Séminaire national du 9 mars : De Robien souffle le chaud et le froid 

Patrick Picard

Extraits du discours de clôture de M. De Robien au séminaire des IA sur la lecture

"Nous sommes ici pour préparer la réussite de tous les enfants qui entreront en CP à partir de septembre prochain, et ensuite chaque année. (…) Je souhaite que le socle commun soit centré sur l'essentiel, et d'un bon niveau d'exigence (…) Mon but est simple : faire le point sur ce qu'implique la circulaire du 3 janvier, pour qu'elle soit transmise, expliquée, appliquée partout en France (…) L'idéal serait d'avoir dans cette salle tous les instituteurs de France (…) En m'adressant à vous, c'est à eux que je m'adresse (…) A tous, le jeux adresser un vrai message de confiance. Cette circulaire n'est pas du tout une manière de remettre en cause leur travail. Il s'agit au contraire de conforter, de rassurer ceux qui craignaient d'enseigner selon les leçons de leur expérience. Il est aussi de mon devoir de ministre de la recherche de tirer les leçons des travaux des scientifiques, de répondre à une demande de clarification (…) l'enseignement systématique et précoce du déchiffrage est LA méthode la plus efficace pour apprendre à lire à un enfant. C'est ça, l'avenir. Systématique, c'est à dire progressif, exhaustif, organisé. Précoce, c'est à dire dès les premiers jours du CP, et tout au long des premiers mois de cette classe. J'ajoute que cette méthode est particulièrement efficace lorsqu'on enseigne à des enfants fragiles, en particulier dans les zones prioritaires. (…) Il ne s'agit pas d'une révolution, il s'agit d'organiser l'enseignement systématique des correspondances entre les graphèmes et les phonèmes. Cela implique d'écarter résolument, et sans nostalgie, la mémorisation globale de mots entiers qui ne sont pas lus, mais qui sont devinés. La lecture qui procède par hypothèse, ce n'est pas de la lecture, et cela doit être écarté résolument.

Le but du cours préparatoire, c'est d'assurer la compréhension précise et sûre de petits textes, qui se fondent sur la maîtrise parfaite du code alphabétique. (…) Comme le disait Jules Ferry, si la société moderne ne visait pas à séparer l'éducation de la fortune, c'est à dire du hasard de la naissance, elle retournerait tout simplement au régime des castes.

Ce n'est pas le déchiffrement qui empêche la compréhension, c'est le manque de vocabulaire : il faut donc apprendre beaucoup de vocabulaire aux enfants, dès la grande section. Je demande d'apprendre chaque jour un ou deux mots de vocabulaire ; une pratique simple pour l'égalité d'accès à notre langue…

La notion de cycle garde tout son sens : en grande section de maternelle, l'enfant commence à appréhender la relation entre les sons et les signes graphiques, il apprend du vocabulaire pour enrichir son lexique mental. Au CP, il assimile de façon systématique la technique du décodage qui conduit à la lecture et à la maîtrise de la compréhension de ce qu'il lit. En CE1, il affermit cet apprentissage et il lit des textes plus longs.

Vais-je interdire des manuels ? Le problème ne se pose pas. Professeurs, éditeurs, parents, et maires qui achètent les livres : j'ai confiance dans leur bon sens : travailler avec un manuel inspiré par la méthode préconisée par la circulaire sera plus efficace. Les éditeurs auront à cœur de le mettre en pratique.

J'ai demandé à l'ONL de mettre au point une grille comparative des manuels de lecture, qui sera prête fin avril.

Cette circulaire porte-t-elle atteinte à la fameuse liberté pédagogique ? Non ! la loi d'orientation qu'a faite voter mon prédécesseur prévoit que la liberté pédagogique des enseignants s'exerce dans le respect des programmes et des instructions du ministre de l'Education nationale, avec le conseil et sous le contrôle des corps d'inspection (répété deux fois). C'est un principe républicain que les corps d'inspection mettent en œuvre les demandes du ministre.

 

La mise en œuvre

Dès maintenant, les IUFM mobilisent leurs équipes, dans le cadre de la redéfinition du cahier des charges de la formation, en horaire comme en contenu (…) Il est impératif que dans le cadre de la formation continue, les instituteurs déjà en poste soient accompagnés et soient conseillés, car l'apprentissage de la lecture demande des savoirs-faire et des connaissances pédagogiques précises. Il faut qu'ils soient mieux informés des fondements scientifiques de la circulaire. C'est là la priorité absolue. La formation des maîtres en matière de lecture doit figurer en tête de vos préoccupations pédagogiques. Un tiers au moins des moyens de la formation continue des enseignants des écoles en 2006 doivent y être affectés, en étant attentif à la qualité de la formation. Un DVD sera élaboré par le CNDP, prêt le 15 mai. La DESCO et l'inspection générale doivent également élaborer un séminaire d'étude sur le langage en maternelle, en direction des IEN, parce qu'il convient de rendre cohérent la formation reçue en maternelle et en CP (…) Après la décision vient le temps de l'application. Nous retrouvons le sens de notre école. Nous avons tous ensemble le devoir de réussir."

 

MP3 Télécharger l'intervention du ministre (Format Mp3 compressé en Zip - 4.3 Mo)

 


Suite : Extraits des interventions de la journée : Les institutionnels

 




Page publiée le 10-03-2006

 

Par fgiroud , le vendredi 10 mars 2006.

Partenaires

Nos annonces