Afficher : 
Démarré : 24/02/2017 07:25 par fjarraud
CNESCO : Quel bilan !
(sans texte)
CNESCO : Quel bilan !
Modifié : 15/03/2017 09:43 par fgiroud

D'accord pour dire que le CNESCO peut avoir un réel intérêt institutionnel, à condition qu'il soit paré de toute la rigueur scientifique nécessaire . La conférence sur l'enseignement professionnel dont madame Mons semble si fière à au contraire montré toutes les limites des discours pseudo sociologiques généraux qui ne résistent pas aux réalités pédagogiques.
J'en veux pour preuve celui portant sur la filière du tertiaire administratif stigmatisée depuis près de 20 ans avec les mêmes allant de soi, publics fragiles,déterminismes de genre,etc. Qu'elle constitue pour CERTAINS un second choix ne doit pas empêcher de vouloir voir ce qui s'y passe réellement :
- Des éleves s'y épanouissent, il suffit de les interroger
- l'ultra féminisation des anciens bacs pros secrétariats (95% ) est passée à 68% et baisse tendanciellement 
- les difficultés d'insertion sont liées essentiellement à une préemption des emplois administratifs de niveau 4 par les BTS administratifs qui souffrent de déqualification 
- l'absence de branches ou d'une représentation professionnelle pour ces metiers laisse libre cours aux discours essentiellement scolarisants
- les professeurs impliqués dans le nouveau bac GA porteur d'innovations majeures ( ateliers rédactionnels, espaces numériques, portfolio professionnel, etc ) n'en peuvent plus de voir mépriser cette formation par les élites pédagogiques, syndicales comprises.
enfin, lorsqu'on entend madame Mons ne pas même connaitre la signification du bac pro GA et la confondre sur Françe Culture avec le DUT GEA...les lapsus sont terriblement révélateurs 
Le CNESCO est très important pour notre système , à condition qu'il ne devienne pas lui même un système porteur de pensée unique et superficielle qui ignore tout des pratiques dans les classes


De : fjarraud
Publié : vendredi 24 février 2017 07:25
Objet : CNESCO : Quel bilan !

Partenaires

Nos annonces