Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Les jeunes 

L'INED scrute nos premier coïts
Au hit-parade de la pudibonderie, la Chine, l'Inde, le monde arabe s'illustrent. Soit la moitié de l'humanité qui n'a pu participer à la grande enquête de Michel Bozon, publiée dans le numéro de juin de Population & Sociétés, la revue de l'INED, consacrée à l'entrée dans la vie sexuelle. M. Bozon décrit 3 modèles traditionnels d'entrée dans la sexualité. En Afrique noire, les filles sont incitées à commencer leur vie sexuelle très tôt (16 ans) avec des partenaires plus âgés (19 ans). Dans un second modèle, la société protège la virginité des filles. C'est le cas des pays catholiques d'Europe du sud et d'Amérique. Enfin, des pays vivent une initiation égalitaire entre hommes et femmes : Europe par exemple. Partout cependant l'écart d'âge entre les sexes a tendance à se réduire, signe d'une baisse des inégalités. Mais qu'en est-il en France ? L'initiation sexuelle se produit à 17,4 ans pour les garçons et 17,6 ans pour les filles. La France quitte l'Europe patriarcale du sud pour se rapprocher des pays d'Europe du nord.
http://www.ined.fr/publications/pop_et_soc/391.pdf

La violence conjugale frappe les enfants
C'est une étude britannique qui l'établit : les enfants des couples violents ont un Q.I. inférieur de 8 points à la normale. Et cet effet démarre juste au moment où l'enfant entre à l'école. Pour Terrie Moffit, auteur de l'étude, cela correspond à un retard de 6 mois. Les causes sont encore obscures : le stress, une carence affective pourraient l'expliquer.
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/2981312.stm

Partenaires

Nos annonces