Adresse Email :
Mot de Passe :
Mot de passe oublié? Pas encore inscrit?
 
LUDOVIA 2011 > Messages > En attendant la navette
En attendant la navette

Pour arriver à Ludovia, le chemin est parfois escarpé : prendre l’avion ou le train puis attraper la navette , sillonner les routes pour grimper à Ax les Thermes. On vient des quatre coins de France, du Québec et des Pyrénées aussi. Ludovia se mérite et lorsqu’enfin le casino est à portée de pieds, on savoure cette oasis où l’odeur de souffre est bonne pour la santé. Les débuts de Ludovia se feront en retard, la navette se fait attendre. L’impatience n’est pas de mise. On profite du vent léger et du soleil, du bruit de l’eau et de la fontaine. On salue les têtes connues, ceux qui étaient là l’année dernière et ceux que l’on a vus dans d’autres lieux, d’autres rencontres, d’autres colloques où l’école s’imagine ancrée dans son époque, le regard tourné vers l’avenir.

La mobilité ne parait jamais plus nécessaire que lorsque l’endroit parait à l’écart, des grands axes, des lieux centraux de décision, de la capitale. Les outils, qu’ils transitent par l’Ent, se meuvent en empruntant les smartphones ou s’affichent sur des tablettes, quittent le rayon des gadgets pour devenir des moyens nécessaires pour une égalité de l’accès aux savoirs, à l’école ou ailleurs. Ludovia s’intéressera aux usages et on piétine un peu en attendant que les débats s’ouvrent et que les échanges passent de la stricte convivialité à une certaine densité.

Commentaires

Aucun commentaire sur ce message.