Afficher : 
Démarré : 21/10/2016 06:51 par fjarraud
Philippe Meirieu : La victoire à la Pyrrhus des « anti-pédagos »…
(sans texte)
Philippe Meirieu : La victoire à la Pyrrhus des « anti-pédagos »…
Modifié : 23/10/2016 16:17 par fgiroud

Nos philosophes gardiens du Livre des savoirs et de la révélation janséniste de la connaissance, réservée aux initiés de l’onction originelle par la grâce de naissance, sont aussi ignorants en gouvernance de la démocratie (ils n’ont jamais lu la loi Jospin de 1989) qu’en sciences humaines et philosophie humaniste, qu’en pédagogie et psychologie des apprentissages. Leur suffisance les autorise à affirmer, avec la naïveté qui caractérise l’ignorance, qu’il suffit d’ouvrir la vanne d’alimentation, la bouche magistrale qui débite les savoirs,et de placer des récepteurs de cours dans les oreilles des écoliers pour que les petits réservoirs juvéniles s’emplissent d’un délicieux savoir, comme les flacons du bon vin de la vigne, que le vigneron transvase du tonneau vers la bouteille. Chez nos dogmatiques de la transmission des savoirs, l’intelligence est un magma de matière où l’imagination et la création n’ont pas place.S’emplir n’est pas penser. A tête bien pleine, tête bien faite est superflue. Ils en réservent le privilège aux artistes, poètes et troubadours qui enchantent les princes dans les salons de cour où l’on cause. Le conducteur de bus qui connait parfaitement le code et la mécanique n’a pas besoin de savoir conduire.Il revient aux passagers bien accrochés de savoir aller droit devant.

Le maitre parle. Oyez ! Ouvrez vos esgourdes, la connaissance vase répandre dans vos petites cervelles d’oiseaux mobiles ! Si vous les avez bien ouvertes, vous pourrez restituer le cours savant du professeur à la prochaine interro. 




De : fjarraud
Publié : vendredi 21 octobre 2016 06:51
Objet : Philippe Meirieu : La victoire à la Pyrrhus des « anti-pédagos »…

Partenaires

Nos annonces