Prix de l'innovation éducative 2007 

   

Par François Jarraud

 

"Ce ne sont pas des projets extraordinaires, excentriques pour l'Ecole, mais des projets qui devraient être au cœur de l'Ecole".  Dimanche 25 novembre, au Salon de l'Education, en ouvrant la cérémonie de remise des Prix de l'innovation éducative 2007, Philippe Meirieu a bien situé l'enjeu de ces Prix : que l'Ecole soit davantage innovante.

 

Une dominante relie les prix 2007 : sur quatre projets primés, trois concernent directement l'apprentissage de la lecture et de l'écriture. C'est d'abord le cas du prix remis à l'école élémentaire Garcia Llorca de Vaulx-en-Velin (69). L'école a créé sa coopérative d'édition qui mobilise les écoliers pour produire des petits livres,rédigés, corrigés, sélectionnés, imprimés et vendus par les élèves. Les enfants ont pu témoigner de leur fierté, des interactions entre petits et grands, mais aussi des  progrès dans l'écriture obtenus en transformant les écoliers et écrivains. Une expérience qui va maintenant essaimer : Maurice Charrier, maire de Vaulx-en-Velin a annoncé la création d'un concours national d'édition scolaire en 2008.

 

C'est encore d'écriture qu'il est question dans le Prix Inter-LP du Territoire de Belfort. Une centaine de lycéens professionnels, venus de 5 établissements, se transforment en critiques littéraires sous la houlette de leurs 15 professeurs (documentalistes, lettres et arts appliqués). Le Prix devrait leur permettre de faire venir un auteur durant deux journées.

 

 

 

 

 

A Vannes, Pascal Le Bert, prof de lettres au lycée Charles de Gaulle, a imaginé un projet à la fois littéraire et citoyen. Ses élèves étudient le thème de la justice en littérature, un thème auquel ils donnent une dimension toute personnelle puisqu'ils entament une correspondance avec des prisonniers. Le projet les mène à une réflexion sincère sur la justice et la société mais aussi à un bel exercice de création littéraire : leurs lettres sont éditées.

 

Le quatrième projet a le don de faire le lien entre élèves, parents et collèges. Dominique Théron, CPE à Bandol (83), a créé un cahier de textes électronique que les élèves entretiennent. Il brise ainsi deux distances : celle entre la famille et l'Ecole, celle entre la classe et la "vraie vie" des collégiens:ceux-ci doivent remplir le cahier de texte c'est-à-dire réfléchir et s'exprimer sur ce  qui a été fait en classe.

 

Alors que l'Ecole doit encore beaucoup progresser dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, ces trois projets nous montrent que pour améliorer l'expression écrite il y a des voies plus efficaces que les exercices traditionnels. C'est l'invention,  l'adhésion à des projets qui impliquent profondément les élèves qui ont permis à ces jeunes de faire les efforts de production de textes. Des écrits qui servent "pour de vrai".

 

A voir sur le Café :

Les petits livres de Vaulx-en-Velin

Lire et écrire

Sur le Café, article sur D. Théron

Télécharger le dossier du Prix

 

 

 

 

Par fjarraud , le dimanche 25 novembre 2007.
En direct du forum
Le Socle commun version Se-Unsa
- Le projet de socle commun de connaissances est une excellente base de travail et de redéfinition des compétences. J'ajouterai cependant quelques points qui me semblent essentiels: les points concernant la consulatation: La gargouille, ou...
Temps scolaire : 38 jours de perdus pour indiscipline ?
- De : fjarraud Publié : vendredi 26 septembre 2014 07:46 Objet : Temps scolaire : 38 jours de perdus pour indiscipline ? C'est amusant, en lisant le titre, je pensais à l'indiscipline des enseignants. A t-on déjà mesuré le temps...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces