Afficher : 
Démarré : 07/02/2012 02:27 par fjarraud
L'Expresso du 7 Février 2012
(sans texte)
L'Expresso du 7 Février 2012
Publié : 07/02/2012 22:46 par fgiroud
Par Claudette BALPE
 
"La globalisation au collège. Le ministre de l'éducation nationale voit dans ces deux dispositifs un moyen de renforcer l'apprentissage des langues. La globalisation concernerait l'ensemble des enseignements de langues pour tous les niveaux des collèges. Pour Luc Chatel et pour Suzy Halimi, présidente du Comité stratégique des langues, cela permettrait d'apporter une réponse plus souple aux enseignements. On pourrait par exemple renforcer l'anglais en 6ème quitte à alléger l'horaire par la suite. Mais le dispositif a aussi l'avantage d'apporter plus de souplesse dans la gestion des postes et donc de pouvoir en supprimer un certain nombre."
Pour avoir vécu ce passage quand j'étais en IUFM (dans les débuts) je peux assurer que cela ALOURDIT considérablement le travail, car il faut déplacer sur des jours ouvrages TOUS les cours, ce qui concentre les cours sur l'année scolaire amputée de tous les jours fériés. ou autre .. Les cours seront donc EFFECTIVEMENT faits pour être comptés.. rattrapage sinon rien.
Il y a donc moins de souplesse pour déplacer un cours en fonction de votre pédagogique ou d'accord avec d'autres collègues. à l'étroit.
le prof travaille à coup sûr de manière plus condensée. plus lourde.
Il s'agit encore et encore d'économies pour le gouvernement.
Tendez le dos, collègues actifs, ou rebellez-vous en investissant davantage les syndicats de façon réellement ACTIVE sinon .. Gare .. !!
Modifié : 08/02/2012 18:52 par fjarraud
carte scolaire le collège Jean Macé de Charleville-Mézières en opération collège mort ce vendredi 10 février (suppression de section bilangue, suppression de classes et de postes)
Modifié : 08/02/2012 18:53 par fjarraud
bonjour
 
une info à ajouter à celles que vous avez déjà reçues dans le cadre de la mobilisation contre la carte scolaire 1er D et la baisse des DHG (notamment collèges). : en Savoie
- rassemblement mercredi 8 février à 14h30 devant l'IA de la Savoie des parents, enseignants élus
- refus jeudi 9 février de siéger au CDEN de plusieurs partenaires : parents, syndicats, maires...
Pour la carte 1er Degré, la nouveauté de l'année, ce n'est pas seulement la chasse aux postes hors la classe, dont les RASED mais aussi les remplaçants. C'est aussi l'envoi aux élus 15 jours avant le CTSD d'un courrier sec informant les maires et EPCI du nombre d'emplois auquel ils pouvaient prétendre au titre de leur population en âge d'école primaire et la demandede transmission de l'école sur laquelle lesdits élus choisiraient de faire porter le retrait ainsi annoncé. Et le Directeur Académique de proposer, malgré les protestations offusquées des élus, des "regroupements pédagogiques" auto-proclamés avant toute fusion d'écoles (annoncées pour un second temps) en CTSD et en CDEN.
Ces regroupements engendrant bien entendu des transports sur parfois 10 km et plus de 600m de dénivelé dans un département où 266 communes sur 305 sont classées en zone de montagne et alors même qu'une circulaire ministérielle demande à cet égard une attention toute particulière.
Bonne journée

De : fjarraud
Publié : mardi 7 février 2012 02:27
Objet : L'Expresso du 7 Février 2012

Modifié : 08/02/2012 18:54 par fjarraud
Il est juste scandaleux de penser encore une fois en demander plus de la part des enseignants, le tout pour justifier les suppressions de poste. Comment le ministre peut-il évoquer l'idée de nous faire travailler encore plus alors que nos salaires n'ont pas été revus à la hausse depuis bon nombre d'années? Comment peut-il décemment nous demander des efforts supplémentaires après toutes les charges de travail qui ont été rajoutées? Je pense au socle commun, les certifications en langue, l'épreuve d'art au brevet... Pour ma part, je refuserai toute charge de travail supplémentaire si celle-ci ne va pas de paire avec une augmentation de nos salaires proportionnelle à la charge de salaire en plus. Et si l'on me demande de sacrifier mes congés pour mon métier, je désire un 13ème mois en contrepartie! J'avais (et j'ai encore je l'espère) la vocation d'être enseignante... je n'ai jamais souhaité être bénévole de l'éducation nationale.

Partenaires

Nos annonces