L’EXPRESSO Imprimer  |  Télécharger nous suivre sur Twitter nous suivre sur Facebook

Le 1er forum des enseignants innovants s'est tenu à Rennes 

 

 

Par Françoise Solliec

 

 

Des projets pour favoriser les apprentissages disciplinaires, des projets pour mettre en relation des élèves de différents niveaux ou pour les ouvrir sur le monde environnant, des projets d’éducation à la citoyenneté, à l’utilisation des TICE, à la création artistique ou littéraire…, on trouvait tout cela et bien plus encore dans les 95 projets présentés sous formes de posters, à Rennes les 28 et 29 mars, au 1er forum des enseignants innovants. Tous les participants ont regretté de ne pouvoir les regarder plus en détail et n’ont plus qu’une envie : aller les consulter à loisir quand ils seront en ligne sur le site du forum et continuer à faire vivre les liens qui se sont tissés au cours de ces deux journées, que nous vous invitons à découvrir ici.

 

 

La parole aux organisateurs

Après le mot de bienvenue prononcé par le directeur des Champs libres, c’est Jean-Louis Tourenne, président du conseil général d’Ille-et-Vilaine, qui a prononcé l’allocution d’ouverture de la manifestation conjointe Forum des enseignants innovants – Rencontres TICE d’Ille-et-Vilaine, en rappelant la politique du département en matière d’accompagnement des collèges, tant dans les situations d’innovation pédagogique que pour le développement des TICE.

Dans la table ronde qui suivit, l’IA adjoint Jean-Jacques Lacombe prononçait quelques mots sur « l’innovation qui dérange » mais « doit devenir ordinaire », tandis que Mireille Masson, en charge des collèges au conseil général, reprenait la palette des propositions offertes, qui vont des cyberclasses aux stages de vacances découverte, en passant par des aides à l’orientation et à l’ouverture culturelle. Pour Gwenaëlle Hamon, maire-adjoint de Rennes en charge de l’éducation, il est certain que la ville poursuivra une politique très volontariste d’équipements tels que les classes mobiles ou les tableaux numériques interactifs. Caroline d’Atabekian, pour Weblettres, rappelait le rôle d’animation des associations dont les sites sont de véritables lieux d’échanges, de productions et de partages de ressources, et donnait un premier portrait de l’enseignant innovant, dont les élèves, mis en autonomie, sont heureux d’apprendre et de découvrir les relations à l’autre, tandis qu’Elisabeth Hordequin, de l’AFT-RN, faisait remarquer que si les TICE n’avaient plus droit maintenant à la qualification « nouvelles », les enjeux qui leur sont liés n’ont, eux, pas changé.

 

 

A la découverte des posters

Les participants avaient ensuite 45 minutes pour expliquer le poster décrivant leur projet à ceux qui passaient devant eux et 45 minutes pour découvrir ceux des autres. Beaucoup des auteurs avaient de plus, modernité oblige, apporté leur portable pour se connecter sur les sites liés à leur projet. L’atmosphère était chaude, l’espace restreint, les posters très rapprochés, mais quel bonheur de voir et d’entendre enfin des enseignants de terrain parler de leurs élèves et de leurs activités, au lieu de découvrir des exemples un peu formels d’usages d’outils, comme on peut généralement le vivre dans les salons ou dans des manifestations plus institutionnelles. Quelle joie aussi de découvrir des projets pleins d’imagination et de créativité présentés si simplement, ancrés dans le réel et le quotidien de la classe. Certes, il était parfois difficile d’approcher des posters et de leurs auteurs ou de se retrouver dans la longue liste des titres proposés, mais les échanges étaient quand même fort nombreux et les rafraîchissements proposés au-dessus bienvenus.

 

En guise de délassement et d’apéritif, tous les participants étaient ensuite invités, après quelques mots de François Jarraud, à la projection d’un petit documentaire où S. Papert décrivait les problématiques liées aux premières dotations généralisées d’ordinateurs dans des classes aux USA.

 

 

Eh bien, innovez maintenant

Après le déjeuner, les participants au forum se virent répartir en 13 ateliers avec l’injonction : construire en 2h30 un produit multimedia décrivant la notion d’innovation pédagogique. Chacun des groupes disposait d’un fonds de matériel allant de la pâte à modeler et des crayons de couleur à l’appareil photo numérique et à l’ordinateur muni d’un ensemble de logiciels. Afin de ne pas trop inhiber les participants et de les empêcher de se préoccuper tout de suite du support, il était recommandé de consacrer au moins une heure à l’échange pour confronter les différentes représentations et décider des idées force.

 

Il est remarquable que tous les groupes aient joué le jeu et aient pu donner corps à leur production, en s’inspirant de formes de communication déjà expérimentées, de pratiques d’illustrations utilisées avec les plus jeunes, ou encore en se lançant dans la scénarisation et la vidéo.

 

 

La craie et l'ordinateur

Après cette période de créativité intense, les participants au forum ont été fort heureux de pouvoir se retrouver dans un rôle un peu plus passif à écouter la conférence d’Evelyne Héry, « La craie et l’ordinateur… Petite histoire des pratiques pédagogiques en classe », dont on peut lire le compte-rendu à http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/2008/FEIRennes_DelacraieAlordinateur.aspx

 

Mais la passivité ne fut pas de mise longtemps, car « Les Champions du bien », un petit jeu théâtral sur la créativité, fit aussi participer quelques-uns des spectateurs.

 

 

La clôture de cette première journée est revenue à Serge Pouts-Lajus, qui la passa l’œil rivé sur sa montre, et à Caroline Jouneau-Sion. Remercions-les d’avoir fort bien su accomplir la tâche un peu ingrate de guider, sans défaillances et avec bonne humeur, les plus de 200 participants dans les différentes activités.

 

 Et plus tard, au dîner,  on vit même quelques-uns des caféonautes les plus assidus consulter déjà le blog sur lequel Monique Royer avait rendu compte, au fil de l'eau, des événements et des impressions de la rencontre : 

http://www.cafepedagogique.net/communautes/Forumdesenseignantsinnovants/default.aspx

 

 

 

Les productions des ateliers

Le samedi, après un temps, souvent bienvenu, réservé à la finalisation des productions en tout début de matinée, les 13 groupes étaient invités à venir découvrir et commenter leurs œuvres. Si les formes  de production choisies se sont révélées très diverses, animation d’objets en pâte à modeler, de cocottes en papier, de dessins, détournement de pancartes dans des photographies de manif, tournage vidéo, etc., et si une image impressionnante de créativité et d’enthousiasme a émergé de la présentation de ces travaux, les idées mises en avant ont été marquées par une très grande cohérence : ouverture, autonomie, liberté, respect.

 

Les 13 rapporteurs désignés par leurs camarades ont su également très bien mettre en avant, au nom de tous, l’enrichissement que leur avait procuré ces deux jours et la joie qu’ils avaient ressenti à se découvrir si nombreux et si imaginatifs, en contraste avec l’isolement qu’ils connaissent parfois dans leurs établissements.

 

 

Le palmarès

Les 12 membres du jury présidé par François Jarraud, représentants des associations organisatrices, (Bernard Bonnot, APBG - Gérard Colavecchio, Projetice – Gérard Colotte, APHG - Caroline D’Atabekian, Weblettres – Isabelle Déliancourt, Assetec – Martine Louveau, AFEF – Jean-Charles Jacquemin, UdPCC - François Jarraud, Le Café pédagogique – Caroline Jouneau-Sion, les Clionautes - Nathalie Magin, Cyberlangues – Daniel Perrot, La ligue de l’enseignement – Catherine Vitoux AFT-RN) ont donc eu fort à faire pour décerner 8 prix et un grand prix. Chacun d’entre eux devait examiner 16 projets et en retenir 3. A la suite de la délibération finale, un peu longue, car la présélection n’a fait apparaître que très peu de projets en double, les projets suivants ont été primés :

Manuel numérique des sciences de la vie et de la terre, de Fabien Crégut, professeur de SVT en collège, dont le site www.monanneeaucollege.com, déjà très riche et très vivant, a vocation à devenir un véritable espace collaboratif autour des sciences de la vie et de la terre, mais aussi de toutes les matières enseignées au collège, en fonction de la participation des autres enseignants. Il s’agit là de construire des notions avec et pour les élèves, pour les rendre actifs dans la construction de leur savoir car « Le savoir ne vaut que s’il est partagé. »

Naturalia, d’Erwan Vappreau, professeur des écoles ;

Développement d'une nacelle expérimentale stratosphérique permettant d’exploiter les questionnements scientifiques exprimés par les élèves et les hypothèses formukées ; elle sert de support d'expériences, réalisées par les élèves, relatives à la photographie, la mise en évidence de la pression atmosphérique, les transformations de mouvement, les circuits électriques, la croissance des plantes, l'altitude, la température, la météorologie ...

Des classes uniques et coopératives en milieu urbain, de Sylvain Connac, avec toute une équipe de professeurs des écoles ;

L'ensemble des classes de l'école, située dans un quartier pauvre de la ville, est organisé en classes uniques, c'est à dire regroupant des élèves du CP au CM2, de 5 à 11 ans. Du fait de l'impossibilité pour le maître de contrôler tout ce qui émane de l'hétérogénéité du groupe, les élèves investissent les espaces vacants pour développer des attitudes autonomes et responsables. Par l'intermédiaire des situations de coopération et de l’intervention de l’enseignant, le temps d'exposition aux apprentissages des élèves est accru en même temps que le climat relationnel est apaisé.

Images en politique, politiques de l’image depuis 1945, avec le site Jalons de l’INA, de Nicolas Smaghue, professeur d’histoire-géographie ;

Il s’agit ici de mettre l’élève en situation d’apprenti historien. On lui demande de réaliser au choix : un petit montage vidéo sur support DVD, un diaporama ou un site Internet, en utilisant les images d’archives qu’il faudra monter dans une réalisation vidéo cohérente. Le décryptage du document d’archives permet à l’élève de s’approprier l’événement qu’il illustre et de comprendre les choix cinématographiques effectués.

Extensions – Décloisonnement disciplinaire au collège, de Karola Vamobra ;

Mise en place d'ateliers sur tout un niveau (la classe de 4ème) : lecture, écriture, cirque, théâtre, Langue Des Signes, voile, course d'orientation. Déstructuration des groupes classes, bouleversement des rythmes scolaires, annualisation des heures de cours, ouverture sur l'extérieur

Cicla 71 : on ne naît pas internaute, on le devient ! de Christelle Membrey ;

Le premier blog de collégiens collaboratif à vous expliquer les usages d'Internet ! Quelles sont les richesses et les dangers du réseau ? Quelles sont les règles d'écriture sur la Toile ? En quoi cela engage-t-il ma responsabilité ? " On ne naît pas internaute, on le devient ! " : une conviction que nous vous invitons à faire connaître autour de vous, à l'heure où Internet prend chaque jour plus de place dans nos vies. http://www.cicla71.com

Un blog de classe « les mots à la bouche » pour dynamiser le cours de français, de Christelle Guillot, professeur de français ; Elle s’est lancée avec ses élèves dans la réalisation d'un blog de classe qui recense tous les travaux des élèves (textes, lectures expressives, poèmes sonores, vidéos, sorties pédagogiques...).

Cap’18 : droits et devoirs des citoyens majeurs, de Marie-Paule Savajol, professeur en BEP secrétariat ;

Faire percevoir aux élèves, au travers d’ateliers et d’une cérémonie, les droits et les responsabilités que confère la majorité. La Terminale BEP Métiers du Secrétariat (24 élèves) est organisatrice de ce grand événement pour tous les élèves du lycée qui atteindront 18 ans au cours de l’année scolaire (environ 200).

 

Le grand prix a été attribué à :

Lecture nomade et réussite scolaire, d’Annie et Patrice Girard, professeurs des écoles ;

Il s’agit de donner la possibilité aux enfants en difficulté d'enregistrer leur lecture sur des baladeurs numériques vidéos et de visualiser les podcasts de remédiation enregistrés par la classe sur le Tableau Numérique Interactif, et contribuer ainsi à leur réussite scolaire. Ce moyen d'enregistrement mis à leur disposition favorise aussi une évolution dans les rapports famille-école, le soutien mis en place est mieux accepté, car valorisant, et établit une relation de confiance et de compréhension.

 

Mais le jury n’était pas le seul à décerner des prix, le public aussi a eu le droit de se prononcer et a retenu le projet :

Des étudiants au service d’enfants handicapés, présenté par Jean-Marc Ancian et Bruno Boddaert ;

Des étudiants en BTS IRIS développent une application sur PDA pour l’apprentissage du repérage spatial par des enfants en CLIS.

 

 

Tous les projets devraient être prochainement consultables sur le site du forum des enseignants innovants, mais à entendre les conversations des uns et des autres et à voir avec quel empressement on échangeait adresses mail et adresses de site, il parait clair que les participants à ces deux journées n’attendront peut-être pas longtemps pour se reparler ou même pour nouer de nouvelles collaborations. Ils ont été nombreux à déclarer se sentir « regonflés » et à repartir plein d’idées et de projets, avec le désir de voir cette communauté éphémère, mais bien vivante, s’accroître et perdurer au-delà de ces deux jours.

 

 

 

 

 

Par fsolliec , le .
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces