Partie II : un concept à redéfinir ? - Le cahier de texte électronique est-il le cahier de texte en ligne ? 

Ludovic Peugeot


Origine et evolution du cahier de texte electronique

Historique

A l’origine, le cahier de texte a été conçu afin de permettre aux inspecteurs de contrôler l’avancement du programme par l’enseignant, de permettre à un éventuel remplaçant de savoir où en était la classe et pour les élèves absents ou ayant mal noté leurs devoirs d’avoir le travail à faire pour le prochain cours.



Statut et usages actuels

Aujourd’hui s’est ajoutée la consultation par les parents DANS l’établissement.

Il prend en général la forme d’un grand cahier relié séparé en sections correspondant à chaque matière. L’enseignant y inscrit à la main ou colle un polycopié pour résumer le contenu de la séance et le travail à faire pour la séance suivante. Dans les faits, certains enseignants ne le remplissent pas, ou le remplissent une fois pour toute chaque début de trimestre par exemple.



Besoin de changement

Les acteurs contactés sont univoques en ce qui concerne le cahier de texte papier : il est sous-utilisé et mériterait une refonte. Les élèves ne le consultent qu’exceptionnellement, les enseignants ne remplissent pas tous le cahier, les chefs d’établissements et inspecteurs ne l’utilisent pas pour vérifier l’avancée des enseignants dans le programme. Le cercle est d’ailleurs vicieux puisque les relations entre les phénomènes peuvent être descendues et remontées par des implications.

Ce manque d’utilisation est en partie dû au concept du cahier de texte papier qui ne répond pas suffisamment aux besoins de tous ces acteurs. Le concept initial mérite donc d’être en partie revisité, ou du moins modernisé. Et pour cela, le support du numérique offre une palette non négligeable d’ouvertures.

Perspectives nouvelles ouvertes par les TICE


Comme évoqué plus haut, les moyens de revisiter le cahier de texte offerts par le numérique ne manquent pas. En voici une liste non exhaustive triée par domaine.



De nouveaux moyens de Communication

Dans le domaine de la communication, le numérique ne peut faire que mieux que le papier. De la simple lecture d’un livre, le numérique permet lui d’interagir avec le contenu et surtout les auteurs. Cela passe par de la messagerie électronique voire de la messagerie instantanée pour réagir immédiatement sur un contenu et poser des questions à un enseignant qui serait connecté.



De nouveaux moyens d’Information

L’Internet regorge d’information. Aussi, le cahier de texte peut se proposer pour les cours de pointer sur des liens menant à des articles scientifiques, des articles de presse, des sites d’actualités ou spécialisés pour prolonger ce qui a été vu en cours. On peut donc imaginer une « webographie » accompagnant chaque cours permettant aux élèves d’approfondir ce qui aura été évoqué.



De nouveaux Supports

Le numérique ouvre le cahier de texte vers deux supports d’illustration très intéressants : l’image et la vidéo. Ce sera à coup sûr un moyen d’attirer les élèves et de les enthousiasmer pour approfondir leur cours, modifiant les coutumes du livre papier statique.

Un equilibre entre Calque et innovation

Face à tant de possibilités offertes par le numérique, la fuite en avant est facile. Mais cela sera au clairement au détriment de l’adoption du cahier, les utilisateurs passés perdant tous leurs repères. Un juste milieu est donc à trouver


Laisser des repères aux utilisateurs et contributeurs

Afin de s’assurer une meilleure prise en main à la fois des enseignants et des élèves, le cahier de texte électronique doit garder la même forme que son homologue papier :

-       Séparation par matières

-       Segmentation par cours (date, contenu, travail pour le prochain cours)

Cela correspond d’ailleurs à ce que proposent l’ensemble des cahiers de texte électroniques déjà en place



Axer l’innovation sur l’accessibilité et l’illustration

Ces conservations n’empêchent pas d’innover sur un certain nombre de points que l’on peut regrouper en deux catégories :

-       L’accessibilité :

La première innovation est de rendre le cahier de texte électronique accessible par les élèves et les enseignants de leur foyer via Internet. Il serait dommage de le restreindre son usage au réseau informatique de l’établissement.

La seconde innovation touche à la mise à disposition du cours complet au téléchargement si l’enseignant le souhaite et l’a créé sous forme informatique. A noter que ce sera un moyen de pousser les enseignants à passer à l’outil informatique dans la conception de leurs cours.

La troisième innovation concerne la possibilité pour un élève d’accéder à la messagerie électronique voire la messagerie instantanée de l’enseignant. Cela lui permettra d’avoir rapidement une réponse à un point qui ne lui paraît pas clair.

La quatrième innovation concerne la possibilité d’accéder à l’ensemble des informations pratiques sur une page d’accueil personnalisée par exemple. On peut ainsi imaginer accéder à l’ensemble de ses devoirs sur la semaine à venir, les futures échéances, les derniers ajouts par ses enseignants.

-       L’illustration :

La première innovation concerne l’illustration du contenu du cours par les nouveaux supports images et vidéos. Ainsi un enseignant pourra agrémenter le résumé du dernier cours par une vidéo et des images qu’il aura montrées en cours ou simplement pour que les élèves puissent approfondir le sujet.

La seconde innovation  touche à la multitude de ressources documentaires sur l’Internet atteignables en un clic. L’enseignant doit pouvoir entrer dans son résumé de cours des liens hypertexte vers des sites proposant plus d’informations sur le contenu du cours s’il le souhaite. On peut également imaginer qu’un enseignant entre une webographie sur sa matière.



Par fgiroud , le jeudi 02 octobre 2008.

Partenaires

Nos annonces