Orientation 

Par François Jarraud


La nouvelle procédure d'orientation, les rendez-vous du mois,  les conseils.

 

La nouvelle Orientation active au B.O.

Le B.O. du 31 janvier publie deux circulaires qui encadrent précisément "l'orientation active", c'est-à-dire la procédure d'orientation à la fin du lycée.

 

" Cette démarche doit permettre d’informer objectivement les lycéens sur le contenu et les débouchés des filières qu’ils souhaitent intégrer, ainsi que des perspectives d’insertion professionnelle plus ou moins grandes selon les secteurs d’activités et des différents métiers auxquelles elles peuvent conduire. L’orientation active remplit une fonction de conseil : elle consiste à demander à l’université d’examiner le dossier du futur étudiant au vu de son projet, de son parcours scolaire et des exigences du cursus dans lequel il souhaite s’inscrire, afin de conforter son choix initial ou de lui conseiller une filière mieux adaptée de nature à favoriser sa réussite" précise le texte.

 

La démarche couvre essentiellement la période qui va du second trimestre de terminale à la première année du supérieur. Le conseil de classe du second trimestre de terminale est appelé à émettre un vœu sur l'orientation envisagée par le lycéen. Il s'appuie sur le dossier d'inscription type déjà utilisé dans 15 académies et généralisé en 2009. Ce document reprend les notes et appréciations de l'élève depuis la première et contient le projet professionnel de l'élève.

 

L'avis du conseil de classe est un simple conseil. Le dossier est ensuite transmis à l'établissement supérieur qui l'étudie et émet un avis. " Je vous rappelle qu’il s’agit d’exprimer un conseil d’orientation sous la forme d’un avis personnalisé. Vous veillerez à prendre les précautions utiles pour que les préconisations ne puissent en aucun cas être interprétées par le lycéen comme un refus d’inscription ou comme la mise en place d’un processus de sélection mais bien comme une aide à la décision de l’intéressé. Quelle que soit la recommandation de l’université, l’élève restera, en application de l’article L. 612-3 du code de l’éducation, libre de son choix final, mais ce dernier se fera à la lumière d’une analyse objective, éclairée et réellement accompagnée" rappelle la circulaire.

 

Parallèlement injonction est faite aux proviseurs de privilégier en STS les élèves des filières technologiques. " Le recteur… veillera en particulier à ce que les commissions chargées d’étudier les demandes d’admission en section de technicien supérieur (STS) réservent un examen prioritaire aux demandes présentées par les bacheliers technologiques. L’admission en STS est par ailleurs de droit pour les bacheliers technologiques ou professionnels qui ont obtenu la même année une mention “bien” ou “très bien” à l’examen".

Le texte

http://www.education.gouv.fr/bo/2008/5/MENE0800082C.htm

 

L'orientation au collège et au lycée

EduScol met en ligne un guide interactif sur les modalités et les procédures d'orientation. Les parents ont ainsi accès facilement au calendrier de l'orientation, aux filières proposées et aux statistiques.

Sur Eduscol

http://eduscol.education.fr/D0119

Sur le Café, l'orientation dans le Guide parents

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/200[...]

 

Paramédical : des guides d'information

Le secteur paramédical bénéficie d'une bonne "rentabilité" si on calcule le rapport entre durée des études et accès à l'emploi. L'Onisep publie deux guides sur ce secteur.

 

Le guide concernant « les écoles du secteur paramédical 2008 », vient de sortir. On y trouvera répertoriés les accès aux professions d'audioprothésiste, d'ergothérapeute,  de manipulateur d’électroradiologie médical, de kinésithérapeute, d'orthophoniste, d'orthoptiste, de pédicure-podologue, de psychomotricien, de technicien en analyse biomédicale et surtout d'infirmière. Dans le guide « le social après le bac SMS » sont présentées les professions d’assistante sociale, éducateur de jeunes enfants et éducateur spécialisé.

 

Hélas, pour le guide concernant les professions sociales, la majorité des dates d’inscription aux concours sont plus que dépassées : septembre, octobre 2007…  A défaut, on retiendra les périodes d’inscription pour nos élèves actuellement en première qui souhaitent s’orienter vers le domaine social.

Téléchargeables sur le site de l’ONISEP

http://www.onisep.fr/

 

Forte baisse des sorties sans qualification

Enfin une bonne nouvelle ! Le nombre de jeunes quittant l'Ecole sans qualification continue de baisser. Il est passé de 170 000 en 1975 à 42 000 en 2005. Selon une Note d'information du ministère, cette baisse n'est pas le résultat d'une chute démographique mais bien des progrès de la scolarisation. Moins de jeunes quittent l'Ecole sans qualification déjà parce que moins de jeunes redoublent. Mais l'étude signale de fortes inégalités entre académies. La baisse des sorties sans qualification est essentiellement due aux progrès réalisés à Paris, Rennes, Lyon  et Grenoble. Inversement, Lille, Amiens, Nice, Dijon et Reims contribuent plus que leur poids aux sortants sans qualification.

L'étude

http://www.education.gouv.fr/cid20801/les-sorties-sans-qualificat[...]

 

Infosup Ile-de-France

Du 15 au 17 février, la Cité internationale universitaire de Paris accueille Infosup. Ce "salon de l'enseignement supérieur" est spécialement conçu pour les lycéens de 1ère et terminale.  Une vingtaine d'universités présentent leurs formations ainsi que de nombreux lycées publics et privés disposant de filières post-bac.

Infosup

http://www.infosuplesalon.fr/

 

Le coup de pouce régional

Lundi 4 février,Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional, accueillait les 528 étudiants bénéficiaires du dispositif régional "coup de pouce". Il s'agit d'une bourse annuelle de 2 600 euros,versée à des étudiants boursiers sociaux et titulaires d'une mention "très bien" au bac. L'aide est renouvelable durant 4 ans et s'ajoute à la bourse versée par l'Etat.

62% des bénéficiaires sont des filles. 40% vivent au sen d'une famille monoparentale.

Coup de pouce

http://www.iledefrance.fr/aides-regionales/dossier-impo[...]

Surle Café : Réussite pour tous en Ile-de-France

http://www.cafepedagogique.net/regionales/Francilien/Pages/id[...]

 

91 : Un stage j'y ai droit

Parce que de nombreux  collégiens de zone prioritaire ne trouvent pas d'entreprise pour faire leur stage, le Conseil général de l'Essonne a entrepris de lutter contre ces discriminations.

 

Dans deux collèges des Ulis, le Conseil général a remis aux collèges un portefeuille d'entreprises. Parallèlement il a mis en place une formation de préparation des élèves au monde de l'entreprise et il accompagne les tuteurs de stage. Ces efforts ont permis de lever les préjugés d'un coté, de motiver les élèves de l'autre. Le dispositif sera étendu  à 3 autres collèges.

Le dispositif

http://www.essonne.fr/liens_pied_de_page/presse/detail_commu[...]

 

A Versailles, conduite accompagnée vers les métiers de la science

Comment inciter les jeunes à aller vers des carrières scientifiques ? L'académie de Versailles mise sur le tissu d'entreprises locales pour accompagner des vocations. Mardi 29, le recteur et le C.E.A. de Saclay signeront une convention de partenariat qui facilitera la découverte des métiers par les jeunes de deux lycées (Brétigny et Saint-Michel sur Orge).

 

Les élèves de première S pourront, dans le cadre de leurs TPE, faire appel aux scientifiques du CEA et ainsi découvrir leurs métiers. En terminale les élèves les plus motivés bénéficieront d'un tutorat par ces mêmes personnels du CEA.

L'académie de Versailles

http://www.ac-versailles.fr/default.asp

 

Le ministre veut démocratiser l'accès aux CPGE

Selon Le Monde, X. Darcos devrait annoncer l'octroi d'un droit d'entrer en classe préparatoire aux meilleurs élèves de tous les lycées. Les proviseurs pourront proposer les 5% les meilleurs et obtenir leur inscription d'office.

 

La mesure tend à inciter les jeunes de milieu défavorisé à "oser" les classes préparatoires. Cependant, en soi, elle ne leur donne pas les moyens matériels d'effectuer des études longues. On reste dans la déconnexion du mérite et du social.

Artiucle Le Monde

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/01/29/dans-tout-lyc[...]

 

Université : Que deviennent les sortants de première année ?

Au retour des vacances de No¨zl, c'est le moment où ils décrochent. Sur 1367 bacheliers entrés à l'université de Marne-la-Vallée, 522 ne se sont pas réinscrits l'année suivante. Ils évoquent un désintérêt pour les cours, la difficulté ou le manque d'encadrement. Une partie (27%) abandonne les études.

Etude UMLV (en pdf)

http://www.univ-mlv.fr/ofipe/fichier_autre/resultat087.pdf

 

Réussite pour tous en Ile-de-France

Lutter contre les sorties sans qualifications et élever le niveau de qualification sont deux des objectifs que se fixe le conseil régional d’Ile-de-France. Plus de 160 lycées y travaillent au travers d’actions, souvent innovantes, soutenues dans le dispositif partenarial "Réussite pour tous". La journée d’échanges du 30 janvier a été l’occasion de faire le point sur le dispositif et de présenter quelques-unes de ces actions.

 

L’après-midi fut l’occasion de présenter, en ateliers, trois expériences très différentes : la lutte contre l’illettrisme menée au lycée professionnel du Château d’Epluche de Saint-Ouen-l’Aumône, le lycée de la solidarité internationale installé au lycée Jean Lurçat de Paris et les secondes expérimentales du lycée Jacques Feyder d’Epinay-sur-Seine.

 

Lire le reportage de F. Solliec

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/31012008Renco[...]

 

A quoi servent les C.I.O. : l'exemple de la Sarthe

"Accueillir au CIO, accompagner les personnes pendant une partie de leur cheminement, tenir conseil avec elles et leurs pairs, pratiquer et penser une éducation à l'orientation critique qui respecte ls identités professionnelles de chacun, agir contre les exclusions, bâtir le CIO… au service d'une personne en devenir : telles sont nos ambitions". L'inspection académique de la Sarthe publie les priorités et les actions de 5 Centre d'information et d'orientation du département.

 

Ouvertement critiqués par l'institution depuis le rapport Lunel, attaqué par le député UMP F. Reiss, dénoncé par le délégué à l'orientation B. Thomas devant la commission Pochard, le service d'orientation est à la  fois bloqué dans don développement et menacé de fermeture. Cette publication donne à voir les ambitions et l'éthique des conseillers d'orientation psychologues.

La publication (en pdf)

http://www.ia72.ac-nantes.fr/servlet/com.univ.collaborati[...]

 

 

 

Sur le site du Café
Par fjarraud , le vendredi 15 février 2008.

Partenaires

Nos annonces