Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Au lycée 

Devenir délégué avec Délégué Flash
Comment préparer les élections de délégué ? Quels sont les droits et les devoirs des lycéens ? Quels textes régissent la vie au lycée ? Le Délégué Flash est un manuel quasi indispensable pour les délégués des élèves. Ils y trouvent l'ensemble des textes réglementaires qui régissent la vie des établissements. L'ouvrage va plus loin en proposant des aides concrètes pour le "métier" de délégué : comment préparer un conseil de classe, comment animer une réunion, comment participer à l'heure de vie de classe par exemple. Il signale de nombreuses ressources associatives ou officielles pour exercer ses droits, faire face aux accidents ou aux mauvais traitements, acquérir la nationalité française ou s'exprimer. Il fait découvrir les valeurs de l'école républicaine et prépare les jeunes au beau métier de lycéen.

L'édition 2007 est parfaitement à jour et prend en compte les nouveaux textes : conseils de vie lycéenne, conseil pédagogique, socle commun de connaissances, etc. On ne peut que le recommander aux délégués pour qu'ils deviennent de meilleurs partenaires de leur éducation. Cette année, l'ouvrage peut être commandé par lot pour "équiper" un établissement.
Damien Durand, Délégué Flash, édition 2007, CRDP de Grenoble.
Présentation
http://www.crdp.ac-grenoble.fr/dfplus/bienvenu.htm

Election des délégués pour la vie lycéenne
L'élection des délégués de la vie lycéenne se dérouleront durant la semaine du 16 au 20 octobre, annonce le B.O. du 28 septembre. Il rappelle les modalités d'élection et le rôle de ces délégués au C.A.
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/35/MENE0602310C.htm
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2006/09/index280906.aspx

EAF : le cas de certains redoublants de première
- Le bénéfice des épreuves aux seuls handicapés :
Une formulation ambiguë dans un article du BO n°36 a pu laisser croire que les redoublants de Première pourraient conserver le bénéfice de leurs notes de l'EAF. Il n'en est rien : cette mesure concerne les seuls élèves handicapés :
«Les élèves qui recommencent une classe de première et qui, en application de l'article D. 351-27 du code de l'éducation (il concerne les élèves handicapés), sont autorisés à étaler sur plusieurs sessions le passage des épreuves de l'examen du baccalauréat général ou de l'examen du baccalauréat technologique, peuvent conserver les notes obtenues aux épreuves anticipées qu'ils ont présentées l'année précédente. Les notes obtenues à l'épreuve écrite et à l'épreuve orale de français sont indissociables.»
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/36/MENE0601984A.htm

Rappelons la teneur de l'article D351-27 :
«Les candidats aux examens ou concours de l'enseignement scolaire qui présentent un handicap peuvent bénéficier d'aménagements portant sur :
1º Les conditions de déroulement des épreuves, de nature à leur permettre de bénéficier des conditions matérielles ainsi que des aides techniques et humaines appropriées à leur situation ;
2º Une majoration du temps imparti pour une ou plusieurs épreuves, qui ne peut excéder le tiers du temps normalement prévu pour chacune d'elles. Toutefois, cette majoration peut être augmentée, eu égard à la situation exceptionnelle du candidat, sur demande motivée du médecin et portée dans l'avis mentionné à l'article D. 351-28 ;
3º La conservation, durant cinq ans, des notes à des épreuves ou des unités obtenues à l'examen ou au concours, ainsi que, le cas échéant, le bénéfice d'acquis obtenus dans le cadre de la procédure de validation des acquis de l'expérience, fixée aux articles R. 335-5 à R. 335-11 ;
4º L'étalement sur plusieurs sessions du passage des épreuves ;
5º Des adaptations ou des dispenses d'épreuves, rendues nécessaires par certaines situations de handicap, dans les conditions prévues par arrêté du ministre chargé de l'éducation.»
- Lire l'article (choisir "Code de l'éducation" / Partie réglementaire / saisir D351-27 dans le champ "par le numéro"):
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/ListeCodes

- Redoublants de STT :
Le B.O. du 28 septembre publie l'arrêté du 16 septembre (publié par le Café le 18 septembre):
« Les candidats qui se présentent pour la deuxième fois à l'examen dans une série du baccalauréat général ou technologique à la session 2007 de l'examen peuvent conserver les notes qu'ils ont obtenues à l'épreuve écrite et à l'épreuve orale de français au titre de la session 2006 du baccalauréat technologique de la série sciences et technologies tertiaires (STT).»
Cette précision, publiée au Journal Officiel du 16 septembre, était attendue du fait de la disparition du bac STT et son remplacement par le bac STG.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENE0602223A
http://www.education.gouv.fr/bo/2006/35/MENE0602223A.htm

Les redoublants au bac
Le Journal officiel du 21 septembre publie deux arrêtés relatifs aux épreuves du bac des redoublants. S'agissant des élèves handicapés se présentant aux épreuves anticipée du bac générale et technologique, " les élèves qui recommencent une classe de première et qui, en application de l'article D. 351-27 du code de l'éducation, sont autorisés à étaler sur plusieurs sessions le passage des épreuves de l'examen du baccalauréat général ou de l'examen du baccalauréat technologique peuvent conserver les notes obtenues aux épreuves anticipées qu'ils ont présentées l'année précédente. Les notes obtenues à l'épreuve écrite et à l'épreuve orale de français sont indissociables".

Au bac STG, "Les candidats à l'examen du baccalauréat en « série sciences et technologie de la gestion » (STG) qui sont autorisés à conserver des notes dans les conditions fixées par les articles D. 336-13 et D. 336-14 du code de l'éducation, et qui se présentent après avoir échoué à l'examen du baccalauréat en « série sciences et technologies tertiaires » (STT), peuvent conserver les notes, épreuve par épreuve". Le texte précise les conditions selon les épreuves. " Les notes obtenues en français, histoire-géographie, philosophie, économie-droit, éducation physique et sportive, langue vivante 1, langue vivante 2, mathématiques sont conservées quelle que soit la spécialité choisie en série STG ; les notes obtenues aux épreuves facultatives une et deux sont conservées quelle que soit la spécialité choisie et quelle que soit la matière d'option ; la note obtenue en éducation physique et sportive de complément est conservée quelle que soit la spécialité choisie en série STG, cette disposition concernant uniquement les candidats scolaires ; et, s'agissant de l'épreuve de spécialité, la moyenne sur vingt points des deux notes, indissociables, obtenues aux épreuves pratiques et d'étude de cas des spécialités « action et communication commerciales », « action et communication administratives », « comptabilité et gestion », « informatique et gestion », de la série STT, peut être conservée respectivement pour l'épreuve de spécialité de « mercatique », « communication et gestion des ressources humaines », « comptabilité et finances d'entreprise », « gestion des systèmes d'information ». Sont dispensés, à leur demande, de l'épreuve obligatoire de langue vivante 2 de la série STG pour la session 2007 de l'examen, les candidats qui se présentent à l'examen dans cette série après avoir échoué à l'examen dans la série STT et qui ont été réglementairement autorisés à remplacer l'épreuve obligatoire de langue vivante 2 de la série STT par une épreuve de langue vivante 1 renforcée".
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENE0601984A
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENE0602291A

En Angleterre, le brevet se passera sur Internet
"Ca va mettre une terme à toute cette paperasserie, ce qui fera une réelle différence pour les élèves qui souvent égarent une partie de leurs travaux". Dès cette année, les élèves qui ont choisi de suivre le cours d'environnement et science de la nature pour préparer le GSCE, l'équivalent de notre brevet, pourront rendre tous leurs travaux sur Internet. Le système leur permettra d'inclure de la vidéo et des photos dans leur copie.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/6034789.stm

Au Sénégal 8% de bachelières...
"Les filles d'ici aimeraient bien aller à l'école, mais leurs parents n'ont pas les moyens. Ils ne peuvent pas se permettre de payer pour les frais d'inscription ou le matériel scolaire". Mais, selon l'Irin, la pauvreté n'est pas le seul obstacle à la scolarisation des filles au Sénégal. Les traditions religieuses amènent les parents à marier très tôt leurs filles, parfois à peine nubiles. Une fois mariée la jeune fille n'a pas le temps d'aller à l'école. Aussi si 80% des filles commencent l'école seulement 8% obtiennent le bac. Pour la présidente de la Commission scientifique du Forum des femmes éducatrices, Mme Komté , un autre obstacle décourage les filles : "Actuellement, les jeunes filles ont très peu de modèles intellectuels. Il n'est donc pas anormal qu'elles arrêtent leurs études".
http://fr.allafrica.com/stories/200610040182.html


Partenaires

Nos annonces