Actualités 

SMA : Darcos dialogue avec les maires"Le ministre est conscient de la nécessité de reprendre les textes d'application en fonction des particularités et de la taille des communes". Selon l'AFP la première réunion du "Comité de suivi de la bonne application de  la loi" a été consensuelle. Elle réunissait, outre le ministre et les rapporteurs de la loi, les principales associations de maires : (AMF, AMGVF, FMVM, AMRF, ANEM.
Le communiqué ministériel se borne à déclarer que " le ministre de l’Education nationale a présenté les dispositions prises par les inspecteurs d’académies pour aider les  communes à mettre en oeuvre ce nouveau droit pour les familles et notamment améliorer la prévisibilité du nombre d’enfants à accueillir et aider à constituer la liste des personnes susceptibles d’intervenir pour accueillir les enfants les jours de grève".
La dépêche AFP mentionne que les associations d'élus ont demandé l'arrêt des recours contre les maires qui n'appliquent pas le service minimum d'accueil.
On sait que la mise en application du SMA pose d'importants problèmes aux municipalités. L'AMF, l'AMRF notamment ont jugé le texte inapplicable en l'état. La moitié des communes ne réussiraient pas à le mettre en place. Un récent sondage a également montré le peu d'intérêt des parents pour ce dispositif. Le 28 novembre 2008, Nicolas Sarkozy avait admis la difficulté d'installer le SMA dans les communes rurales.
Dépêche AFP
Le SMA déshabillé par la grève
Le SMA pourrait durer moins d'un an


Trop de fondamentaux tue l'éducationQuels savoirs, quelles compétences l'Ecole doit-elle transmettre ? Ed Balls, le secrétaire d'état aux écoles, est furieux. Au terme de la plus grande enquête menée sur l'école primaire, le professeur Robin Alexander a prononcé un verdict sans appel : "L'éducation et dans une certaine mesure les vies (des jeunes anglais) sont appauvries s'ils reçoivent  une éducation aussi déficiente".
L'accusé dans cette affaire c'est le retour aux fondamentaux promu ces dernières années en Angleterre et fortement soutenu par les batteries de tests officiels, "l'éléphant dans le curriculum" pour le professeur Alexander. Si les jeunes Anglais ont obtenu de très bons scores dans les évaluations internationales (en maths par exemple) c'est en acceptant une éducation rétrécie à quelques sujets.
Obligés de travailler pour les tests dans un système scolaire marqué par la compétition entre écoles, les élèves passent des heures sur les matières évaluées (maths, anglais). Cela se fait au détriment des autres disciplines. L'histoire, les sciences, la géographie, les arts ont été "expulsés" selon R. Alexander. Son rapport préconise donc de remodeler le curriculum en 12 points et 8 domaines, comprenant nommément ces dernières disciplines.
Il est particulièrement intéressant de voir qu'il fait entrer dans le nouveau curriculum, au-delà des disciplines, l'aptitude à travailler ensemble, l'épanouissement, la capacité à donner du sens aux enseignements, à explorer. Des compétences aussi indispensables que les fondamentaux.
Rapport Alexander
Pour démocratiser l’enseignement, faut-il revoir ses contenus ?


Rased : Le ministère reste sur ses positionsDans une circulaire envoyée le 3 mars aux recteurs, Jean-Louis Nembrini rappelle les missions des maîtres des Rased exerçant leur mission dans une ou deux écoles. "Dès la rentrée 2009, 1 500 maîtres des Rased, titulaires de l'option E ou G… seront affectés en tant que maîtres surnuméraires, sur un poste spécialisé pour exercer leurs missions dans une ou deux écoles concentrant un nombre élevé d'élèves en difficulté… Ils apporteront leur expertise à l'équipe enseignante de l'école… Ils contribuent autant que de besoin à l'aide personnalisée… Ils peuvent également prendre en charge individuellement un élève ou animer au sein de l'école des groupes d'aide spécialisée".

Sur le Web
Par ppicard3 , le dimanche 15 mars 2009.
En direct du forum
Syndicats, ne voyez vous rien venir ?
-
Syndicats, ne voyez vous rien venir ?
- Et si on ajoutait, dans les critères d'attribution des primes aux recteurs, le pourcentage de participation des enseignants aux élections professionnelles issus de leur académie ? Ce serait justice, puisque cette participation est un signe non...
Le Forum "Élémentaire"

Partenaires

Nos annonces