Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Le groupe Claris prédit l'échec des centres éducatifs fermés 

"Avec les CEF, qu'y a-t-il de nouveau dans la prise en charge des adolescents " difficiles " ? Dans les discours, peu de choses. Il s'agit toujours de centres " éducatifs " où la formation est présentée comme prioritaire. Seulement ces centres éducatifs sont " fermés ", et cette fermeture change bien des choses. En effet, comme l'affaire du centre de Sainte-Eulalie l'a montré, lorsque le jeune fugue, il risque de se retrouver directement à la case Prison. C'est là une véritable rupture. La fugue est en effet un événement normal de la vie en institution, elle est vieille comme les internats : tous les éducateurs expérimentés le savent. Ce que la répression judiciaire de la fugue traduit dès lors, c'est le fait que, dans la pensée de leurs concepteurs, les CEF ont certes un contenu éducatif mais non une finalité éducative. Leur finalité est la rupture, l'éloignement. La condition en est la contrainte, la disciplinarisation. L'éducatif en est simplement le contenu quand la soumission est acceptée. Là se trouve l'inversion des priorités, le renversement de la fin et du moyen". Dans sa dernière Lettre, le groupe Claris, un collectif de sociologues et enseignants, rappelle que l'enfermement a déjà été tenté dans le passé et a échoué. Le groupe appelle à une véritable prise en charge éducative des jeunes délinquants.
http://www.groupeclaris.com/

Partenaires

Nos annonces