Collège 

Par François Jarraud



De beaux projets : la découverte de la CIDE dans votre classe, l'exposition Gève, un jeu sur les droits de l'enfant etc.


La Défenseure des enfants dans votre classe

La Défenseure des enfants a chargé de mission 32 "jeunes ambassadeurs" recrutés dans le cadre du service civil volontaire pour aller à la rencontre des élèves de 5ème dans 7 académies (Ile-de-France, Grenoble, Lyon, Poitiers, Strasbourg). Ils montrent les implications de la Convention internationale des dorits de l'enfant dans la vie quotidienne des élèves

http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/histoire/IMG/doc/Lettre-colleges.doc


"Il n'y a pas d'enfants ici : Auschwitz, Gross Rosen, Buchenwald

Lorsqu'il est libéré de Buchenwald, Thomas Gève, 15 ans, veut témoigner. Il réalise 79 dessins sur sa vie d'enfant déporté, sur la barbarie nazie, sur la solidarité dans la misère. La région Pays-de-la-Loire et l'Association des Amis de la fondation pour la mémoire de la déportation (AFMD) présentent jusqu'au 19 décembre, à Nantes, une exposition des dessins de T. Geve. Près de 800 collégiens et lycéens sont inscrits pour visiter l'exposition. Ils bénéficieront d'un excellent livret pédagogique.

Présentation

http://www.paysdelaloire.fr/region_actu/region_actu/articles/art[...]


Un jeu sur les droits des enfants

"Nous sommes des enfants de 8 à 10 ans et nous vivons à Nantes, dans l’ouest de la France. Nous souhaitons que tous les enfants du monde connaissent leurs droits et qu’ils soient respectés. C’est pour cela que nous avons créé ce jeu de cartes de 7 familles". Ce jeu les élèves de CM2 de Cécile Brisset nous l'offrent. On peut télécharger les cartes et la règle du jeu.

Le jeu

http://jaidesdroits.cartes.free.fr/


Remise des prix du Concours national de la Résistance et de la Déportation

L'édition 2007-2008 a fait travailler 42 508 élèves, les trois quarts de collège, sur le thème de "l'aide aux personnes persécutées". Le concours reste le premier concours de l'éducation nationale.

Le palmarès

http://www.education.gouv.fr/cid23186/concours-national-de-la-r[...]


Doit-on juger les fous ?

"Zubert G. parle de façon lente et hachée, le plus souvent à côté du micro. Le reste du temps, il est prostré, le regard dans le vide, mais semble écouter les débats, avec l'aide du cocktail de cinq médicaments (neuroleptique, anxiolytique, sédatif, etc.) qu'il prend quatre fois par jour. Zubert G., 34 ans, diagnostiqué comme schizophrène depuis l'âge de 22 ans, a été condamné à dix ans de réclusion criminelle par la cour d'assises du Var - qui ne l'a pas jugé irresponsable -, à Draguignan, jeudi 13 novembre, pour l'incendie d'une cellule ayant entraîné la mort de son codétenu.On a jugé un fou. " Alain Salles, dans Le Monde, n'en revient pas. En France en 2008 on juge les malades mentaux.  On les envoie en prison où rien n'est prévu pour eux et où ils écopent de nouvelles peines qui prolongent leur séjour…

Article du Monde

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/11/14/prostre-et-co[...]

Sur le site du Café
Par fjarraud , le lundi 15 décembre 2008.

Partenaires

Nos annonces