Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Ecole et redistribution sociale 

Avec un montant de 84 milliards d'euros, les dépenses de formation initiale représentent " l'un des mécanismes les plus importants de la redistribution des revenus" (par comparaison les prestations familiales pèsent 24 milliards). Un rapport du CERC l'effet redistributif des dépenses d'éducation. Il note d'abord que les dépenses d'éducation évoluent plus vite que le PIB depuis 1993 et qu'elles se situent un peu au-dessus de la moyenne des pays de l'OCDE (sauf pour le supérieur). Certes le système scolaire apparaît toujours socialement discriminatoire : à 16 ans, 84% des enfants de cadres supérieurs sont en lycée, 68% des enfants de professions intermédiaires contre 36% des enfants d'ouvriers. Par contre 40% de ceux-ci sont en professionnel ou en apprentissage contre 7% des enfants de cadres supérieurs. De ce fait, les dépenses d'éducation bénéficient nettement aux familles les moins aisées pour le primaire et le secondaire (les 30% les moins riches en consomment 56% contre 8% pour les 30% les plus riches).
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/brp/notices/034000148.shtml

Partenaires

Nos annonces