Adresse Email :
Mot de Passe :
Mot de passe oublié? Pas encore inscrit?
 
Vandongen11 > Catégories
           ma première conférence: les femmes à Athènes.
  Je tiens à remercier madame Schmitt- Pantel pour être venue au Lycée Van Dongen et d'avoir fait cette conférence très interéssante et aussi d'avoir lu nos articles sur ce blog. Le sujet abordé était les femmes à Athènes alors voilà ce que j'en ai retenu.
             
                  I. l'histoire des femmes
 
 
   - Athènes au Veme siècle: création d'une démocratie (démo peuple et cratie pouvoir) exclusion des esclaves, métèques, enfants et femmes.
 
   -Moitié XXeme siècle: l'histoire des femmes n'a pu être démarré  que par un mouvement social. Dans les années 70 les femmes se sont révoltées et ont fait une manifestion pour réclamer la parentalité (avoir autant de droit que le père sur l'enfant).Elles se sont rendus compte qu' il n'y avait rien d'écrit sur elles durant l'Antiquité. Car durant l'Antiquité les femmes n'étaient pas citoyennes, elles étaient d'éternelles mineures,  dirigées par un Kurios (maitre)et elles étaient sous la tutelle du père, ou du mari ou du fils. Elles ne pouvaient hériter d'une terre. Alors les femmes se sont battues pour avoir les mêmes droits et devoirs que les hommes; tout simplement pour être égaux.
 
   Maintenant parlons du mariage, de nos jours c'est un acte officiel que nous faisons à la mairie ou à l'église alors qu'à Athènes la future épouse était promise par le père à son futur mari. Il y avait une dot obligatoire, le gendre devait accepté la fille.Et malheureusement quand l'épouse ne pouvait pas avoir d'enfant ou lorsque le couple ne s'accordait pas, l'épouse était répudiée.
 
   Les femmes avaient vraiment un statut dégradant et les hommes ne cessaient d'en parler.
 
   Et heureusement, le premier cours d'histoire, des femmes, eu lieu à Jussieu en 1973. Et nous avons pu parler des relations hommes femmes, de l'histoire du genre et depuis ce jour, le rapport social entre les deux sexes s'est instauré.
 
               II.Le diaporama.
 
1) Vase antique: ce vase a été fait pour une utilisation peu domestiques (festins qu'entre hommes)
   Observations: nous pouvons voir deux femmes faisant la lessive et nous reconaissons la servante grâce à son chapeau sur la tête. A l'époque de l'antiquité les femmes ne quittaient jamais la maison en étant seules car pour les hommes cela représentait un danger car elles étaient sans défenses et pouvaient se faire enlever (vase se trouvant eu Louvre)
 
 
2) Bas relief  en terre cuite moulée, fait en Tarente ( an Italie)
  Observation: nous pouvons voir rangeant du linge (scène quotidienne), elle porte une robe plissée, elle a les cheveux relevées en chignon. Au troisième plan il y a un métier à tissé et un cantar: c'est un verre à vin que la femme ne doit jamais prendre seule (sinon rumeur d'alcoolisme alors que l'homme peut...)
 
3)Terre cuite
   Observation: femme faisant sa toilette, elle est en train de choisir une parure ou un voile.
 
4) Coupe attique (vers 476-460 avant Jésus Christ), image très rare.
  Observation: nous pouvons voir une femme assise en face de son enfant, cela montre le rapport mère-enfant mais ce rapport se montre pas car les enfants décèdent tôt.Si le père veut l'enfant il va le reconnaitre et le prendra alors que si il ne veut pas le prendre il le posera sur le sol, signe de rejet, c'est à dire la mort de l'enfant.
 
5) Nous pouvons voir une femme suivie d'un enfant, elle fait une libation en jettant un liquide dans le feu: ceci est l'honneur de la déesse Heïstia. Nous pouvons imaginer que la deuxième femme est en train de ramasser du linge propre.
 
6) Nous pouvons voir une femme tenant un miroir et de l'autre côté un coffre; c'est une scène fréquente lors des mariages.
 
7) Pitie décorée de scène intérieure
         Observation: fuseau et tissage fait à la maison, vétêment non cousu. C'est une activité domestique traditionelle.
 
8) Nous pouvons voir des hommes en train de manger allongés inclinés sur un lit.
 
9) Amphore du Veme siècle:
  Observation: nous pouvons voir à gauche de cette amphore une amazone qui est une situation imaginaire, alors de là de grandes hypothèses sont faites nous pouvons imaginer qu'à la place de l'amazone c'était un vieillard tout ceci est un mystère total ... ensuite nous observons un jeune hoplite partant faire la guerre, et il est en train de faire un rituel, un jeune garçon nu est un esclave, ensuite deuxième hypothèse, il  tient un plateau et nous pouvons imaginer des entrailles; si le foi est bon c'est à dire: si le sacrifice est favorable, alors le jeune hoplite peut aller se battre. L'amazone est représenté comme une femme barbare (vetêments moulants et casque) elle représente aussi la cité que quitte l'hoplite, et les femmes ne sont jamais représentées vieilles. 
 
10) Image funéraire,
     Observation: nous pouvons voir une femme décédée car elle est représentée de face, nous imaginons: qu'elle est morte par l'accouchement qui était très fréquent à l'époque, et sa servante  égirait une stèle pour l'honneur. 
 
11) tablette de bois peinte:
        Observation: nous pouvons voir des hommes représentés de petite taille ( soit parce qu'ils sont des serviteurs, soit parce que ce sont de jeunes hommes), les femmes ne doivent jamais assister a un sacrifice et ne doivent jamais faire couler le sang.
 
12) Fragment de la frise des panathenées, c'est un grand sacrifice fait pour Athéna  (ex: le péplos grand manteau fait par des ouvrières)
 
13) Athéna portant un diadème rare en or et c'est une statue grise éléphantine (or et ivoire).
 
    Voici comment résumer les femmes à Athènes au Vème siècle, en espérant que vous aurez le courage de tout lire...
Conférence.
Pendant très longtemps les historiens ne se sont pas intéréssés aux femmes.
Ils ne parlaient que des hommes & s'ils parlaient des femmes (très rarement), il n'y avait que des avis d'hommes. Une seule femme à publié ses écrits.
On ne parle pas des femmes pour cacher les défauts de la démocratie.
 
Elles n'ont aucun droit politique & sont toujours sous la tutelle d'un homme, père, fils ou mari. Tout est géré par les hommes de son entourage.S'il n'y en a pas, elle est une epiclère : elle doit transmettre sa prorpiété à son fils. Le fait d'être epiclère est un atout très intéréssant donc elles sont vite mariées pour que leur époux touche leur fortune.
 
<stron>_<
Compte rendu de la Conférence
 
Compte-rendu de la conférence de Pauline Schmitt-Pantel
 
Histoire d'Hier ... Histoire d'Aujourd'hui ...
 
L'étude de l'Histoire n'a pas toujours été la même. Par exemple, notre vision de l'Histoire aujourd'hui n'est pas la même que celle des années 70'. Et un exemple de cette différence qui est assez majeur, est le fait que l'Histoire des femmes n'a pas toujours été traitée ( en effet le premier cours ne date que de 1973  ).  
Les années 70' ont marqué le début d'une prise de conscience des Femmes et le début d'un véritable intérêt historique pour leur Histoire.
Mais aujourd'hui nous n'en sommes plus là. La Recherche sur l'Histoire des Femmes est passée à la recherche sur l'Histoire des Genres.  
 
Les Femmes à Athènes au Vème siecle avant J.C ...
 
Tout d'abord nous n'avons quasiment aucun écrit des femmes de cette époque et par conséquent il est très difficile d'avoir des informations sur elles sans passer par une autre vision qui n'est pas la leur: celle des hommes...
 
Les femmes et le mariage
Pour une femme grecque, le mariage n'est pas un statut sûr mais précaire. En effet elle peut être répudiée à tout moment par son mari. Le divorce est une chose commune et les contestations sur le simple fait qu'il y ait eu un réel mariage sont nombreuses. S'il y a divorce, la femme retourne chez son père.
 
Les femmes et les enfants
En raison d'une forte mortalité infantile les femmes ne s'attachaient pas trop à leurs tous petits. En effet un bébé sur quatre arrivait à l'âge adulte.
L'accouchement a quelque chose de très sacré, la présence divine est requise. La femme qui a donné des enfants est très respectée. D'ailleurs les Grecs considéraient que la mort en couches étaient l'équivalent d'une mort à la guerre chez les hommes.
 
Les femmes et la justice
Les femmes sont considérées comme mineures et sont toujours sous la tutelle du kurios ( tuteur mâle qui peut être mari, père, frère ou même fils de la femme ). Elles ne peuvent mener une action en justice qu'à la condition qu'elles soient représentées par celui ci. Elles n'héritent jamais directement mais avaient pour autant quelques biens ( bijoux, robes ...). Les seules à le pouvoir sont les femmes n'ayant pas de frère, les épiclères qui ont le droit de propriété foncière.
 
Les femmes et la religion
Les femmes sortent très peu et la religion est le seul domaine dans lequel elles peuvent intervenir. Elles y occupent même une place importante dans ce qui est des cultes familiaux ou encore des Panathénées où elles offraient à la déesse Athéna le manteau qu'elles avaient brodé.
 
Les femmes dans l'imaginaire des hommes
A Athènes il y a une inégalité très forte entre les hommes et les femmes. Mais on remarque la présence de déesses féminines dans la religion qui ont de réelles responsabilités au même titre que les dieux. Il y a une sorte de paradoxe entre la réalité et l'imaginaire des hommes grecques: ils priaient et invoquaient des déesses mais considèraient quand même que "la figure la plus emblématique du barbare était la femme barbare !"
 
Amandine, Perdola et Camille
 
 
 
Compte rendu sur les femmes à Athènes au Véme siècle avant J.C
Jusqu'a la moitié du XX siècle , les historiens ne parlaient pas des femmes à athènes.
Ils ne parlaient pas des femmes dans la démocratie car cela fasait un peu tache dans la démocratie auprès des hommes.
La première histoire n' a put démarrer que par un mouvement sociale dans les années 1970-1980.
Il y a beaucoup de droits qui ont était demandé par les femmes .
 
Dans la cité grec . Il y a des inégalités entrent les etres humains (les conditions des esclaves) , des personnes libres.
Mais aussi une inégalité entrent les citoyens (sur la fortune).
Et des inégalités entrent les hommes et les femmes .
 
Du point de vue civil  
 
Il y a des inégalités entrent les hommes et les femmes.
Les femmes avaient besoins d' un maitre pour se déplacer.
La femme est sous les ordres de son mari .
Elle ne peut pas faire ce qu elle veut sans l' autorisation de son mari.
Une femme à athènes ne peut pas posséder des  terres ,
mais elle peut posséder des biens immobiliers et de l'argent .
 
Les femmes à cette époque sont très recherchées par les hommes car elles possédent une propriété.
On appelle ces femmes "épiclères".
 
Pour les mariages
 
il faut que le gendre accepte la jeune femme .
Son père doit donner une dot que le mari doit accepter.
Si le mari veut divorcer , il peut dire qu 'il n'a pas reçut la dot.
Le premier cours des femmes: 1973
 
Pour les arts antiques   
 
La femme est représentée en train de faire des choses de la vie quotidienne .
Ils représentent des scènes qui plaisent aux hommes (aux acheteurs).
 
Les femmes grecs ne participent pas au sacrifice.
 
Une histoire (un mythe) 
 
 Zeus décide se venger des hommes qui lui avait volé la bonne partie de viande et pour cela il décide de créer pandor la première femme .
Elle fut fabriqué par héphaistos.
Athéna lui donna la vie puis Aphrodite lui donna la beauté et Hermès l' art de persuasion .
Zeus offrit la main de pendor à Epiméthrée le frère de Prométhée.
Zeus lui remit une boite contenant la vieillesse, le travail, la maladie, la folie, la tromperie et la passion ainsi que l'espérance.
Pendor ouvrit par curiosité  la boite qui libera tous les malheurs du monde et referma la boite ou il y restera que l' espérance.     
 
Quentin
  
    
Compte rendu de la conférence sur les femmes à Athènes au Vème siècle av.JC, animé par Mme Pauline Schmitt-Pantel

Pyxis en terre cuite avec couvercle
Scène représentant six femmes conversant et travaillant la laine

 

Pour commencer, il est très difficile pour les historiens de trouver des écrits de femmes. En effet, toutes les représentations de femmes de cette époque sont des réalisations essentiellement d’hommes, qu’il s’agisse de textes écrits, de peintures ou de sculptures…

Au Vème siècle av JC, ce sont les hommes qui sont au pouvoir : c’est le patriarcat. Lorsque les femmes sont au pouvoir, on parle de matriarcat.

La plupart des écrits mettent sous silence les défauts de la démocratie.

La société grecque est fondamentale inégale : il existe des inégalités entre les êtres humains, entre les hommes libres (citoyens et métèques), inégalité entre les fortunes, ainsi qu’entre les sexes ( homme et femme).

Les femmes ont peu de droits dans la cité : elles n’ont aucun droit politique, elles ne sont pas citoyennes, elles sont des éternelles mineures (toujours besoin d’un kurios : un tuteur, un maître). Elles n’héritent jamais de la terre, les choses dont elles peuvent hériter sont les biens immobiliers, mais il faut qu’ils soient gérés par un homme. Seules les épiclères (fille sans frère) ont une propriété foncière.

Même si elles ne participent pas aux sacrifices, elles possèdent un pouvoir religieux comme par exemple la prêtresse du temple d’Athéna.

De plus, elles peuvent très facilement se faire répudier, par exemple si elles ne peuvent pas avoir d’enfants.

Il y a très peu de liens entre les enfants et leur mère car il y a de nombreux morts infantiles.

Du point de vue imaginaire et mythologique, les femmes ont une place aussi importante que les hommes. Elles sont notamment représentées en faisant des actions dites " nobles " sur des vases grecs.

Pour finir, même si les femmes sont refoulées et n’ont presque aucun droit, la société ne peut vivre sans elles. En effet, ce sont elles qui s’occupent du foyer et sans, la maison n’existerait pas et la cité non plus.

Ecrit par Stacy, Lucile et Marion

Compte rendu de la conférence: Les femmes à Athènes au Vème avant JC.
La condition des femmes grecques à Athènes fût un sujet longtemps polémique.
 
Jusqu'à la moitié du xx ème siècle, les historiens ne parlaient pas des femmes. Tout comme ils cachaient la présence d'esclaves et l'exclusion des étrangers, ce qui faisait "tâche" dans l'image d'une démocratie. Les femmes grecques furent donc mise dans l'ombre pour la démocratie athénienne.
 
Dans l'Histoire, les femmes occupent une place extrêmement limité par rapport aux hommes. Dans les années 1970 et 1980, il y eu une prise de conscience des femmes partout dans le monde. C'est le mouvement libérale des femmes. Elles demandèrent des droits (ex: le droit à l'avortement) et manifestèrent. Cet évènement amena à la recherche sur l'Histoire des femmes, qui était jusque là presque inexistante.
La société grecque antique est foncièrement inégale. Il y a des inégalités humaine (la condition des esclaves), une inégalité pour les droits politiques ( les riches dans les magistratures), une inégalité entre citoyens (riches et pauvres) et les inégalités homme/femme.
A Athènes comme partout en Grèce, il y a de grandes inégalités entre les hommes et les femmes. Il n'y a pas de citoyennes, les femmes sont juste considérées comme fille ou femme de citoyen. Elles sont perçues comme mineure dans la société. La femme athéniennes a besoin d'un représentant légal: elle est sous la tutelle de son mari, son père, son frère ou même son fils si jamais il n'y a plus d'autres représentants masculins. Elle a besoin d'un "curius" (un maître).
 Une femme grecques n'hérite jamais de ses biens, à part les biens immobiliers et l'argent qui sont, bien sûr, gérer par un homme. Si une femme n'a pas de frères et pas d'autres héritiers masculins, il y a transmission de l'héritage à son fils. On appelle ces femmes "épiclères", ce sont des femmes extrêmement recherchées. Contrairement à Athènes, les femmes de Sparte peuvent hériter de la terre.
Une femme doit être promise et donner à son mari par son père, il doit aussi donner une dot que le mari doit accepter. Si le mari veut divorcer, il lui suffit de dire qu'il n'a pas reçu de dot ou que les paroles de "transmission" de sa femme n'ont pas été bien pronnoncés par son beau-père ( paroles pas assez claires) , après ça, la femme repartira vivre chez son père. Le statut des femmes à Athènes était extrêmement précaire, effectivement, si une femme ne trouvait pas de mari, son avenir était incertain.
Les rares fois où une femme peut prendre place est dans la religion et l'imaginaire grec. Les hommes n'ont pas cessés de parler d'elles dans leur récit.
La place de la femme par rapport à l'homme rend compte de la socièté à cette époque. C'est l'histoire sociale entre les deux sexes.
Dans les arts antique, la femme est représentée dans des taches nobles. Des vases grecques faits pour être appréciés par les hommes. Dans ces vases, sont représentés des femmes dans leurs taches quotidienne.
Les femmes athéniennes peuvent participer à la religion comme les autres citoyens. Elles participent aux Panathénées, à la procession du sacrifice, mais elles ne peuvent en aucun cas sacrifier l'offrande offert à Athéna.
Dans l'imaginaire grec, les femmes ne sont pas représentés comme des figures de la féminité. Elles sont représentés par des déesses ayant avant tout un fort caractère (ex: Athéna, Artémis).
En dehors des déesses, la femme de l'imaginaire grec est Pandora. Cette femme est crée par Zeus pour se venger des hommes d'avoir manger la bonne part. Pandora est la femme parfaite ( belle et séduisante), mais aura eu l'erreur d'ouvrir la boîte de Pandore, qui laissera échapper tous les malheurs du monde.
La femme est donc décrite comme une vengeance des dieux pour les hommes.
 
 
Carina, Marlène et Delphine.