Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Hors les murs 

L'INED scrute nos premier coïts
Au hit-parade de la pudibonderie, la Chine, l'Inde, le monde arabe s'illustrent. Soit la moitié de l'humanité qui n'a pu participer à la grande enquête de Michel Bozon, publiée dans le numéro de juin de Population & Sociétés, la revue de l'INED, consacrée à l'entrée dans la vie sexuelle. M. Bozon décrit 3 modèles traditionnels d'entrée dans la sexualité. En Afrique noire, les filles sont incitées à commencer leur vie sexuelle très tôt (16 ans) avec des partenaires plus âgés (19 ans). Dans un second modèle, la société protège la virginité des filles. C'est le cas des pays catholiques d'Europe du sud et d'Amérique. Enfin, des pays vivent une initiation égalitaire entre hommes et femmes : Europe par exemple. Partout cependant l'écart d'âge entre les sexes a tendance à se réduire, signe d'une baisse des inégalités. Mais qu'en est-il en France ? L'initiation sexuelle se produit à 17,4 ans pour les garçons et 17,6 ans pour les filles. La France quitte l'Europe patriarcale du sud pour se rapprocher des pays d'Europe du nord.
http://www.ined.fr/publications/pop_et_soc/391.pdf

Violences envers les femmes : première enquête
C'est un document exceptionnel que publie l'INED. L'enquête nationale sur les violences envers les femmes en France est la première enquête statistique réalisée en France sur ce thème. Afin de cerner le phénomène dans ses aspects multiformes, elle prend en compte l'ensemble des violences envers les femmes d'âge adulte, quel qu'en soit l'auteur. Ses révélations sont affligeantes. Une femme sur 8 est victime d'insultes et de menaces. Une sur 10 souffre de violence conjugale. Environ 50.000 femmes sont violées chaque année. Le huis - clos conjugal reste le premier lieu des violences.
http://www.ined.fr/publications/pop_et_soc/pes364/index.html

Partenaires

Nos annonces