Le Guide 2008 du web pédagogique : Education civique – ECJS 

Par François Jarraud

Les portails

Le Cidem

Association fédérant les grands acteurs de l'action civique, partenaire du ministère, le Cidem met en ligne plusieurs centaines d'outils pédagogiques pour participer au "parcours civique" des écoles, collèges et lycées. A noter par exemple le remarquable dossier pour la journée de la Mémoire de l'Holocauste, celui pour la journée de lutte contre le racisme ou pour la journée du refus de la misère. Site incontournable.

http://parcoursciviques.cidem.org/  

 

 

 

Droits partagés

Déjà riche de plus de 1000 documents, le site Droits Partagés met à la disposition du public scolaire et éducatif une base de données documentaire retraçant l'évolution des droits de l'homme aux droits de l'enfant de 1789 à nos jours. L'accès direct aux documents numérisés et la diversité des médias et des sources en font toute son originalité et sa richesse. Un moteur de recherche permet une recherche thématique ou par mot-clé. Ainsi une recherche sur l'école restitue les principaux textes de l'histoire de l'enseignement. Le site propose également un album pour présenter les documents. Enfin des fiches pédagogiques sont disponibles pour l'école et le collège et un espace de partage de travaux d'élèves. Une vraie réussite !

http://www.droitspartages.net  

 

Demain je serai citoyen

EduScol publie un dossier sur l'apprentissage de la citoyenneté à l'école. Il rappelle que "l'éducation à l'exercice de la citoyenneté ne repose pas exclusivement sur l'acquisition de savoirs... Elle vise, aussi et surtout, à une évolution du rapport de chaque élève au groupe, à la société, au monde. Pour y parvenir, les innovateurs cherchent à créer des situations pédagogiques, qui "font vivre" aux élèves une expérience et qui donnent sens aux discours tenus. Ainsi, sont privilégiées les modalités de travail coopératif, les moments d'échanges, d'écoute et de responsabilisation : travail en groupes, débats, partage des tâches, prises d'initiatives...". Le site donne accès à de nombreuses pistes pédagogiques : conseil de vie en cm2, tutorat, apprentissage de la citoyenneté européenne etc. Autrement dit, la citoyenneté ça s'apprend dès l'école et le collège. Inutile d'attendre "demain" !

http://www.eduscol.education.fr/D0094/r_demos.htm

 

A voir également : le "Guide républicain". Il se compose de trois parties. D'abord un abécédaire des notions républicaines. Une deuxième partie recueille des textes de référence. Un dernier chapitre propose des chansons, des poèmes et des thèmes en débat. F. Fillon souhaitait que ce Guide devienne pour les élèves " un livre au quotidien". Malgré cette assertion, l'ouvrage paraît plutôt fait pour un public d'adultes. Aux enseignants d'en tirer parti.

http://www.education.gouv.fr/actu/element.php?itemID=20046101154    

http://www.education.gouv.fr/cid561/le-guide-l-idee-republicaine-aujourd-hui.html   

 

A Nancy-Metz

Le site académique de Nancy-Metz met en ligne une séquence sur l'amnistie et la sécurité routière. Un sujet qui touche directement les élèves et qui permet d'aborder directement les droits et les devoirs du citoyen. D'autres dossiers concernent les élections présidentielles ou les droits des femmes. Enfin une grille montre comment croiser les thèmes d'ECJS avec les objectifs des programmes de lettres, Histoire-géographie, V.S.P. et économie.

http://www.ac-nancy-metz.fr/enseign/ECJS/HTML/index.htm   

 

Le Café pédagogique

Chaque mois, Le Café mensuel publie une rubrique régulière sur l'éducation civique et l'ECJS. On y trouvera l'actualité de ces disciplines mais aussi des dossiers spéciaux comme celui sur le centenaire de la loi de 1905, les législatives, etc.  A voir également sur le site du Café, les "Dossiers citoyens" : racisme, Shoah, droits de l'enfant, etc.

La rubrique

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/schumaines/educ[...]

Les dossiers

http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/lesdossiers.aspx

 

 

Du côté des pratiques…

 

La liberté (selon) le peuple 

Que veut dire être libre ? Comment la liberté e-t-elle été conquise ? Dans le cadre scolaire, travailler cette notion avec des adolescents n'est pas chose aisée. Ca l'est encore moins en L.P. Plutôt que d'en débattre ou de faire travailler sur des textes, Stéphane Deshayes a osé une voie originale, inventive et très réussie. Il a demandé à ses élèves de terminale brevet des métiers d'art – bijouterie du lycée E.Faure de Morteau de concevoir un scénario et réaliser une vidéo.

 

Le scénario associe une reconstitution commentée du célèbre tableau de Delacroix (La Liberté guidant le peuple) et un micro-trottoir sur ce qu'évoque la liberté aujourd'hui. La réalisation est originale, décapante et éducative.

 

Originale car les élèves ont su s'approprier l'outil vidéo de façon remarquable. Ils savent également jouer leur rôle. Décapante car on mesure tout le chemin entre l'idéal révolutionnaire et la réalité quotidienne. Cela ouvre une dimension critique formatrice pour les jeunes et qui donne sens à la reconstitution historique. Car les élèves "jouent" le tableau de Delacroix, font parler les personnages et là ils font de l'histoire. Additionnons tous ces éléments et nous avons une réflexion et une appropriation réelle et personnelle d'une notion civique fondamentale. Chapeau !

 

"Je  suis de plus en plus persuadé que la finalité citoyenne visée  n'est pas tant dans l"'objet réalisé que dans la réalisation elle-même" écrit S. Deshayes. Il n'a pas tort.

http://missiontice.ac-besancon.fr/lp_lettres/ecjscourtmetrages/la_liberte.htm

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/laclasse/Pages/2007/87_PratiquesvideoenLP.aspx

 

Préparer un voyage à Auschwitz

Depuis plus de 10 ans, le Mémorial de la Shoah organise chaque année des voyages d'étude sur le site d’Auschwitz-Birkenau en Pologne, encadrés par des rescapés et des accompagnateurs-historiens.

 

Destinés aux élèves de l’enseignement général, professionnel et agricole, ces voyages d'étude s'inscrivent au cœur d'une véritable démarche éducative, souvent pluridisciplinaire, reposant sur une préparation approfondie et personnalisée, sur la mise à disposition d'outils pédagogiques adaptés et exclusifs, sur un encadrement qualifié et un suivi rigoureux après le séjour.

 

Retenus en fonction de leur motivation, les élèves sont nécessairement engagés dans des projets pédagogiques qui les mobilisent tout au long de l’année scolaire. Avant le voyage d’étude, ces projets conduisent les classes à entamer une recherche documentaire et à renforcer leurs connaissances, une étape fondamentale avant la visite d’Auschwitz. Après le voyage d’étude, les élèves s’attachent avec leurs enseignants à un travail de réflexion et de restitution, tant du point de vue de leurs émotions que des notions acquises.

 

Les voyages d’étude sont un outil pédagogique au service de l’enseignement de l’histoire de la Shoah, complémentaire des autres actions engagées dans les établissements scolaires. Ils représentent également pour l’ensemble des participants une expérience humaine et intellectuelle exceptionnelle, dont les enjeux dépassent le champ de l’histoire pour atteindre la formation civique et citoyenne.

http://www.memorialdelashoah.org/upload/minisites/voyages/index.htm

 

Utiliser des blogs

"Quatre ans après sa fermeture, le célèbre hangar de Sangatte a disparu mais les réfugiés eux sont toujours biens présents. De Dunkerque à Calais, des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants, de tout age, errent sur le littoral dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre, fuyant ainsi guerre et misère de leur pays d'origine à la recherche d'une vie meilleure". Le blog d'Aissa Zaibet fait découvrir le dénuement et les persécutions dont souffrent ces réfugiés. "Tout ce qui peut servir à la survie des réfugiés est détruit. C'est ainsi que le droit de pouvoir se nourrir est bafoué : leur nourriture serait systématiquement confisquée et détruite, leurs couvertures seraient régulièrement jetées à l'eau".

http://refugies.over-blog.com/

A voir également : des blogs pédagogiques en ECJS

La mode, les raves, la drogue, les boîtes de nuit et leurs risques : autant de thèmes traités par des lycéens de Blois en utilisant des blogs.

http://rave-3d.awardspace.com/

http://ecjs-crew.skyblog.com/

http://lessectes.skyblog.com/3.html

http://ecjs-fashion.skyblog.com/index.html

 

L'évaluation

Comment évaluer un enseignement aussi particulier que l'ECJS ? Les IPR de l'académie de Grenoble donnent des consignes claires de façon à harmoniser les situations sur les livrets scolaires et dans les jurys du bac. Ils demandent que l'appréciation soit portée sur l'implication de l'élève et sa capacité à prendre et à mener à bien des initiatives. Ainsi ils définissent les 4 items des dossiers scolaires (recherche et analyse de l'information, qualité des productions, aptitude à argumenter et maîtrise des connaissances).

http://www.ac-grenoble.fr/ecjs/ecjs1/ipr/protocole/protocole.pdf

 

Un important dossier renouvelle l'éducation civique au collège

"Pour promouvoir la commune et tenir ses engagements vis-à-vis de son plus important financeur, le conseil municipal s'apprête à décider de remplacer le vieux drapeau qui orne la façade de la mairie par le logo de la société qui distribue l'eau de la commune". Voilà un thème de débat qui devrait mobiliser des collégiens qui assument différentes fonctions : le préfet, le maire, des débatteurs… Cet exemple est tiré de l'important dossier proposé par l'équipe collège de l'académie d'Amiens.

 

Intitulé "les questions soulevées par l'enseignement de l'éducation civique au collège", il analyse la place de l'éducation civique dans l'école d'aujourd'hui et ses pesanteurs particulières. Il invite à les soulever en utilisant deux outils : le débat, on l'a vu, et l'étude de cas. Les auteurs étudient les différentes notions au programme et montrent comment les aborder dans les différents niveaux du collège. Ils proposent des exemples précis de leçons et d'études de cas : les symboles de la République, la Journée des droits de l'Homme, la sécurité etc.

 

Ce dossier constitue une heureuse et importante contribution pour rénover cet enseignement trop souvent oublié ou saucissonné et lui redonner l'unité et la durée des valeurs de la République.

http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/histoire_geo_ic/spip.php?rubrique156  

 

ECJS : Outils et séquences

Réalisé par un groupe de recherche de l'IUFM des Pays de la Loire, associant un IPR et une vingtaine d'enseignants, ce dossier copieux propose des outils pour définir une démarche en ECJS, pour valider des problématiques et pour accompagner le débat. On y trouvera par exemple une réflexion sur la démarche, des grilles d'analyse de débat, des mots-clés sur chaque thème. Il offre également une dizaine de séquences d'ECJS de la seconde à la terminale. Un excellent dossier qui permettra à chacun de réfléchir à ses démarches et de les améliorer.

http://calcium.paysdelaloire.iufm.fr/ressources/ress_transv/ecjs/

 

 

Réfléchir à ses pratiques…

 

L'éducation à la citoyenneté écartelée par les défis des sociétés modernes

"La formation du citoyen est de plus en plus intégrée dans les missions de l'Ecole. Mais de quelle citoyenneté s'agit-il ? Quelle pertinence garde le concept de citoyenneté dans des sociétés modernes généralement analysées en termes de changement et de mondialisation, dans un contexte de remise en cause du modèle historique de l'Etat-nation et des formes de citoyenneté qui lui étaient associées ?" En ouvrant ce numéro 44 de la Revue internationale d'éducation de Sèvres,  Maroussia Raveaud pose une des contradictions qui posent problème à cet enseignement particulier qu'est l'éducation civique.

 

Ces contradictions sont magnifiquement mises en scène par les analyses qui composent le dossier, qui alternent points de vue nationaux et points de vue d'acteurs. En effet que pensent les élèves de l'éducation civique ? Stephen Gorard montre que les lèves ressentent un fort sentiment d'injustice à l'école ce qui l'amène à poser une question. "Comment un programme d'apprentissage de la citoyenneté comprenant les notions de justice et de démocratie pourrait-il efficacement être mis en place si les élèves eux-mêmes ne sont pas majoritairement convaincus que leurs professeurs sont généralement capables d'adopter untel comportement ?". A l'autre bout, Géraldine Bozec et Sophie Duchesne mettent en évidence les contradictions des attitudes des enseignants. Ils mettent peu en avant la France plurielle et le multiculturalisme mais en même temps évoquent peu l'identité nationale.

 

Plusieurs exemples nationaux montrent comment l'éducation civique vient échouer sur les exigences sociales. Ainsi en Espagne l'instauration d'une éducation civique obligatoire d e10 à 16 ans se heurte à l'Eglise.  "Paradoxalement", écrivent R. Jimenez Vicioso et J.C. Gonzalez. Faraco, "bien des raisons qui justifient une bonne éducation à la citoyenneté sont vécues dans les écoles comme des obstacles à son développement". Certains drames survenus en classe ont augmenté les exigences en terme d'éducation civique. Mais les réponses apportées sont avant tout policières et en contradiction avec les valeurs défendues.

 

Ce numéro, qui comprend d'autres analyses nationales, ne révèle pas que des contradictions. Il souligne aussi les liens entre les attentes politiques et sociales et cet enseignement particulier. Des attentes qui peuvent heurter les valeurs de l'Ecole. Ce numéro est donc vivement recommandé non seulement à tous ceux qui enseignent l'éducation civique mais aussi à tous les acteurs de l'Ecole.

http://www.ciep.fr/ries/ries44.php

 

L'Ecole peut-elle fabriquer de bons citoyens ?

L'année électorale s'est ouverte sur ces images des files d'attente, fin décembre, où des jeunes attendaient pour s'inscrire sur les listes électorales. On sait que l'âge est un facteur important pour la participation électorale. Selon une étude CSA de 2002, les 18-24 ans ont le plus fort taux d'abstentionnisme (40%) parmi les électeurs. Plus récemment, un sondage réalisé pour l'association  "Graines de citoyens" montre que 79% des jeunes âgés de 18 à 25 ans ont une mauvaise image des hommes et femmes politiques. Une petite majorité des jeunes dit s’intéresser à la politique (57%), mais sans grand enthousiasme : seuls 16% s’y intéressent « tout à fait ».. Tous ces faits intéressent l'Ecole, chargée de transmettre les valeurs démocratiques et de "fabriquer" de "bons" citoyens, c'est-à-dire des citoyens exerçant pleinement leurs devoirs.

 

C'est d'ailleurs devenu un lieu commun que d'affirmer l'existence d'un lien entre l'éducation et la construction démocratique. Cette opinion n'est d'ailleurs pas pour rien dans les motivations des enseignants et leur foi en leur métier. Ainsi Lipset a montré que les individus éduqués acceptent mieux les valeurs démocratiques. D'autres auteurs (Nie, Corbett, Przeworski) ont pu montrer que les individus ayant un haut niveau éducatif votent plus largement pour les partis démocratiques. L'éducation serait donc un élément déterminant de la construction démocratique et de la stabilité politique. On a pu ainsi mettre en relation le niveau d'instruction et les choix politiques aux élections de 2002. On avait ainsi trois fois moins de chances de voter Le Pen avec un diplôme du supérieur qu'avec un simple bac…

 

Mais est-ce bien l'Ecole qui explique ce décalage ? Thomas Siedler, professeur à l'université d'Essex, a étudié le rapport entre la prolongation de la scolarité et la construction démocratique en Allemagne.

 

De 1949 à 1969, la scolarité obligatoire a été prolongée. Et parallèlement la vie démocratique s'est développée dans le pays. Il a pu mettre en évidence le rapport entre le développement de l'Ecole et celui des pratiques démocratiques. Ainsi prolonger l'école d'un an est corrélé avec 4% de plus de chances de s'intéresser à la politique ou 3% de participer à une manifestation politique ou encore cela augmente de 5% la possibilité de signer une pétition.

 

Pour autant il estime n'avoir aucune preuve que ces corrélations sont réellement en lien avec le développement de l'Ecole. D'autres facteurs lui semblent avoir joués : les expériences vécues sous Hitler et l'importance des liens intergénérationnels par exemple.

 

Que tirer de ces contradictions ?  Calculer la rentabilité même démocratique de l'éducation est chose difficile. La rentabilité diminue sans doute avec l'augmentation du taux de scolarisation : il est peut-être plus difficile de transmettre les valeurs démocratiques aux milieux les plus défavorisés. Mais ces résultats sont à la hauteur de la construction démocratique : un perpétuel défi à relever. Il nous incombe donc de construire la démocratie dans et à l'école.

http://ftp.iza.org/dp2573.pdf

 

 

Ressources

 

Les Justes et la journée du 27 janvier

France 5 Education, en partenariat avec le ministère de l'éducation nationale, propose un remarquable site sur les Justes, ces hommes et femmes qui ont sauvé des juifs durant la seconde guerre mondiale.

 

Le site donne la parole à plusieurs Justes qui reviennent sur leurs motivations. Des repères chronologiques permettent de mieux saisir les témoignages. Enfin le site est complété d'une sélection de ressources et de fiches pédagogiques (primaire, collège et lycée). D'un maniement très simple, le site peut servir en classe pour la journée du 27 janvier.

 

Signalons également les pages du site Histoire et mémoire qui proposent des ressources pour la journée du 27 janvier et une réflexion sur le rôle des enseignants par rapport à la transmission de la mémoire et à ces journées commémoratives.

http://education.france5.fr/lesjustes

http://www.crdp-reims.fr/memoire/informations/actualites/27_janvier.htm

http://www.crdp-reims.fr/memoire/enseigner/memoire_histoire/04roledesenseignants.htm

 

Parité : Une brochure pour apprendre l'égalité

"Naître fille ou garçon, aujourd'hui comme hier ce n'est pas tout à fait pareil". Réalisée par la Communauté française de Belgique et signalée par Bulletin de nouvelles de NTIC.org, cette brochure apprend aux collégiens à repérer l'inégalité entre les sexes dans la vie quotidienne. L'école n'est pas mise de coté : les élèves découvrent le rapport entre les représentations et le choix des études par exemple. Un document agréable, adapté, qui propose des activités et des conseils concrets.

http://www.egalite.cfwb.be/upload/album/AP_155.pdf

 

Racisme : Un kit pour l'éducation interculturelle

"Il est facile de dire "je ne suis pas raciste"… Il est difficile de dire "je veux prendre mes responsabilités pour faire en sorte que, à l'avenir, les choses changent". Selon cet ouvrage du Conseil de l'Europe, la population européenne compterait environ 10% de racistes, 40% de personnes ayant des penchants racistes, autant de tolérantes et 10% de personnes engagées contre le racisme. Clairement, le racisme a progressé et les anti-racistes pourraient se trouver minoritaires.

 

Le "kit pédagogique" est donc une arme pour mobiliser les anti-racistes et soutenir leur cause. Persuadés que "les jeunes ne peuvent parvenir à comprendre leur position… sans une compréhension des circonstances internationales et nationales qui façonnent leur monde", l'ouvrage commence par une argumentation en faveur de l'éducation interculturelle. La seconde partie est une véritable boîte à outils contenant des méthodes et des activités à exploiter avec les jeunes.

 

Le kit pédagogique offre une assez grande variété de scénarios ludiques, adaptés à des niveaux différents et qui permettent de travailler les stéréotypes, générer de l'empathie pour les personnes déplacées ou prendre conscience de la discrimination dans la vie quotidienne. Ces exercices peuvent aussi servir à souder le groupe et à le mobiliser pour des actions.

 

On ne peut que recommander une large diffusion de cet ouvrage.

Tous différents tous égaux. Kit pédagogique. Idées, ressources,méthodes et activités pour l'éducation interculturelle informelle avec des adultes et des jeunes, Conseil de l'Europe, 2005, 224 pages.

Le kit pédagogique (zippé)

http://www.coe.int/t/E/Human_Rights/ECRI/3-Educationa[...]

 

Judaïsme et cultures juives 

Rendre accessible à chacun le judaïsme et les cultures juives : l'objectif est ambitieux mais parfaitement atteint par ce nouveau site développé par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et France 5, sous la direction de Gérard Rabinovitch (Cnrs) et Gilles Braun (Men).

 

Le judaïsme c'est d'abord des fondements, des célébrations et une histoire. Parce que l'Ecole ignore le judaïsme en dehors des temps bibliques, on appréciera les fenêtres ouvertes par le site sur une histoire souvent mal connue, aussi bien celle des persécutions médiévales que celle des bourgeois et prolétaires juifs du XIXème siècle. Elle restitue donc l'ancienneté de la présence juive en Europe et celle des persécutions.

 

Mais le site fait aussi largement connaître les cultures juives. C'est-à-dire les mythes, les sciences, les arts mais aussi les langues des communautés. Qui sait que deux langues juives parlées en France ont maintenant disparu ?

 

Enfin l'enseignant appréciera de trouver un large espace documentaire qui propose des cartes, des vidéos, des extraits audio, des diaporamas facilement utilisables en classe.

 

Ce site parfaitement réussi, d'une grande richesse, donne aux enseignants une base documentaire pour des travaux de recherche menés par les élèves ou des présentations magistrales. Il doit aider à faire reculer l'antisémitisme dans les classes.

Judaïsme et cultures juives

http://education.france5.fr/judaisme/  

 

Citoyenneté et sciences

La mission culture scientifique et technique de l'université Louis Pasteur de Strasbourg ouvre "Science - citoyen", un site sur l'actualité et l'éthique scientifique. Chaque trimestre il publie un dossier réalisé par des scientifiques qui répondent également aux questions des lecteurs. Le premier dossier concerne les OGM : à quoi servent-elles, la réglementation, le contrôle des OGM. Le second porte sur le clonage humain : le clonage entre mythes et réalités, bioéthique et clonage. Chaque dossier est accompagné d'un glossaire, d'une bibliographie, de liens... et bénéficie de l'assistance épistolaire de l'équipe. C'est bien pratique pour des enquêtes en ECJS ! Les thèmes suivants : Les nanotechnologies, Le pétrole, Le dopage, La grippe, Quels risques alimentaires aujourd'hui ?, SIDA, 25 ans après, Ondes électromagnétiques, Cellules souches, thérapies du futur, Génome humain : quel statut lui donner ?, L'eau : origine, enjeux et avenir,  Déchets nucléaires, Clonage humain, Effet de serre, OGM etc. Une initiative et un site remarquables.

Des dossiers traités précédemment et mis à jour régulièrement... 

http://science-citoyen.u-strasbg.fr/

 

 

 

Sur le site du Café
Par fjarraud , le mardi 01 janvier 2008.

Partenaires

Nos annonces