Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Le système éducatif 

Congrès de l'OCDE sur les enseignants
"De bons enseignants sont essentiels à la réussite des systèmes éducatifs mais ils ne sont pas toujours faciles à trouver ni à retenir." Alors qu'un fort pourcentage d'enseignants partira en retraite dans les prochaines années dans l'ensemble des pays développés, l'OCDE réunit les responsables éducatifs des pays membres les 18 et 19 novembre à Amsterdam. Le congrès publiera les résultats d'une étude sur les politiques à l'égard des enseignants menée dans 25 pays.
http://www.oecd.org/document/26/0,2340,fr_2649_201185_33875674_1_1_1_1,00.html
http://www.minocw.nl/congres_ocw-oecd/


Regards sur le système éducatif français
Sur le site ministériel, ces pages permettent de découvrir interactivement les principales données sur le système éducatif français ainsi que des analyses et perspectives : les résultats des élèves, l'égalité des chances, la vie à l'école etc.
http://www.education.gouv.fr/stateval/regards/index.htm

Table-ronde sur l'école
Le premier ministre et le ministre de l'éducation ont reçu les syndicats à propos de la future loi d'orientation sur l'école. Bilan mitigé. Pour l'Unsa Education les propos de J.P. Raffarin sont "encourageants". La Cfdt soutient l'idée d'un socle commun de connaissances. La FSU estime que la table ronde "ne donne pas d'indication de contenu".
Dépêche AFP
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emploi_041021173150.5asonrtw.html

Fillon reçoit les syndicats
Du 2 au 16novembre, 5 réunions sont prévues entre le ministre de l'éducation nationale et les syndicats sur le projet de loi d'orientation.
http://www.loi.ecole.gouv.fr/_web/templates/toutelactu.php?NodId=44

Thélot : une question d'autorité
Dans Le Monde du 6 novembre, Jean-Claude Casanova analyse les chances d'aboutir du rapport Thélot. "On peut adhérer aux principales conclusions du rapport Thélot, mais on restera sceptique sur les chances de le voir aboutir. Ce scepticisme tient à une question préalable. En septembre, on a beaucoup parlé d'autorité. Le ministre de l'éducation a dit qu'il fallait restaurer celle des professeurs. Celle des proviseurs et des principaux de collège aussi. Pourquoi s'arrêter en chemin ? Le problème aujourd'hui est de savoir si les ministres et le gouvernement ont eux-mêmes suffisamment d'autorité. "
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-385837,0.html

Thélot : le renoncement pour J.-Y. Rochex
" Cécité sociologique, naturalisation des différences, logique d'adaptation étroite, minoration et méconnaissance des enjeux d'apprentissage et de l'importance du travail d'étude et d'enseignement dans la production ou la réduction des inégalités socio-scolaires font que les propositions du rapport Thélot et les conceptions qui les sous-tendent ne peuvent que nourrir le renoncement à toute ambition de démocratisation de notre école". Dans un article sévère paru dans L'Humanité du 3 novembre, Jean-Yves Rochex (Paris 8) étrille le rapport Thélot qu'il accuse de mener à un double renoncement : celui du niveau et celui de la démocratisation. " La définition très générale, fort peu opératoire, et sans rapport explicite avec aucun contenu de programme, du contenu de ce socle commun ne peut qu'ouvrir la porte à la détermination a minima de ce qui serait ainsi garanti à tous" affirme-t-il. " La logique maîtresse qui sous-tend l'ensemble du rapport est celle de l'adaptation de l'école, de ses parcours et exigences, à la diversité des élèves. Ceux-ci, nous répète-t-on, à de très nombreuses reprises, sont différents par leurs talents, leurs aptitudes, leurs besoins, leurs intérêts, leurs rythmes d'apprentissage, leur mérite etc. Il conviendrait dès lors que l'école reconnaisse ces différences et y adapte ses exigences pour « permettre à chacun de trouver sa voie de réussite ». Apparent bon sens derrière lequel se profile une incroyable et inquiétante cécité sociologique qui s'aveugle sur le fait que ces différences sont aussi, très souvent, des inégalités, qu'elles ne sont pas seulement des caractéristiques individuelles des élèves, mais des constructions sociales, scolaires et non scolaires".
http://www.humanite.presse.fr/journal/2004-11-03/2004-11-03-449182

Rapport Thélot : trop limité pour la J.P.A.
"Toujours rien sur la nécessité d'ouvrir les futurs enseignants à une connaissance globale de l'enfant". La Jeunesse au Plein Air regrette que le rapport Thélot se cantonne à l'école. Elle aurait souhaité une vision plus globale incluant les associations partenaires de l'école.
Communiqué
http://www.jpa.asso.fr/f/presse/70.html

Remise des cartons rouges
Près de 200.000 cartes ont été rassemblés par les syndicats et remis au premier ministre en protestation contre le budget de l'éducation nationale.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emploi_041104142740.k00y4f9r.html

Langues : L'allemand dopé par les politiques
Un bonus au bac pour les germanistes ? F. Fillon en aurait fait la proposition devant des enseignants de langue mais la mesure n'est pas confirmée. Par contre le conseil des ministres franco-allemand du 26 octobre a décidé le maintien de l'offre d'enseignement de l'allemand sur toutes les académies, dans des conditions, il est vrai, imprécises. Il entend faire de l'anniversaire du 22 janvier une journée de sensibilisation à l'allemand. Enfin les diplômes professionnels français (CAP, BEP, bac pro) devraient être reconnus outre-Rhin.
Communiqué
http://www.amb-allemagne.fr/#EUR
Article du Parisien
http://www.leparisien.com/home/info/vivremieux/article.htm?articleid=241175824

L'éducation nationale au secours de la presse ?
Faudra-t-il récompenser le potache qui lit son journal en classe ? Le rapport de Bernard Spitz, remis au ministre de la culture, mobilise l'éducation nationale pour renforcer la lecture de la presse chez les jeunes. En effet, les jeunes français lisent peu la presse quotidienne : le nombre de lecteurs réguliers a baissé de 17% chez les 15-24 ans en 10 ans. 1% seulement des 15-25 ans pensent que les jeunes s'informent avant tout par la presse écrite. C'est l'avenir de la presse qui est menacé. Pourquoi cette chute ? Il y a bien sur la concurrence de la télévision mais B. Spitz met en avant un phénomène pire encore : "la culture du gratuit". Les jeunes ne trouvent plus normal de payer pour s'informer et utilisent la télévision, Internet et les titres gratuits de la presse (mais celle-ci n'est pas diffusée partout). Aussi le rapport préconise une politique de reconquête. Abonnements d'office pour deux mois à 18 ans, crédits spéciaux pour acheter la presse dans les écoles, et même ouverture de kiosque de presse dans les lycées. Des mesures qui augmenteront le soutien de l'Etat aux groupes de presse.
Rapport Spitz
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/brp/notices/044000522.shtml

L'enseignement français à l'étranger "adapté"
Le Conseil des ministres du 3 novembre annonce l'intention du gouvernement "d'adapter" l'enseignement français à l'étranger : coopération renforcée avec "les partenaires locaux", développement de baccalauréats binationaux, renforcement des capacités immobilières de l'Aefe.
http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/gouvernement/conseils_ministres_35/conseil_ministres_3_novembre_421/enseignement_francais_etranger_51507.html

Le rapport de l'IGEN sur Paris
Le rapport de l'inspection générale sur l'académie de Paris a mis du temps à être rendu public. Libération a publié en premier,le 25 octobre, des extraits qui mettent en évidence de graves carences dans l'académie qui aboutissent à encourager l'exclusion sociale. Ainsi, pour ce rapport, "les maîtres parisiens sont plutôt moins innovants et impliqués" que la moyenne; les méthodes d'enseignement seraient "fortement marquées par les modèles magistraux" . Résultat : un écart s'installe très tôt entre les bons élèves, issus des milieux favorisés et les plus faibles : 12% des élèves du 10ème arrondissement ont 2 ans de retard à l'entrée en 6ème contre 0,5% de ceux du 5ème. . La situation s'aggrave au collège. Les exigences des collèges sont "excessives", la sévérité "exagérée". La ségrégation s'affirme entre les "bons" établissements et les autres au gré d'une carte scolaire qui n'est respectée que par les moins habiles : la moitié des collégiens sont désectorisés. Le lycée est dans la droite ligne : " Les "bons" établissements, comme les "bonnes" classes, deviennent toujours meilleurs. C'est ce système même qui interdit la réussite des autres lycéens, parce qu'à ne mettre ensemble que des élèves "faibles", on se donne peu de chances d'en faire, malgré tous les efforts, d'excellents élèves", rapporte Libération. Le rapport est maintenant en ligne sur le site académique.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=248653
http://www.ac-paris.fr/IMG/pdf/RAPPORT_DEFINITIF_12-10-2004-2.pdf

Toujours le voile...
Trois jeunes sikhs ont été exclus le 5 novembre de leur lycée de Bobigny. C'est aussi le cas de deux lycéennes musulmanes de Strasbourg. Enfin, à La Réunion, la question du voile oppose des parents et des professeurs d'un lycée de Saint-Denis. Selon l'AFP, ceux-ci sont en grève pour demander l'application de la loi, alors que la PEEP et la FCPE ont demandé au recteur de tenir compte de la situation locale.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emploi_041105205302.b4k8bd11.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emploi_041105145952.l7hbzhxy.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emploi_041105130050.v1dxi7yl.html

Ecole, religion, dérapages...
"J'ai demandé que cette loi soit respectée mais qu'on aille pas au-delà". François Fillon rappelle que la loi sur la laïcité ne s'applique pas aux adultes qui ne font pas partie des établissements. Une déclaration qui vise certains d'entre eux qui, sous prétexte de la loi, s'en sont pris à des parents d'élèves ou aux aumôniers. A Nice, un proviseur a été démenti par le recteur : il avait menacé d'exclusion les élèves qui s'absenteraient vendredi pour fêter la fin du Ramadan.
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emploi_041109114050.ipxpazfc.html
http://actu.voila.fr/Depeche/depeche_emploi_041109183123.d46jpbw3.html

Premières exclusions
Deux collégiennes de Mulhouse ont été exclues pour port du voile. Une dizaine d'autres élèves devraient connaître le même sort cette semaine suivre d'après Le Monde. Khouloud, 12 ans, était bonne élève, déléguée de classe. Libération s'est demandé ce que pourrait être leur avenir. Les élèves exclues l'an dernier ont trouvé place dans des "classes sauvages". D'autres sont scolarisés chez nos voisins où le voile ne pose pas de problème. D'autres jeunes filles ont arrêté leurs études.
http://www.liberation.fr/page.php?Article=247459
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-383697,0.html
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-383698,0.html

Partenaires

Nos annonces