Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- La question de la formation 

L'intersyndicale et la réforme des IUFM
"Le projet de loi d'orientation propose une modification de structure mais ignore les contenus de la formation, la rénovation des concours, la pré professionnalisation et le nécessaire allongement de la formation". L'intersyndicale (Fsu, Unsa-Education, Sgen-Cfdt) fait part de ses inquiétudes sur la réforme des IUFM, un des éléments de la loi Fillon. "Il est indispensable que la formation des maîtres soit universitaire et professionnelle. De ce point de vue, les IUFM, même s'ils ne sont pas exempts de tout défaut demeurent les seuls lieux pensés et construits en vue de cette articulation théorie/pratique... Le projet de loi d'orientation actuellement présenté à l'assemblée nationale prévoit un changement de la nature juridique des IUFM par leur intégration dans les universités. Mais aucune garantie n'est donnée sur le maintien de l'identité des IUFM".
http://www.se-unsa.org/presse/comm/page.php?id=050216a

Pétition pour la formation des enseignants
" Les formateurs et chercheurs dont les noms suivent entendent affirmer leur opposition à l'ensemble du projet de loi Fillon. Sur le volet de la formation des enseignants, s'ils ne rejettent pas le principe de l'intégration à l'Université, ils refusent les modalités prévues par le texte qui ne garantissent pas aux IUFM les moyens de leur autonomie (pédagogie, budget, emplois) pour assurer une formation universitaire professionnelle de qualité, à la hauteur des enjeux du renouvellement massif des enseignants. Ils s'inquiètent d'un projet de cahier des charges qui remettrait en cause d'une part, les équilibres entre les stages dans les établissements scolaires et la formation et d'autre part, le travail en équipes pluri-catégorielles. Les formateurs et chercheurs redoutent dans le projet Fillon une réduction masquée des moyens de la formation des enseignants. Ils exigent que les formateurs et chercheurs soient associés à un véritable projet d'amélioration de la formation des maîtres". 273 formateurs ont déjà signé ce texte en opposition au projet de loi Fillon qui prévoit la perte de l'autonomie des IUFM.
http://www.sauvons-les-iufm.net/
http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/larecherche/Pages/2005/analyses_58_accueil.aspx

Partenaires

Nos annonces