Afficher : 
Démarré : 23/11/2012 07:25 par fjarraud
Tribune : S. Grandserre : Ecole le samedi : moi, ça m’dit !
(sans texte)
Tribune : S. Grandserre : Ecole le samedi : moi, ça m’dit !
Modifié : 03/12/2012 12:40 par fjarraud
Merci cher collègue de me faire me sentir moins seule!
J'ai toujours eu beaucoup de mal à faire comprendre pourquoi l'école le samedi matin était un grand moment de partage, de détente, et de plaisir. On m'objecte toujours le sacro-saint week-end.
Je vais m'empresser d'afficher et de transférer les 10 bonnes raisons de choisir le samedi comme 9e demi-journée d'école.


De : fjarraud
Publié : vendredi 23 novembre 2012 07:25
Objet : Tribune : S. Grandserre : Ecole le samedi : moi, ça m’dit !

Modifié : 03/12/2012 12:40 par fjarraud
Pardonnez moi M. Grandserre, mais je ne suis pas d'accord...

1/ Le samedi matin a l'avantage de se situer... en fin de semaine ! Le vendredi après-midi aussi est en fin de semaine, et je ne vois pas ce qui vous empêche de procéder à toutes ces tâches de clôture à ce moment là? Sont-elles uniquement réalisable le matin?

2/ C'est une erreur monumentale de vouloir faire coïncider temps parental et temps scolaire. L'erreur monumentale est peut être de demander toujours à l'école de se plier davantage aux exigences de ces mêmes parents : question de responsabilité, quand on est parent, on se dégage du temps pour s'occuper de la scolarité de ses enfants et bien souvent, les enseignant sont capables d'effort pour trouver un moment disponible tard le soir, tôt le matin ou que sais-je encore... Quant à la présence de parents pour animer des ateliers, si je ne m'abuse, les règlementations au sujet des intervenants ne le permettent plus.

3/ On l'oublie un peu vite en comparant la France à ses voisins mais notre pays à un découpage spécifique avec ses 36.682 communes (4 fois plus qu'en Italie par exemple) mais surtout ses 55.000 écoles ! Qui sera à la barrière le mercredi midi? Les mêmes qui étaient disponibles pour un mercredi entier à la maison!

4/ Si l'on répartit, comme je le souhaite, l'école sur 4 journées et demi, se posera aussi la question du maintien des 2 heures d'aide personnalisée en dehors du temps de classe. Pour qu'il y ait 3 heures de classe le mercredi ou le samedi matin il faudra allonger excessivement la pause méridienne avec ce problème : qui prendra le relais et quel rôle joueront les mairies dans cette réorganisation (ramassage, cantine, garderie, centre aéré) ? Rappelons qu’allonger la pause du midi, ce sera en bien des endroits du temps de préau en plus, et rien d’autre. Quant au coût, il est évalué à 600 millions d’euros pour les communes ! Voilà qui fait cher la récré… Ici nous sommes d'accord, et voilà qui montre bien que le problème c'est l'existence même de cette 1/2 journée supplémentaire et non sa place dans la semaine.

5/ L'autre avantage de l'école du samedi matin, c'est qu'elle permettrait de mettre un frein à cette folie des week-ends sans limites horaires. L'école doit-elle éduquer les parents? Si on en arrive là, alors notre société va encore plus mal que ce que j'imaginais... Sans compter que les horaires impossibles ne sont pas l'apanage du week end... Combien d'enfants dans nos classes sont couchés après 22H, 23H en semaine? L'inconvénient du samedi matin, par contre, c'est l'absentéisme massif qu'il provoquera, sachant que les parents, si respectueux de notre école, ne sacrifieront pas leurs déplacements de fin de semaine. Les enseignants, eux, feront une croix dessus...

6/ Le samedi matin était un temps apprécié par tous car il échappait au rythme soutenu de la semaine. Jeune collègue que je suis, je ne peux vous parler du samedi matin que de mon point de vue d'élève à l'époque où je l'ai connu. Verdict : beaucoup de temps dégagé par la maîtresse pour aider les plus faibles (pendant que je m'ennuyais), beaucoup d'absents (ce qui me faisait enrager), des activités manuelles (que je pouvais faire à la maison) et au final une journée avec beaucoup moins d'apprentissages. Ce changement de rythme n'a pas d'intérêt, mieux valent 5 journées équivalentes, avec moins de 6h, comme tant de pays le pratiquent déjà!

7/ La classe du mercredi matin impose également cinq réveils d'affilée, même si pour certains élèves, c'est déjà le cas. Pour la majorité des élèves, soyons réalistes... Je vais me répéter : travailler le mercredi doit s'accompagner d'une refonte globale : par exemple 8h30 / 15H du lundi au vendredi. Voilà du temps pour du repos, des rendez-vous, des formations etc. Quant aux médecins, ayant moi-même la grande chance de les fréquenter très régulièrement pour des problèmes lourds et bien qu'habitant en zone très rurale, ils m'accueillent le samedi! Serais-je une exception?

8/ Des municipalités ont fait le choix de promouvoir l'accueil du mercredi sur la journée : locaux, organisation, activités, personnel. Encore une fois, les heures du mercredi matin peuvent se redéployer sur les fins d'après-midi du reste de la semaine, ou sur la pause méridienne pour proposer autre chose que du temps de préau.

9/ Puisque chacun s'exprimera en fonction de ses intérêts, il faut dire un mot des conséquences pour les professeurs. Je vois ici, pour ma part, un argument pour le maintien à la semaine de 4 jours, pour toutes les raisons avancées. Si mes 5 journées "raccourcies" -qui me semblent être le seul fonctionnement bénéfique pour les enfants- ne sont pas mises en place, alors OUI, restons à la semaine de 4 jours, ne nous abîmons pas davantage!

10/ Enfin, le mercredi est un temps libre qui permet des engagements : syndicalisme, politique, formation, sport, culture, pédagogie... Oui, les enseignants ont besoin de temps libre, mais pas au détriment de leurs week ends qui sont un temps familial (parents, conjoint...) pour nombre de jeunes collègues nommés loin de chez eux (en fonction de l'IUFM fréquenté, de l'académie d'obtention du concours, du barême, du mouvement... autant de raison qu'ils ne maîtrisent pas). Comment envisager des aller-retours de plusieurs heures sur une journée et demie? Au prix actuel des transports, faudra-t-il renoncer à sa vie de famille, à ses amis pour financer un trajet pour l'école (parfois plus de 100km AR en début de carrière) au lieu d'un trajet privé?

Une dinde, épuisée, du sud ouest.




De : fjarraud
Publié : vendredi 23 novembre 2012 07:25
Objet : Tribune : S. Grandserre : Ecole le samedi : moi, ça m’dit !

Modifié : 03/12/2012 12:40 par fjarraud
Lu sur la réaction de Gebau : "Vous dites que le mercredi matin est un temps qui permet activités sportives et culturelles... Le samedi matin l'est tout autant!" 
Non... pour la grande majorité des clubs, Si les enfants vont à l'entraînement le mercredi, le samedi est généralement dévolu aux rencontres sportives. (badminton, tennis, foot, ...) ou alors on enquille entraînement et matches le samedi... (parole de maman d'élève, vendredi dernier dans le couloir de l'école. Moi je n'y avais pas pensé !)

Le mercredi, c'est aussi le jour de l'éducation religieuse... (une autre maman... moi, 
je suis athée)

Si le mercredi, restait le jour de la musique... Les enfants des petits villages, pourraient y aller aussi, au piano, du coup !!! Alors que je vois mal la prof de piano, de violon ou de saxo se couper en 36 pour faire son cours à 1 gamin à la fois à 15:45 heures dans tous les bleds de la comcom en même temps. :(

"Et pour le samedi qui est en fin de semaine donc mieux pour coller les feuilles etc... s'il y a le même nombre de demi-journées travaillées dans la semaine, c'est juste une question d'organisation, (...)." 
Je ne crois pas. Si pour les plus âgés des élèves, ça ne semble pas avoir une grande importance, pour les plus jeunes, les journées doivent être ritualisées, ce cadre essentiel contribue à une bonne construction de leur personnalité. En outre le samedi matin ne servait pas qu'à coller les feuilles... c'était justement là que l'on pouvait faire une réelle remédiation... avec en maternelle, un effectif réduit.

J'insiste et rejoins Gebau sur ce point... En dehors du coût, que cette réforme risquerait de générer (surtout aux toutes petites communes), ce qui me dérange le plus dans cette organisation de la semaine; C'est que sous couvert de culture et de sport pour tous les enfants en périscolaire, on risque de creuser davantage les inégalités. J'aimerais savoir ce qui va lui être proposé, moi au petit rat des champs... et pas seulement pour des raisons économiques évidentes, mais seulement par manque de personnel encadrant diplômé !!! Combien de profs de musique, d'éducateurs sportifs faudrait-il pour intervenir AUX MÊMES HEURES dans toutes les écoles françaises ??? et dans quels locaux ?
 
Moi, par exemple je "l'aurais mauvaise" de devoir laisser ma classe à certains intervenants actuels du PEL ! Quand on voit l'état dans lequel on retrouve les locaux communs après leur passage. ^^

Ce simulacre de réforme va juste nous mettre face à une garderie géante et pourrie, sauf pour les communes munies des structures !!! Malheureusement, les parents n'auront même plus le loisir s'ils le désirent, de compenser leur choix de vivre "à la campagne" par une inscription en club sportif ou à l'école de musique du secteur...


En ce qui concerne les heures de coucher... (pour en parler régulièrement avec les parents) Une grande majorité des enfants d'aujourd'hui se couchent trop tard ! qu'il y ait école ou pas le lendemain !!! et ce quel que soit le milieu social dans lequel ils grandissent. C'est ce qui me fait dire que 5 jours de classeconsécutifs c'est trop !!! Et non les enfants ne passent pas leur matinée du mercredi au lit... Mais pour ceux qui ont la chance d'avoir un parent pouvant prendre son mercredi, ou ne travaillant pas, ils ne sont actuellement pas bousculés 5 matins consécutifs...

4 jours oK, 4 jours et demi s'il le faut, ok aussi. mais sûrement pas le mercredi !

Le plus important reste surtout qu'avant de parachuter une espèce de bricolage à peine pensé... Il fallait peut-être voir le problème dans sa globalité. Et surtout prendre le temps d'y réfléchir. A supposer que les rythmes soient le problème le plus important à régler, l'organisation de l'année scolaire, me semblait bien plus importante à revoir que celle de la semaine !!! On sait, nous qui sommes sur le terrain, qu'au delà de 6 semaines travaillées, les enfants ne sont plus aussi réceptifs... et pourtant dans le calendrier des vacances de 2013/2014... la zone C se fane encore une dernière période de 10 semaines... 





De : fjarraud
Publié : vendredi 23 novembre 2012 07:25
Objet : Tribune : S. Grandserre : Ecole le samedi : moi, ça m’dit !

Modifié : 03/12/2012 12:41 par fjarraud
Parce que le rythme de l'école modifie celui des enfants, des parents, des enseignants, des communes et d'une bonne partie de la société, il est normal que des opinions différentes se fassent entendre.

Pour ma part, je ne réclame pas le retour du samedi matin pour tous mais constate que devant le pataquès actuel une solution simple et convenant à de nombreuses situations complexes pourrait être celle-ci. Or, la question de la classe le samedi matin a été évacuée d'emblée comme si elle ne méritait pas d'être posée, étudiée, avec ses avantages et inconvénients.

La mise en oeuvre uniforme de la classe le mercredi matin est si difficile qu'elle pourrait se solder par un maintien de la pire des solutions, pourtant réclamée par beaucoup : la semaine de 4 jours !


De : fjarraud
Publié : vendredi 23 novembre 2012 07:25
Objet : Tribune : S. Grandserre : Ecole le samedi : moi, ça m’dit !

Partenaires

Nos annonces