Livres merveilleux 

La jeunesse a la cote !

La littérature jeunesse n’a jamais été aussi en vogue. Par littérature jeunesse, entendons plutôt ensemble de livres à la mode destiné à séduire les ados, entre les mains desquels les classiques n’ont pas tendance à s’user. Depuis Harry Potter, nos jeunes ados n’ont plus peur des gros livres (sauf peut-être ceux que leur professeur de français tente de leur faire lire), encore moins de la littérature fantastique. Sorciers, démons, vampires ont la cote dans la cour de récréation, comme sur la toile. On apprend ainsi, dans un article du Figaro, que certains éditeurs n’hésitent pas à envoyer des spécimens gratuits à certains blogueurs reconnus. «Nous avons un quinzaine d'ambassadeurs actifs à qui nous envoyons des livres, explique Tibo Bérard, chez Sarbacane. Nous leur demandons de faire jouer leurs réseaux. Nous n'exerçons aucun contrôle. S'ils n'aiment pas, ils le disent aussi.»

 

Salon de Montreuil

Comme chaque année, Montreuil a accueilli son salon du livre Jeunesse du 1er au 6 décembre, déployant un tapis rouge intergénérationnel aux « Princes et princesses » pour son exposition « La vie de château ».

 

Suggestions de princesse

La vie secrète des Princesses, Virginie Hanna, Cathy Delanssay, éd. Auzou (à partir de 5 ans)

Tous les secrets des princesses enfin révélés : comment la Belle au bois dormant rencontra-t-elle son prince ? Quels sont leurs secrets de beauté ? Une enveloppe avec une page à destination deal lectrice permet à la jeune fille de se sentir elle-même princesse, et de partager ses secrets. L’album est envoûtant, les couleurs enchanteresses.

 

La Princesse parfaite, Frédéric Kessler, éd. Thierry Magnier

C’est l’histoire d’une fille de couple princier. Elle est choyée, elle est belle, et sa marraine la dote du pouvoir de la perfection. Un air de déjà-vu… La reine se meurt, et conseille à sa fille de changer de marraine à ses 16 ans pour découvrir ce qu’elle désire réellement pour elle-même. Enfin un conte de princesse qui vise à apprendre la vraie vie aux jeunes filles ! A mettre entre toutes les mains.

 

La princesse qui n'aimait pas les princes, d'Alice Brière-Haquet et Lionel Larchevêque, éd. Actes Sud junior

Une autre façon d’élever les princesses modernes : raconter l’histoire d’une princesse qui ne voulait pas se marier ! En prime, la princesse a un coup de foudre pour… une fée !

Le petit singe de la Ve avenue, Kate DiCamillo et Bagram Iratoulline, éd. Tourbillon

Un soir d’hiver, Clara aperçoit en bas de chez elle un singe vêtu d’une veste verte et d’un chapeau rouge. A ses côtés, un homme joue de l’orgue de barbarie pour divertir les passants. La jeune fille voudrait aider ces deux amis à lutter contre le froid et la tristesse.

 

 

Céleste, une étoile dans la nuit, Gaëlle Callac et Marie Desbons, éd. Le buveur d’encre

Céleste est une allumette qui rêve de briller. Elle est aussi un homme à La Petite Fille aux allumettes d’Andersen, et à la dernière allumette qui illumina la vie de la jeune héroïne.

 

Alice pour les tout-petits : Alice au pays des merveilles, illustré par Nathalie Choux, éd. Tourbillon

Un coffret album accompagné d’un service à thé en feutrine, absolument divin pour les petites filles. Le conte est adapté pour les enfants, et les illustrations de qualité permettront aux plus jeunes de comprendre l’histoire sans trop de difficultés.

 

Benjamin Lacombe, le talentueux

Blanche-Neige, Benjamin Lacombe, d’après les frères Grimm

Le conte des frères Grimm est ici picturalement revisité par l’artiste précité, sur du papier gaufré, jouant sur les contrastes adoucis.

Le fantastique, l’extraordinairement talentueux Benjamin Lacombe comblera (jeu de mots facile) vos bas de Noël avec ce livre pop-up pour grands.

Il était une fois, Benjamin Lacombe, éd. Seuil Jeunesse

Andersen, Grimm, Alice au pays des merveilles se retrouvent mis en images par l’illustrateur désormais célèbre.

 

Suggestions d’intrépides

Le monde des dragons, S.A. Caldwell, Gallimard jeunesse

Si l’on n’apprend rien d’innovant dans ce livre, les illustrations en revanche méritent le détour. L’ouvrage a été conçu comme un vrai documentaire pour les lecteurs d’une dizaine d’années. Chaque partie du livre apporte son lot d’informations illustrées : où vivent les dragons, les légendes de ces créatures, et surtout l’anatomie de ces bêtes peu communes. Les planches anatomiques des dragons méritent de s’y attarder et sauraient intéresser des collégiens.

 

La femme du vampire, Nina Blazon, éd. Seuil Jeunesse

L’histoire se passe au XVIIIe siècle, en Serbie. La jeune Jasna est arrachée à sa famille pour épouser Jovan, fils d’un riche éleveur. Les villageois lui réservent un accueil plutôt hostile. Mène l’enquête et découvre l’histoire de vampires qui plane sur sa belle-famille. L’auteur a su dépasser les clichés du vampire suceur de sang pour se concentrer sur des querelles religieuses, où se mêlent superstition, foi et pouvoir politique. Pour bons lecteurs.

 

L’étrange vie de Nobody Owens, Neil Gaiman

Une fois n’est pas coutume sous la plume de Neil Gaiman, le héros est un enfant étrange, sauvé in extremis d’une mort atroce par… des morts. Elevé ensuite dans un cimetière, le jeune Nobody tentera de trouver sa place entre la vie réelle et le royaume des morts.

Hex Hall, Rachel Hawkins, éd. Albin Michel Jeunesse

Hex Hall est le nom du pensionnat pour monstres dans lequel Sophie Mercer, sorcière, est envoyée par sa mère, humaine. Sophie découvre que son père n’est autre que le directeur de l’école, et qu’elle a été dotée de pouvoirs très puissants. Reste à apprendre comment maîtriser cette magie et à découvrir l’auteur des meurtres des élèves du lycée.

 

Suggestions de Noël

Les lettres du Père Noël, JR Tolkien

L’auteur du Seigneur des anneaux était avant tout un papa poule, désireux de faire vivre la magie de Noël auprès de ses enfants, même grands. Chaque année, il leur écrivait une à deux lettres, signées du Père Noël, pour y raconter les aventures du vieux barbu en costume rouge et de ses acolytes, l’Ours polaire, les gobelins voleurs, l’elfe secrétaire… Les textes sont délicieux et pleins de magie, les dernières lettres font coexister la magie des fêtes et la tristesse de la guerre, une empreinte de nostalgie plane sur les dernières années, tandis que les enfants de l’écrivain grandissent.

20 bonnes raisons de croire au Père Noël, Michael Escoffier et Romain Guyard, éd. Frimousse

La première phrase du livre nous emporte d’elle-même : « Si le Père Noël n’existait pas, les rennes n’auraient pas de travail ».

 

Le drôle de Noël de Scrooge, Charles Dickens

L’obscur conte de Noël de Dickens, dans une langue châtiée et au vocabulaire varié. Pour très bons lecteurs.

 

Le Petit Prince, la Planète des temps, adaptation de Fabrice Colin, éd. Gallimard Jeunesse

Le célèbre petit blondinet connaît une suite (étonnante) au récit de Saint Exupéry qui l’a rendu célèbre. A l’origine, il s’agit d’une série de films d’animation à diffuser sur la télévision publique lors des fêtes de fin d’année. Le petit Prince est retourné vivre sur son astéroïde avec sa Rose et son Renard.  Le Serpent sème le trouble sur son passage et les étoiles s’éteignent les unes après les autres.

 

Pour aller plus loin :

Article du Figaro, « La génération Harry Potter au pouvoir », 13 décembre 2010

http://www.lefigaro.fr/livres/2010/12/01/03005-20101201ARTF[...]

Article de Télérama sur le Salon du Livre de Montreuil :

http://www.telerama.fr/livre/princes-et-princesses-de-mo[...]



Sur le site du Café
Par fsolliec , le dimanche 19 décembre 2010.
En direct du forum
En débat : la nouvelle orthographe
- Bonjour,   Tout d’abord, une constatation : il n’y a aucun grammairien à l’Académie française actuellement ; il n’est donc pas surprenant que nos académiciens changent des règles de grammaire sans s’en rendre compte. Ainsi  la règle concernant le...
Le Forum "Français"

Partenaires

Nos annonces