Le mensuel Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

- Angleterre 

La discrimination à l'Ecole plus forte qu'à la ville
"Pour la plupart des groupes ethniques, les enfants sont davantage victimes de ségrégation à l'école que dans leur voisinage". Croisant les chiffres du recensement avec les données scolaires, S. Burgess, D. Wilson et R. Lapton (London School of Economics) mettent en évidence la discrimination scolaire. Elle serait particulièrement nette pour les enfants originaires des Caraïbes, de l'Inde, du Pakistan, du Bangladesh et moins forte pour les Africains. Un phénomène qui frappe aussi le système scolaire français comme l'a montré G. Felouzis.
http://sticerd.lse.ac.uk/dps/case/cp/CASEpaper101.pdf

Meilleurs résultats pour les minorités
"C'est un grand succès et cela montre que notre politique pour lutter contre l'échec scolaire chez les minorités ethniques amène des résultats... Les garçons pakistanais et bengalais ont amélioré leurs résultats cette année. Cela montre que les jeunes Musulmans réussissent bien". Ce satisfecit du ministre des programmes tombe bien alors que le parlement va débattre de la loi scolaire. En Angleterre, où l'état établit des statistiques ethniques, comme aux Etats-Unis, les jeunes noirs originaires des Caraïbes et d'Afrique ont vu leurs résultats scolaires s'améliorer sensiblement.
http://education.guardian.co.uk/raceinschools/story/0,,1720905,00.html
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/4762086.stm

Les effets pervers de la carte scolaire
Selon une étude de la société ING, présentée par The Guardian, 39% des parents anglais sont prêts à déménager pour être dans un bon district scolaire. Et 12% le font. Les parents sont prêts à payer 15 000 livres (22 000 euros) pour changer de secteur, par exemple en louant une chambre ou une boîte aux lettres. Les plus fortunés dépensent jusqu'à 63 000 euros.

Le gouvernement va assouplir la carte scolaire.
http://education.guardian.co.uk/chooseaschool/story/0,,1717171,00.html

Neuf parents sur dix sont satisfaits
Selon une enquête de l'Ofsted, un organisme officiel, 88% des parents d'écoliers et 77% des parents d'élève du secondaire se déclarent très satisfait ou satisfait de leur école. Pour l'Ofsted, cela reflète de grands progrès dans le développement de liens entre l'école et les parents.
http://www.ofsted.gov.uk/publications/index.cfm?fuseaction=pubs.summary&id=4162
http://www.ofsted.gov.uk//pressreleases/index.cfm?fuseaction=news.details&id=1740

Le gouvernement lance la guerre des méthodes de lecture
"La méthode synthétique phonique doit être la première stratégie pour apprendre aux enfants à lire". Ruth Kelly, ministre anglaise de l'éducation, a annoncé son intention de voir toutes les écoles adopter cette méthode dès la rentrée. Elle lance ainsi une guerre des méthodes bien connues ici. Ainsi un spécialiste de cette méthode, Alan Davies, affirme dans le Guardian, que "c'est une folie de croire qu'on peut commencer l'apprentissage de la lecture en utilisant uniquement la méthode phonique. Il y a beaucoup à faire avant. La meilleure chose que peuvent faire les parents pour apprendre à un enfant de 3 ans à lire, c'est de l'asseoir sur ses genoux et de tourner les pages d'un album pour prendre de l'avance sur l'histoire et les images".

Sally Barnes, une spécialiste de la maternelle, met en doute le sérieux de l'étude sur laquelle se base le gouvernement. Pour elle "apprendre à lire est plus complexe et apprendre la méthode phonique en dessous de 5 ou 6 ans est une erreur. Les enfants sont trop jeunes et vont s'ennuyer". Enfin le secrétaire général du syndicat des enseignants, Steve Sinnott, estime que "les maîtres vont être perplexes devant la proposition gouvernementale. Tous savent que comprendre des mots et des phrases ce n'est pas simplement décoder un texte. Les maîtres ont besoin qu'on ait confiance dans leu jugement pour répondre aux besoins des élèves". Tout cela rappelle les termes d'un débat bien français...
http://education.guardian.co.uk/schools/story/0,,1735181,00.html
http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/contribs_ouzoulias.aspx

Le créationnisme entre à l'école
"Le créationnisme est une des différentes croyances dont les élèves peuvent débattre peut-être quand ils étudient un autre aspect de la science : comment le travail scientifique peut être affecté par le contexte d'une époque" . Le nouveau programme de biologie du bac anglais (GSCE) inclut maintenant les théories créationnistes. Même si elles ne sont pas mises en parallèle avec la théorie de l'évolution, leur enseignement soulève quelques objections. Leur arrivée en Angleterre se fait au moment même où ces théories sont en régression aux Etats-Unis.
http://education.guardian.co.uk/gcses/story/0,,1728236,00.html
http://news.bbc.co.uk/1/hi/education/4793198.stm
http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/Pages/2006/inter_70_accueil.aspx

Partenaires

Nos annonces