblée à propos des épreuves de controle continu du nouveau bac. "Au stress habituel lié au passage d’épreuves, il serait bon de ne pas ajouter, à chaque étape de leur parcours (des élèves NDLR), l’angoisse créée par les blocages, les rétentions de notes ou encore les reports d’épreuves. Vous avez la responsabilité de la bonne organisation du service public de l’éducation nationale : les lycéens n’ont pas à être sacrifiés au gré de votre impréparation !"



(...)

 La semaine

 Vos ressources


Le système éducatif
La classe

Partenaires

Nos annonces