Carrière : Revalorisation, vraiment ? 

Par François Jarraud



Une revalorisation peut-elle faire des mécontents ? Pour une fois, le ministère a sorti les drapeaux, français et européens. C'est une "allocution" que Luc Chatel a prononcé jeudi 24 novembre dans une salle du Salon de l'Education. Il a annoncé solennellement une augmentation des enseignants débutants à hauteur de 2000 euros bruts. Et vanté le suivi personnalisé des élèves.



"Quel autre pays a fait cela ?"  Pour Luc Chatel, son gouvernement effectue un effort sans précédent de revalorisation salariale des enseignants. Le ministre a annoncé une revalorisation indiciaire pour les enseignants débutants à partir du 1er février 2012. A cette date, tout jeune enseignant à temps plein touchera au minimum 2000 euros bruts, soit près de 1670 € nets. Cela représente une hausse de 5% par rapport à la situation antérieure.107 000  enseignants du public et 18 000 du privé, en dessous de l'échelon 5,  devraient en bénéficier. Cela représente une hausse moyenne de 100 euros bruts par mois en tout début de carrière, nettement moins après. A partir de l'échelon 5 il n'y a plus de revalorisation.


Des revalorisations indemnitaires sont aussi effectuées. La part variable de l'indemnité d directeurs d'école est augmentée de 50%, la prime de performance des enseignants en Eclair est mise en place  avec un plafond de 2400 € par an.


Concernant l'évaluation des enseignants, Luc Chatel estime que "les enseignants ne supportent plus le système actuel d'évaluation". "On engage une réforme de l'évaluation dans le sens d'une autonomie accrue d'un chef d'établissement ayant plus de responsabilité. Mais le chef d'établissement ne doit pas avoir toute autorité seul". Le ministre travaille à "équilibrer" l'évaluation entre inspecteurs et chefs d'établissement 'mais dans el sens de l'autonomie du chef d'établissement". "Je n'ai pas de décret qui je signerais en catimini" a ajouté le ministre...


Luc Chatel a aussi vanté les résultats de l'éducation nationale sous sa direction. Et d'abord des évaluations de CE1 qui montrent que le taux d'élèves maitrisant la lecture est passé de 74 à 78%. Le ministre a aussi cité l'étude Cedre qui montre une baisse du nombre d'élèves quittant le Cm2 en difficulté de lecture. Les taux de sortie sans qualification seraient tombées de 15 à 13%. Luc Chatel attribue ces résultats à la personnalisation de l'enseignement.


Une revalorisation boudée par les syndicats

 

"Luc Chatel a enfin lu les rapports de l'OCDE", nous confie Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-Cfdt, faisant allusion aux Regards sur l'éducation de l'OCDE, un rapport qui montre que les salaires enseignants sont particulièrement bas en France. "Cette revalorisation va contribuer à écraser la grille salariale" ajoute-il. Il rappelle que l'indice fonction publique est gelé depuis 2 ans et avec lui la grande majorité des salaires des enseignants, et que les prélèvements ont augmenté. Pour la grande majorité des enseignants le salaire a diminué depuis 2 ans.


Le Se-Unsa, sous la plume de Christian Chevalier,  rappelle que sur les 100 000 bénéficiaires, la moitié touchera moins de 20 € nets par mois. "85% des collègues n'auront rien reçu depuis 2007". Le Snuipp, souligne aussi que "de nombreux enseignants restent au bord du chemin". "La revalorisation ne concerne qu'un enseignants sur huit et constitue un effet d'annonce", juge la Fsu.


Si l'objectif était de séduire les enseignants, la revalorisation Chatel des plus jeunes liée à une baisse des salaires nets pour les autres risque de faire 85% de mécontents. Au moins.

Annonce ministérielle

http://www.education.gouv.fr/cid58558/luc-chatel-ga[...]

Sur les salaires dans l'OCDE

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2011/09/130[...]



Promotions 2012

Le B.O. du 15 décembre publie plusieurs notes de services sur l'accès au corps des agrégés, des certifiés, des PEPS  par liste d'aptitude. Les dossiers devront être saisis du 10 au 31 janvier. Deux autres notes rappellent le caractère académique de l'avancement à la hors classe des Ceeps, Pegc, des certifiés, Peps et PLP.

Le B.O.

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.ht[...]


Un décret renforce l'équipe de direction des établissements

Un décret publié au Journal officiel du 3 décembre modifie la dénomination de l'adjoint du chef d'établissement et du gestionnaire, désormais désignés respectivement sous les termes de « chef d'établissement adjoint » et « adjoint gestionnaire ». Il leur confère la qualité de membre de l'équipe de direction. L'adjoint gestionnaire peut désormais, en cas d'absence ou d'empêchement du chef d'établissement, être nommé ordonnateur suppléant, sous réserve qu'il ne soit pas l'agent comptable de l'établissement. Le décret actualise également les conditions pour exercer ces fonctions dans les écoles régionales du premier degré et les établissements régionaux d'enseignement adapté.

Le décret

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JOR[...]


Une nouvelle circulaire pour les chefs de travaux

Le nouveau texte annule la circulaire du 4 avril 2011 et introduit la possibilité pour le chef de travaux d'assurer des séquences d'enseignement payées en HSA. Elle revient sur sa mission et son positionnement dans l'équipe de direction.

La circulaire

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_off[...]


Le DIF au B.O.

Le B.O. du 1er décembre publie une circulaire sur l'application du "droit individuel à la formation" (DIF) des enseignants. "Chaque agent travaillant à temps complet bénéficie d'un droit individuel à la formation d'une durée de vingt heures par année de service", précise le texte. "Le droit individuel à la formation doit prioritairement être utilisé pour des formations hors plan de formation, permettant à l'agent d'acquérir de nouvelles compétences dans la perspective notamment d'une mobilité professionnelle par une préparation et un accompagnement adéquats et personnalisés". Cette formation devra avoir lieu sur des plages libres moyennant une indemnisation. "Vous veillerez à accorder des formations qui se déroulent de préférence pendant les vacances scolaires... L'article 13 du décret de 2007 prévoit le versement d'une allocation de formation dès lors que la formation dispensée dans le cadre du Dif s'effectue pendant les vacances scolaires. Les modalités de calcul de cette indemnité correspondent à 50 % du traitement horaire d'un agent en prenant comme élément de référence la durée légale annuelle du travail telle qu'elle est fixée pour la fonction publique, c'est-à-dire 1 607 heures".


Ces formations peuvent être offertes "par des établissements publics (établissements d'enseignement supérieur, Cned, Cnam, réseau de formation continue des adultes de l'éducation nationale, etc.) voire des organismes privés."

La circulaire

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_off[...]


Les Pass Education de retour en janvier

"Les cartes Pass Education seront bien renouvelées en janvier", annonce le Snuipp qui avait écrit à ce sujet au ministère. Cette carte professionnelle permet un accès gratuit aux monuments nationaux. Le Snuipp demande que les conseillers pédagogiques et les personnels des Maisons départementales du handicap puissent en bénéficier.

Communiqué

http://www.snuipp.fr/Les-cartes-pass-education-seront



Sur le site du Café

Par fjarraud , le mercredi 21 décembre 2011.

Partenaires

Nos annonces