Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Hors les murs 

Montée du chômage
"L'insertion professionnelle des jeunes sortants du lycée est en 2003 nettement plus défavorable qu'un an auparavant". Selon une étude ministérielle, sept mois après leur sortie du lycée, le taux d'emploi des jeunes est passé de 70 à 58%. La chute frappe plus durement les moins diplômés : le taux d'emploi n'est que de 27% pour les non-diplômés et de 55% pour les titulaires d'un Cap ou d'un BEP (contre 41 et 68% en 2002). Le taux d'emploi d'un titulaire d'un bac professionnel ou général est de 68%. Les filières technologiques (71%) et l'apprentissage résistent mieux. Ces chiffres sont sans doute à mettre en rapport avec un autre phénomène signalé par une autre étude : la progression du nombre des étudiants en université (+2,4%).
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/ni0421.pdf
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/dpd/ni0420.pdf
http://www.adobe.fr/products/acrobat/readstep2.html

L'acné mise à nu
Selon le BE Allemagne du 26 août, les scientifiques allemands sont en passe de vaincre l'acné. Ils ont achevé leur décryptage des gênes de la bactérie responsable de l'acné ce qui ouvre la voie à de nouveaux traitements.
http://www.bulletins-electroniques.com/allemagne

Explosion des violences antisémites
Quelle politique face à la montée de l'antisémitisme : 135 agressions sur les 6 premiers mois de 2004, selon le ministère de l'intérieur, contre 127 pour toute l'année 2003. La liste des actes antisémites publiée quotidiennement par le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) montre que la majorité des victimes d'agression sont des collégiens et des lycéens, parfois des écoliers, tel ce petit garçon de 8 ans frappé le 27 juin dans le 19ème arrondissement de Paris. Elle confirme la géographie de l'antisémitisme : les cités populaires de la banlieue (Sarcelles par exemple) ou du nord de Paris (le 19ème par exemple).
http://www.crif.org/index02.php?id=3010&type=dossiers&menu=5

Non à la légalisation du cannabis
Selon une enquête menée par l'INPES, deux jeunes sur trois restent opposés à la légalisation du cannabis. L'enquête fait le point sur les conduites à risque des jeunes. Si la loi Evin semble mieux respectée, les suicide, les violences ne diminuent pas.
http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/04/dp040625.pdf

Partenaires

Nos annonces