Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- A la Une : Nouvelle organisation et nouveaux niveaux en... 2007 

Les langues connaîtront un bouleversement important à partir de 2007 : disparition des classes au profit de groupes de niveau, certification avec un regard extérieur, peut-être à terme remplacement des examens par cette certification ?
" Pour faciliter la reconnaissance mutuelle des compétences et qualifications, le projet de décret introduit dans l'organisation de l'enseignement des langues vivantes étrangères les niveaux définis au sein du Conseil de l'Europe par le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL)". A partir de 2007, les niveaux de compétence des élèves seront fixés en référence au Cadre du Conseil de l'Europe : niveau A1 en fin d'école élémentaire, B1 en fin de scolarité obligatoire en LV1 et A2 pour la LV2, niveau B2 en LV1 en terminale et B1 en LV2. selon les niveaux fixés. C'est aussi en 2007 que l'apprentissage d'une langue étrangère débutera au CE1.
La certification intégrera un organisme indépendant : " la certification des connaissances et compétences acquises demeurera de la pleine et entière responsabilité des autorités académiques et sera organisée avec le concours des enseignants chargés de cet enseignement, en étroite collaboration, pour chaque langue concernée, avec un organisme délivrant des certifications étrangères internationalement reconnues".
Le projet d'arrêté fixant le programme de l'enseignement des langues vivantes étrangères au collège, palier 1, sera applicable à la rentrée 2006. Il correspond aux 6ème et 5ème pour les jeunes ayant commencé l'apprentissage à l'école élémentaire et aux 4ème et 3ème pour le autres.
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/actu/2005/CSE_07072005/projet_decret_lve.pdf
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/actu/2005/CSE_07072005/projet_arrete_horaires_ecoles.pdf
ftp://trf.education.gouv.fr/pub/edutel/actu/2005/CSE_07072005/projet_arrete_langues_vivantes_etrangeres_palier.pdf

La nouvelle politique reportée
Le J.O. du 25 août publie le décret relatif à l'enseignement des langues annoncé dans L'Expresso du 7 juillet. Le décret est divisé en deux parties. La seconde s'applique dès cette année : il s'agit de la création d'une " commission académique sur l'enseignement des langues vivantes étrangères" mise en place dans chaque académie et composée de représentants de l'administration, des enseignants, des élèves et aussi des élus locaux et sociaux.

La première partie, qui prévoit une importante réforme des langues, ne sera appliquée qu'à partir de 2007-2008. Le décret introduit dans l'organisation de l'enseignement des langues vivantes étrangères les niveaux définis au sein du Conseil de l'Europe par le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). A partir de 2007, les niveaux de compétence des élèves seront fixés en référence au Cadre du Conseil de l'Europe : niveau A1 en fin d'école élémentaire, B1 en fin de scolarité obligatoire en LV1 et A2 pour la LV2, niveau B2 en LV1 en terminale et B1 en LV2. L'enseignement ne se fera plus dans le cadre de la classe mais de groupes de niveaux " les enseignements de langues vivantes étrangères peuvent être dispensés en groupes de compétences, indépendamment des classes ou divisions ; les principes de constitution de ces groupes sont adoptés par le conseil d'école sur proposition du conseil des maîtres, dans le cadre du projet d'école, ou par le conseil d'administration dans le cadre du projet d'établissement". Un dispositif dont on connaît pourtant bien les limites.

La certification intégrera des organismes extérieurs à l'éducation nationale : " Les connaissances et compétences acquises en langues vivantes étrangères au cours de la scolarité font l'objet de certifications spécifiques... Ces certifications sont organisées par le ministère chargé de l'éducation nationale dans un cadre défini, le cas échéant, conjointement avec des organismes délivrant des certifications étrangères internationalement reconnues et avec lesquels l'Etat a passé une convention". Mais les certifications restent délivrées par l'autorité académique.

Le décret n'apporte pas de précision sur les dédoublements en LV1 annoncés en terminale par la loi Fillon, mais il semble que beaucoup d'établissement aient réussi à prendre en compte ce changemnt dans leur emploi du temps.
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENE0501621D
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2005/07/index070705.aspx

Partenaires

Nos annonces