Primaire : Stages de rattrapage : une réponse adaptée ? 

Par François Jarraud


Annoncés par Darcos, des stages de rattrapage devraient être proposés aux élèves en difficulté dès les vacances de printemps. Seront-ils efficaces ?

 

10% des élèves en stage de rattrapage en CM1 et CM2

Xavier Darcos a adressé une note aux recteurs leur demandant d'organiser à compter des vacances de printemps des stages de rattrapage en maths et français pour les écoliers de CM1 et CM2.

 

Les stages se dérouleront durant 15 heures sur l'une des semaines des vacances de printemps, la première semaine de juillet et la dernière des vacances d'été. Les enseignants accueilleront 10% des élèves dans des groupes de maximum 6 enfants. Les stages seront rémunérés en HSE.

La circulaire

http://www.education.gouv.fr/cid20926/organisation-de-sta[...]

 

Le Sgen critique les stages de rattrapage

Annoncés par X. Darcos à Poitiers (voir L'Expresso du 29), les stages de rattrapage organisés durant les vacances sont-ils efficaces ? Le Sgen Cfdt en doute. "Est-ce à dire qu’en quelques jours on compensera ce qui n’a pas été acquis pendant des mois et des mois de classe ? Est-ce à dire que les vacances déterminées par le ministère sont du temps perdu pour les élèves ? " déclare T. Cadart. "Est-ce à dire que le ministère propose de combattre l’échec scolaire par le relookage d’une punition ? Qui déterminera les élèves qui y participent ? Qui peut garantir qu’il s’agira bien de ceux qui ont des difficultés ? Une semaine de punition pour les plus faibles, une semaine de bachotage pour les plus forts, deux traductions concrètes qui n’ont aucune chance d’atteindre l’objectif de lutte contre l’échec scolaire. Voilà un dispositif qui paraît pour le moins léger à qui s’est confronté un jour à la difficulté scolaire !"

Communiqué

http://www.sgen-cfdt.org/actu/article1567.html

 

 

 

Sur le site du Café
Par fjarraud , le vendredi 15 février 2008.

Partenaires

Nos annonces