Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

Vie de la discipline 

 Collectif des historiens du CNHI

Le collectif des historiens qui a démissionné de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration (CNHI) a monté un site destiné à exposer leur action de contsetation du nouveau ministère qui associe immigration et identité nationale et à susciter des soutiens.  Ils restent vigilants à l'égard de ce ministère, tout en restant dans le cadre de leurs responsabilités scientifiques.

Il faudra donc surveiller leur site à :

http://www.cnhi-demission.com

 

 Lettre de Guy Môquet : Une lecture déshistoricisée pour le CVUH

"La geste symbolique qui consiste à inaugurer chaque année scolaire par la lecture d’une même lettre de résistant témoigne d’une forme de parrainage du récit historique scolaire dont il ne faut pas sous-estimer la portée idéologique. Lue hors programme, et quel que soit le niveau de classe, cette lettre sera déconnectée de son contexte d’élaboration, et servira de véhicule à des valeurs données comme universelles, à des valeurs absolutisées. Elle perdra son caractère de source pour se voit déshistoricisée. C’est ainsi aller à l’encontre de toute méthodologie historique et prendre le risque de patrimonialiser un contenu au service de la transmission d’une idéologie d’État". Sur le site du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire, une association qui regroupe des historiens qui réagissent à l'instrumentalisation de l'histoire, Laurence De Cock-Pierrepont analyse la décision de N. Sarkozy : faire lire la lettre de Guy Môquet dans les classes.

Pour elle "activer le pathos est un procédé pédagogique (et démagogique) très efficace, qui gomme toute complexité ou principe de mise à distance critique. Or, c’est bien une posture de pédagogue national que la lecture obligatoire de la lettre de Guy Môquet permet à Nicolas Sarkozy d’endosser ; une position plutôt confortable pour policer la jeunesse lycéenne et la mobiliser autour de la vision sacrificielle de la nation et de l’identité nationale que réifie cet usage de l’histoire".

http://cvuh.free.fr/spip.php?article94

 

 Sarkozy, Guy Môquet et l'école

Dans Libération, l'historien Gérard Noiriel explique pourquoi il a démissionné de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. " Pendant la campagne électorale, nous avons fait savoir publiquement que l'intitulé d'un ministère avec côte à côte les mots «immigration» et «identité nationale» n'était pas tolérable…. Dans un ouvrage que j'ai publié chez Fayard, je montre le rôle majeur des mots ­ plus que des idées ou des arguments ­ dans la construction des stéréotypes sur l'immigration. Ce label associant immigration et identité nationale charrie des représentations négatives. Désormais, tout le monde va prononcer quotidiennement le nom de ce ministère, et ce qui auparavant ne s'entendait que dans la bouche des gens d'extrême droite va être complètement banalisé".

Faut-il lire la lettre de Guy Môquet ? On sait que N. Sarkozy a demandé aux enseignants de lire en classe la dernière lettre du jeune Guy Môquet, fusillé par les Allemands. L'Expresso du 24 mai rappelait les critiques des historiens du CVUH. Toujours dans Libération, Laurent Joffrin plaide pour la lecture. " Le Président, dit-on encore, n'a pas à remplacer les professeurs. Il ne le prétend en aucune manière. Il se trouve seulement qu'en démocratie les élus décident in fine de l'organisation des programmes".

Gérard Noirel :

http://www.liberation.fr/actualite/societe/255763.FR.php

Joffrin :

http://www.liberation.fr/rebonds/255737.FR.php

 

 Un blog sur les femmes au XVIII° siècle

Tina Malet propose un blog sur LA FEMME AU XVIIIe siècle, soutitré « A travers la mode et la beauté, une autre conception de la femme… ». Voici comment elle décrit son blog : « Lors de mes études universitaires, j'ai accumulé des montagnes de documents sur le XVIIIe siècle, tant du point de vue historique que littéraire. La vie quotidienne des femmes n'étant pas non plus absente de mes notes, j'ai jugé utile de mettre sur le web des extraits d'auteurs de ce siècle éclairé - ou qui se disait l'être - , qui ont vécu cette époque de l'intérieur si je puis dire et qui ont écrit sur les  femmes Je me suis contentée d'une approche très simple, pouvant intéresser le public féminin d'aujourd'hui : mode et beauté, santé et maladie, régime et petits soucis A travers notre apparence s’exprime en fait une vision du monde. Si le XVIIIe siècle est bien le “Siècle des Lumières” dans le domaine littéraire, scientifique, philosophique et politique, il n’en reste pas moins que la femme reste prisonnière d’un carcan fort étroit en ce qui concerne ses toilettes et parures. A la fin du siècle cependant, on peut noter un semblant de libéralisation… initié par la reine elle-même. Bienvenue donc sur ce blog nostalgique. Rêvons à ces femmes qui furent nos ancêtres… du moins dans le meilleurs des cas car seule une infime partie de la population disposait d’une fortune suffisante pour se vêtir luxueusement. Nous descendons vraisemblablement de pauvres paysannes, de simples femmes du peuple revêtues de teintes sombres qui ne virent jamais la couleur du rouge -à joue - et ne humèrent aucune eau de senteur. Alors, inventons-nous une vie, à la cour ou à la ville, plongeons dans la mousseline et allons choisir nos toilettes chez Rose Bertin, couturière attitrée de la reine, dans sa boutique renommée, “Au Grand Mogol”… Suivez-moi, mon équipage nous attend à la porte de ma demeure ! ».

http://naguere.unblog.fr/

 

 Histoire de la mode et du costume

Une nouvelle chaire d'enseignement consacrée à l'Histoire de la Mode et du Costume pour la rentrée universitaire 2007-2008 est créée à L'école du Louvre, avec le soutien de la Fédération française du prêt-à-porter féminin. Voici un extrait du communiqué de presse présentant ce nouvel enseignement : « Premier cours d’histoire de la mode conçu dans une optique patrimoniale, trente-deuxième cours de spécialité de l’Ecole du Louvre, dont la direction scientifique a été confiée à Catherine Join-Diéterle, conservatrice générale du patrimoine, directrice  du musée Galliera (musée de la Mode de la Ville de Paris), ce nouvel enseignement sera dispensé dés la rentrée prochaine par une équipe de spécialistes, conservateurs, historiens de l’art et chercheurs. Il est destiné aux élèves de l’Ecole du Louvre, futurs professionnels des musées et du patrimoine désireux de se spécialiser dans cette discipline, mais également à un large public d’auditeurs libres auquel l’Ecole ouvre traditionnellement ses cours de spécialité. Ainsi, amateurs, professionnels, étudiants d’écoles de mode, créateurs, designers, collectionneurs, stylistes, costumiers… bénéficiant de ce statut original, pourront également découvrir une histoire de la mode, savante et documentée, vivante et illustrée, du XVIIe siècle aux créations les plus contemporaines. La Fédération française du prêt-à-porter féminin mécène cette première chaire d’Histoire de  la Mode et du Costume à l’Ecole du Louvre pour une durée de trois ans ».

En pratique

Inscriptions pour auditeurs libres : début juillet 2007

Informations : Ecole du Louvre. Palais du Louvre, place du Carrousel. Porte Jaujard. 75001 Paris, tel. 01.55.35.18.00

Le site :

www.ecoledulouvre.fr

 

 Claude Liauzu est mort

Claude Liauzu avait fait le Une du n°81 de la rubrique histoire du Café : il est mort le 23 mai dernier à l’âge de 67 ans. Claude Liauzu était un historien-citoyen dont les derniers combats ont été contre l’article 4 de la loi de février 2005 sur ‘le rôle positif de la colonisation’ et, plus récemment, la pétition lancée contre la création du ‘ministère de l’immigration et de l’identité nationale’ par N. Sarkosy. Sur le blog de Libération Madani écrit : « M. LIAUZU Merci à l'historien-citoyen. M. LIAUZU avait la qualité rare de ceux qui mettent en avant leur humaine condition avant leurs titres. C'était un historien certes....mais son action et son travail etaient avant tout ceux d'un homme qui avait compris que chaque acte public dans une démocratie doit etre pesé à l'aune de notre identité citoyenne. Pour cela, Claude Liauzu est un exemple. »

Lire :

http://www.liberation.fr/rebonds/256207.FR.php

http://www.liberation.fr/rebonds/256208.FR.php

http://www.histoire-immigration.fr/index.php?lg=fr&nav=445&flash=0&id_actu=834

http://cvuh.free.fr/spip.php?article98

 

 Une nouvelle tombe Egyptienne mise au jour

Une équipe belge a découvert en Egypte une tombe de dignitaire de la première période intermédiaire (2181 - 2050). Elle contient des statues intactes d'égyptiens au travail. Très belle découverte, bientôt de la documentation supplémentaire pour nos cours !!! [Source : Caroline Jouneau-Sion]

http://news.nationalgeographic.com/news/2007/05/070521-egypt-tomb.html

 

 Paul Veyne, grand prix du livre d’histoire du Sénat

Le prix du Sénat du Livre d'histoire a été remis à Paul Veyne pour son ouvrage "Quand notre monde est devenu chrétien 312 - 394" (Albin Michel).

http://www.senat.fr/evenement/rendez_vous_citoyens/histoire2007/laureat.html
Par jeanpierremeyniac , le .

Partenaires

Nos annonces