SOS Onisep 

Par Françoise Solliec


Pour tous ceux qui cherchent à avoir des informations, une des premières démarches doit être la consultation de l’Onisep qui offre une véritable mine de ressources sur l’orientation post bac. Rencontre avec l’un des auteurs de ces ressources, par ailleurs conseiller d’orientation travaillant régulièrement en lycée.



Les richesses des diaporamas de l’Onisep

Jean-Luc Nabat, conseiller d’orientation, partage son temps entre le CIO de Mérignac, près de Bordeaux, et l’Onisep, où il a notamment pour mission de concevoir des diaporamas d’information au niveau national. Certains de ces diaporamas présentent les filières : que peut-on faire après le bac (STG, L, S, ES), en dcrivant les différentes voies de formation possibles. Ces ressources existent également pour les suites d’études après le bacs pro par grands domaines  professionnels. Ces diaporamas, très riches (plus d’une centaine de pages en version complète, une vingtaine en version courte) sont parfaitement adaptables et prêts à l’empoi. Ils permettent, sans trop de travail préparatoire, de tenir une réunion d’information pour les élèves et les parents, généraliste ou focalisée sur des points particuliers. Selon Jean-Luc Nabat, les retours de ceux qui les utilisent, chefs d’établissement, professeurs principaux, conseillers d’orientation, etc. sont tous très positifs

Chacun de ces outils décrit les grands choix (flières courtes/filières longues), les domaines professinnels, les filières de formation (en renvoyant systématiquement aux brochures de l’Onisep traitant de la questin), donne des témoignages de parcours et des éléments statistiques tant sur les poursuites d’études que sur l’insertion professionnelle.


D’autres diaporamas présentent plus spécifiquement la relation formation emploi au niveau Bac+2 et donnent un aperçu des offres d’emplois par type de métiers. De même deux diaporamas listent un ensemble de sites concernant les métiers. 


Un diaporama concerne la procédure d’admission post-bac, APB, un outil relativement complexe, mais’incontournable, pour obtenir une affectation dans la grande majorité des filièresde l’enseignement supérieur, sélectives ou non.


Tous ces diaporamas sont disponibles sur le site de l’Onisep équipes éducatives,en accès direct sur le bandeau du haut, le site de A à Z. On y trouvera encore une listes de sites web, véritables ressources en orientation et des études synthétiques sur le devenir des bacheliers. Attention, comme les fichiers sont lourds, les étéléchagements peuvent être un peu longs.

http://www.onisep.fr/equipeseducatives/portal/group/pro


On retrouve aussi une grande partie de ces ressources, classées par thème et par moment d’actualité sur le site du lycée Daguin où exerce Jean-Luc Nabat

http://webetab.ac-bordeaux.fr/Etablissement/LDaguin/[...]


Travail sur l’orientation post-bac en lycée

« Au lycée où je travaille » déclare Jean-Luc Nabat, « nous sommes 2 conseillers d’orientation pour 1 500 élèves, chacun pour 1 journée par semaine. Nous travaillons, pour le post-bac, avec les élèves de 1ère et de terminale, de janvier à janvier ». Au cours du 1er trimestre, tous les élèves de teminale bénéficient d’une s éance d’information collective de 2h, puis d’une séance d’1h pour simuler la connexion sur APB. Les parents sont également conviés à une réunion d’information de 2h, début janvier. Des rendez-vous particuliers peuvent être pris à la demande et de nombreuses informations sont diffusées, concernant notamment les portes ouvertes et les forums.


Comme le lycée est plutôt favorisé, avec de bons résultats, explique Jean-Luc Nabat, les professeurs principaux ne sont pas très moteurs dans cette problématique, bien que certains se soient impliqués dans l’orientation active et organisent des entretiens. Pourtant, selon lui, APB exige, pour donner des résultats satisfaisants, d’être bien préparée en amont. L’information du public n’est pas encore assez développée à son avis et il insiste sur la nécessité de mobiliser les parents dans cette préparation préalable.


Dans l’académie de Bordeaux, les capacités d’accueil des universités permettent d’accueillir tous les bacheliers dans la filière de leur choix. Ceux qui n’auraient demandé que des filières sélectives et qui n’auraient pas obtenu de place peuvent formuler des vœux universitaires dans la phase d’ajustement débutant fin juin. Les universités pratiquent une poltique d’orientation active, en incitant les élèves à solliciter entretiens et conseils et un entretien d’accueil est obligatoire à l’entrée des filières scientifiques, avant l’inscription définitive.


« On observe depuis 2 ans une forte demande sur les filières sélectives BTS et DUT, les écoles et les formations en alternance, alors que les demandes d’inscription neuniversité ont chuté de près de 10% » précise Jean-Luc Nabat. Cette attirance pur les filières plus « cadrées » ou à débouchés plus immédiats est paradoxalement liée à une certaine immaturité des élèves et à une méconnaissance du monde professionnel et de la réalité des métiers.

C’est pourquoi Jean-Luc Nabat et ses collègues encouragent au maximum les élèves à fréquenter les manifestations comme le salon de l’étdiant ou le forum Aquitec, mêlant établissements et entreprises par grands pôles métiers, et à se présenter aux journées portes ouvertes des universités et des écoles.


La plate-forme monorientationenligne

Cette plate-forme accessible de manière permanente par Internet, par téléphone et par chat de 8h à 20h du lundi au vendredi, vous permet de poser vos questions – et de recevoir des réponses personnalisées - sur l’orientation, les formations ou les métiers. La liste des questions peut déjà comprendre une partie des vôtres …

http://www.monorientationenligne.fr/qr/index.php



Sur le site du Café
Par fsolliec , le mercredi 09 décembre 2009.

Partenaires

Nos annonces