Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

Brevet : Les inégalités et le contrôle continu 

Si 87% des candidats au brevet série générale ont été reçus en 2015, 22% des jeunes de milieu défavorisé ont échoué à l'examen contre 3% des enfants de milieu très favorisé. C'est un des résultats d'une Note de la Depp (division des études du ministère de l'éducation nationale) sur la réussite au brevet 2015. Mais le document s'intéresse aussi à l'impact du contrôle continu...

 

Inégalités

Au chapitre des inégalités, la Note relève aussi la différence entre les sexes : on compte 10% de filles refusées au brevet général contre 16% de garçons. L'âge est le critère le plus déterminant de l'échec à l'examen : 37% des jeunes de 16 ans ont échoué, 45% des candidats âgés de 17 ans et plus.

 

Pourquoi poser la question du contrôle continu ?

Mais la Note s 'intéresse à l'impact du contrôle continu sur l'examen. Elle relève que celui ci est prédicteur de la réussite. "A partir de 11/20 de moyenne au contrôle continu la quasi totalité des candidats réussit le brevet " note la Depp. Inversement une moyenne inférieure à 8 sonne le glas du brevet.

Dans un ministère peu enclin au maintien des notes, cet intérêt pour le contrôle continu a aussi une dimension politique. Dans le nouveau brevet, qui entre en vigueur en 2017, le candidat est déclaré reçu s'il a 350 points. Or 320 points seront donnés au collégien moyen au contrôle continu. Les épreuves de l'examen deviennent donc très secondaires et même une prestation très médiocre aux épreuves obligatoires n'empêchera pas d'avoir le brevet. Légitimer le contrôle continu par rapport à la réussite au brevet prend donc du sens dans cette perspective.

 

De forts écarts entre établissements

Pourtant la Note révèle de grandes inégalités sur ce point entre les établissements. Dans 400 établissements les élèves sont sous-évalués au contrôle continu par rapport à leur évaluation au brevet. Il s'agit pour 70% des cas d'établissements privés. À l'inverse 500 collèges (sur les 7000 collèges publics et privés) surnotent leurs élèves fortement (écart d'au moins 3.5 points de moyenne) au contrôle continu. Il s'agit dans 90% des cas de collèges publics majoritairement de l'éducation prioritaire. Pour un collège sur sept, aux extrêmes, le contrôle continu ne fait donc pas sens pour le brevet.

 

F Jarraud

 

Note Brevet

http://cache.media.education.gouv.fr/file/2016/70/6/depp-ni-2016-06-DNB-2015_549706.pdf

Nouveau brevet

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/01/04012016Article635874909972784502.aspx

 

 

Le brevet 2017

Comment sera attribué le brevet à partir de 2017 ? Eduscol fait le point officiel de la répartition des points et du contenu de la nouvelle épreuve.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/03/02032016Article635924991391859417.aspx

 

Le brevet adapté aux 3èmes pros et aux Segpa

Le Journal officiel du 24 février publie un texte modifiant les modalités d'attribution du brevet pour l'adapter aux 3èmes pros et aux Segpa. Le texte prévoit " une épreuve écrite, notée sur 200, qui porte sur les programmes de mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie, en tenant compte des spécificités des classes de troisième préparatoires à l'enseignement professionnel, des classes des sections d'enseignement général et professionnel adapté et des classes de troisième de l'enseignement agricole".
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/02/29022016Article635923279035603458.aspx



Sur le site du Café



Par fjarraud , le dimanche 27 mars 2016.

Partenaires

Nos annonces