Enseigner l'histoire des Arts au primaire : "mais si c'est possible !" 

Un nouvel outil pour enseigner l’histoire des arts au quotidien
artsL’excellente collection “Au Quotidien”, du CRPD de Dijon, publie un outil de travail très intéressant, qui pourra nourrir le travail des équipes qui cherchent à mettre en œuvre le nouvel enseignement d’histoire des arts inscrit dans les nouveaux programmes.

Mieux qu’un commentaire extérieur, une des auteurs, Patricia Lamouche, conseillère pédagogique en Arts Visuels, nous donne son point de vue sur cette production.

"Quand de nouvelles instructions nous sont offertes il est bon de garder bien vif notre esprit critique mais il est encore meilleur d’être force de propositions...

Il y a deux ans je m'inquiétais des dérives possibles de la mise en œuvre des nouveaux programmes : Encourager les élèves au copier-coller sur le net pour produire des fiches- artistes sans en comprendre la démarche artistique? Entrer dans les arts visuels par les discours et signer la disparition des pratiques plastiques en atelier? ...


Proposer un autre chemin vers l'histoire des arts que celui qui consisterait à placer sur la frise du temps de la classe des fiches-oeuvres ou fiches-artistes ...
Cette publication est le fruit du travail de tous les Conseillers Pédagogiques en Arts Visuels de Bourgogne. Il a vu le jour fin décembre 2010 à partir d'une liste d'œuvres académiques proposée en écho à la liste nationale des programmes. Le but est d'inciter ainsi les collègues à partir à la recherche d'œuvres de proximité pour organiser des rencontres avec des originaux. Permettre également aux élèves de ne pas vivre des approches trop académiques qui laisseraient sur le bord du chemin des élèves peu ou mauvais lecteurs.
L'ouvrage se penche sur une expression présente dans les nouvelles instructions « la rencontre sensible ». Comment activer les cinq sens de chacun pour entrer en découverte de l'œuvre, avec ou sans culture préalable ? Comment construire des connaissances sans subir une rencontre trop académique ?
 


7 domaines sont proposés : sculpture, installation, peinture, dessin, photographie, vitrail, architecture.
Pour chaque domaine une définition simple et une grille présentant les notions propres à ce domaine. Des listes de mots-clés aidant à cerner avec les élèves chaque notion. Dans chaque domaine plusieurs œuvres, chacune d'elle est accompagnée de propositions d'activités très détaillées. Chaque démarche identifie cette « rencontre sensible » présente dans les IO. Chaque démarche propose une alternance entre verbalisation des ressentis, des interprétations en moment d'éducation du regard, et créations plastiques en atelier. Peu à peu, œuvre après œuvre on établit des échanges et des habitudes de travail entre élèves, avec le maître, avec les services des publics des structures culturelles. L'élève construit des liens entre le tableau par exemple, son contexte de création, des ponts avec d'autres domaines pour passer ainsi d'une rencontre sensible à une lecture plus maîtrisée, plus experte. Élaborer une certaine complicité avec les œuvres tout en construisant des attitudes , des appétences et des petits points de repères pour poursuivre seul d'autres aventures à la rencontre d'autres œuvres dans d'autres domaines seul, avec des paires en famille ou dans le cadre scolaire.


La première partie de l'ouvrage présente les enjeux et une méthodologie simple et réaliste pour la classe. La seconde est constituée de l'étude des 32 œuvres dont on trouve les visuels, format carte postale en fin d'ouvrage. Un CD- Rom permet lui un regard sur l'œuvre en grand format, une approche par le détail, par des documents complémentaires, par des fiches-élèves.

L'ensemble de l'ouvrage sur ces sept domaines permet un transfert très facile sur de nouvelles œuvres. Ce livre me semble tout à la fois être un document pertinent pour la formation, où l'on peut le décortiquer, l'expérimenter à souhait, mais aussi un outil personnel simple mais complet pour la classe «  au quotidien ». En tous les cas c'est dans ces perspectives que les auteurs ont réfléchi...



Spéciale dédicace à Philippe Thémiot, coordonnateur obstiné du projet, conseiller en Arts Visuels dans la Nièvre, qui a su trouver les ressorts pour surmonter les obstacles et permettre que le bébé puisse naître…

La présentation de l'ouvrage sur le site du CRDP de Bourgogne
http://crdp.ac-dijon.fr/librairie/visufich2.php?reference=210b5310

Des ressources pour enseigner l'histoire des arts
http://crdp.ac-dijon.fr/Histoire-des-Arts-a-l-ecole.html


Sur le site du Café
Sur le Web
Par MBrun , le lundi 24 janvier 2011.

Partenaires

Nos annonces