Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

Un tour de toile 

Par Julie Anne et Anne Delannoy



Quelques découvertes et infos glanées sur le web.



Numérisation des oeuvres indisponibles

Une première fournée de 60000 ouvrages indisponibles du Xxe siècle a été dévoilée sur ReLIRE (Registre des Livres Indisponibles en Réédition Électronique), site en lien avec la BNF. L'enjeu – et les points controversés - de la chose sont bien exposés dans l'article de Louis Blanchard sur Bibliobs. Etape 1 : numérisation. Etape 2 : commercialisation. Pour peu, encore heureux, que les titulaires des droits ne s'y opposent pas !

Et on retrouve à cette occasion une grande connaissance : la Sofia...

Le Registre des Livres Indisponibles en Réédition Électronique

http://relire.bnf.fr

Sur Bibliobs, Numérisation des oeuvres indisponibles: ça commence aujourd'hui

http://bibliobs.nouvelobs.com[...]numerisation-des-oeuvres-indisponibles


 

Notre cerveau à l’heure des nouvelles lectures

Article de Hubert Guillaud sur InternetActu.net relatant la conférence de Maryanne Wolf, directrice du Centre de recherche sur la lecture et le langage de l’université Tufts, intervenue au Centre Georges Pompidou lors des Entretiens du Nouveau Monde Industriel sur le thème “la modification de notre cerveau-lecteur au 21e siècle”.

Comment lisons-nous?”, “pourquoi la lecture numérique est-elle différente ?” sont des sujets que nous avons déjà vu ça et là, et notamment dans ces colonnes (reparlant notamment de l’article de Nicholas Carr : “Est-ce que Google nous rend idiot ?”).

Ce qui amène à se poser des questions et remettre en perspective (historique) notre avenir cognitif. En effet, si les caractéristiques cognitives de la lecture en ligne ne sont pas les mêmes que celle de la lecture classique (dite “profonde”), Maryanne Wolff le dit bien : “Rappelons-nous que notre cerveau n’a jamais été programmé génétiquement pour lire.” Et donc, dit-elle, si on est certain que nos capacités vont encore évoluer, ou s’altérer, nul ne sait dans quel sens ni comment...

Suit ensuite la question posée par Christian Fauré de l’écriture sans...écriture, c’est-à-dire l’expression de nos pensées sans passer par le médium langage ou écriture. “Nous n’écrivons plus. Nous écrivons sans écrire, comme le montre Facebook qui informe nos profils et nos réseaux sociaux sans que nous n’ayons plus à écrire sur nos murs. Nos organes numériques nous permettent d’écrire automatiquement, sans nécessiter plus aucune compétence particulière. Et c’est encore plus vrai à l’heure de la captation de données comportementales et corporelles”. Un cauchemar digne de la pire oeuvre de SF ? tout juste...

L'article

http://www.internetactu.net/2013/01/04/notre-cerveau-a-lheure-des-nouvelles-lectures/

 

La lecture ne change pas avec le support”

Interview (très policée), au sortir du Salon du Livre, de Vincent Montagne (PDG de Media-Participation), qui fait un point sur les dernières avancées concernant le marché de l’édition, le projet Relire, les contrats auteurs/éditeurs...

Sur Écrans

http://www.ecrans.fr/La-lecture-ne-change-pas-avec-le,16119.html

 

Document de collecte

Une fois n’est pas coutume, l’excellent blog “l’Odyssée d’LN” se penche sur les apports pédagogiques du document de collecte. Adepte de l’utilisation de cet outil pédagogique, Hélène Mulot nous proposait en février son support de présentation aux collègues de discipline de son établissement. Suite à leurs questions, elle a décidé de formaliser sa progression pour le niveau collège. Elle a choisi de baser cette proposition de progression sur les concepts déterminés par Pierre Fastrez : lire, écrire, naviguer, organiser. Un tableau pdf à télécharger décrit pour les 4 niveaux du collège les notions abordées, les différentes formes de document de collecte et le type d’écriture choisi, les compétences en jeu ainsi que les dispositifs pédagogiques qui permettent son utilisation. En 3ème par exemple, le document de collecte classique peut se transformer en document de collecte «enrichi» grâce à des outils numériques de collecte (Scoop.it ou Diigo).

Sur L'Odyssée d'LN : Présentation aux enseignants

http://odysseedln.overblog.com/doc-collecte

Sur L'Odyssée d'LN : Essai de progression

http://odysseedln.overblog.com/progression-docdecollecte

 

Utiliser les infographies pour mettre en forme l’information

Assemblage de graphismes, de chiffres et d’analyses, les infographies sont bien utiles pour diffuser, expliquer, présenter l’information de façon visuelle et schématique. Pour ceux qui veulent se lancer dans ce type de production, le site “Comment ça marche” fait le point sur les bonnes pratiques, distingue les grands types d’infographies et liste les outils de création en ligne.

Les infographies sont certes utiles pour diffuser des informations sur le CDI, expliquer des concepts info-documentaires (comme l’identité numérique) mais elles peuvent aussi être créées par les élèves pour restituer un travail (support d’exposé oral par exemple). Le forum des enseignants innovants, organisé par le Café Pédagogique, propose un projet mené en lycée, dans lequel les élèves sont amenés à créer des infographies pour alimenter un site web dans le cadre d’un projet d’éducation au développement durable : La “La création d'une ONG virtuelle: l'eau durable pour tous". Une vidéo a été réalisée pour expliquer l’utilisation de l’outil choisi, Picktochart.

Sur le site Comment ça marche : Créer des infographies en ligne : outils et bonnes pratiques

http://www.commentcamarche.net[...]creer-des-infographies-en-ligne-outils-et-bonnes-pratiques

Le projet "La création d'une ONG virtuelle: l'eau durable pour tous"

http://www.forum-nantes2013.net/view.php?id=114

Projet “L’eau durable pour tous”, présentation de Picktochart

https://sites.google.com[...]utiliser-picktochart

 

Comprendre et apprendre le HTML avec FranceTV éducation

FranceTV éducation propose une initiation aux techniques de base du web et d’Internet pour les plus jeunes en deux épisodes. Le héros de ce dossier est le HTML lui-même, représenté par un sympathique bonhomme qui nous guide dans notre parcours. Le texte est clair et les informations de qualité. Conçu pour les enfants et les adolescents, tout le monde y piochera néanmoins des informations. L’épisode 1 permet de comprendre les principes de base du fonctionnement d’Internet et du web, les URL et les liens hypertextes. L’épisode 2  explique comment créer son propre site web avec bases du langage HTML, les balises, la structure de base d’une page, insérer du texte, insérer une image et créer un lien.

Le HTML par lui-même, épisode 1

http://education.francetv.fr/dossier/le-html-par-lui-meme-1-2-o30297

Le HTML par lui-même, épisode 2

http://education.francetv.fr/dossier/le-html-par-lui-meme-2-2-o30298

 

Préparer l’ASSR avec son smartphone ou sa tablette

La mutuelle MMA et le CRDP de l’académie de Versailles proposent des applications gratuites pour Iphone, Ipad et Androïd pour compléter la préparation aux épreuves de l’ASSR 1 et 2. 160 questions réponses destinées aux élèves de 5ème et 3ème enrichies de commentaires pédagogiques.

L'application pour Androïd

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mma.assr

L'application pour Iphone

https://itunes.apple.com/fr/app/code-la-route-attestation/id432528560

L'application pour Ipad

https://itunes.apple.com/fr/app/code-la-route-attestation/id432532018

 

Facebook : données, c’est donner

De quoi devenir sévèrement parano ? En tout cas, de quoi avoir matière à répondre à nos élèves (et nos collègues !) quand, arrivant avec nos gros sabots pour causer “identité numérique”, “traçabilité” et autres choses un peu sérieuses, on nous rétorque “savoir déjà tout ça, la preuve, j’ai verrouillé mon profil, et seuls mes amis peuvent voir mes photos”.

Et quand on voit ce que “et demain ?” nous réserve...

Sur Écrans

http://www.ecrans.fr/Facebook-donnees-c-est-donner%2c15948.html

 

Le dictionnaire (du Diable) du bibliothécaire

Les mots et expressions du monde des bibliothèques et de la bibliothéconomie sont définis dans cet alphabet caustique dont l’humour efficace ne fait cependant pas oublier que l’exercice s’appuie sur un malaise identitaire de la profession de bibliothécaire.

Filmolux : Tissu précieux, que l’on protège des dégradations (plis, cloques, etc…) en le tendant avec soin sur un support rigide appelé « livre » (voir Livre).

Livre : Objet parallélépipédique, qui sert à tendre le filmolux pour en assurer la conservation (voir Filmolux). L’iPad étant impropre à cette fonction, le livre devrait le remplacer à moyen terme.

Dictionnaire (du Diable) du bibliothécaire :

https://dictionnairedudiabledesbibliotheques.wordpress.com/

 

Le boloss des Belles Lettres

Le principe : on reprend un classique de la littérature, et on le fait version jeune branché - enfin, en tout cas, ça veut en donner l’apparence.

Alors, même si on ne comprend pas tous les mots et que le rythme va à toute allure, on pleure de rire en imaginant Guillaume de Baskerville (Sean Connery, vous vous souvenez ?) arrivant dans un “monastère de latins crétins” parce qu’un moine s’est fait “zlataner le uk ambiance seven”.

Et on se dit que - de même que les tweets...- il faut posséder une sacrée maîtrise de la langue et une solide culture pour pouvoir faire et apprécier convenablement tout ça !

Le boloss des Belles Lettres : La Littérature pour tous les Walouf

http://bolossdesbelleslettres.tumblr.com/



Sur le site du Café
Par fyvetot , le samedi 30 mars 2013.
En direct du forum
Lire
- Bien consciente et heureuse de la dimension pédagogique de notre rôle, il n'en reste pas moins que la gestion des ressources nous incombe et que le livre "Le métier de documentaliste" est très utile même si certains de ses chapitres ne nous...
Mettre en place le B2i dans le lycée - début du feuilleton
- Bonjour,   Je suis chargé de mettre en place le B2I lycée dans mon établissement. Contrairement à d'autres, nous avons un parc informatique raisonnable et mes collègues sont pour un certain nombre plutôt bienveillants,... oui mais… j'ai...
Le Forum "Documentation"

Partenaires

Nos annonces