L'Expresso du 9 Mai 2008 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Le plan arts et culture fixe des objectifs dès 2008

ÉDITORIAL

Un plan réaliste ?

LE SYSTEME

Un programme Erasmus pour les profs ? l Revalorisation des indemnités l Le Sgen souligne des points positifs dans le rapport Pochard l Primaire : Premières déclinaisons du décret sur les heures du samedi l Service minimum : Les maires renouvellent leur refus l Lycéens bouffons selon Darcos l La FSU appelle le gouvernement à la retenue l Le privé rejoint la grève du 15 mai.

L’ÉLÈVE

La Rochelle-Québec, des élèves sur le pont l L'Agenda des besoins éducatifs particuliers l Tout sur les sciences avec La banque des savoirs de l'Essonne  

LA CLASSE

Education prioritaire : La Journée nationale de l'OZP l Les écoles non mixtes progressent aux Etats-Unis l Illettrisme et TIC

LA RECHERCHE

L'enseignement des langues au colloque de l'Afdece

CITOYENNETE

La France devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

LES DISCIPLINES

Primaire : Un nouveau questionnaire inquiète l Primaire : L'IEN et les nouveaux programmes l E.D.D. : Une étude allemande conclut au ralentissement du réchauffement climatique l Le concours national de la Résistance l Le CD des Enfants de la Zique est disponible l Le ministère à Cannes l Enseignements artistiques en terminale l Bac techniques de la musique et de la danse

LES TICE

Lutte contre le piratage : publication du projet de loi

 

 

Le fait du jour

 

Le plan arts et culture fixe des objectifs dès 2008

"Le Président de la République a réaffirmé l’éducation artistique et culturelle comme une mission prioritaire". Une nouvelle circulaire publiée au BO du 8 mai définit ce nouveau plan en faveur de l'éducation artistique et culturelle qui doit "être développé dans un objectif de généralisation à tous les élèves et à l’ensemble des cycles de formation".

 

C'est l'histoire des arts qui a clairement la priorité sur la pratique artistique. "L’histoire des arts sera intégrée dans les programmes de l’école primaire à la rentrée 2008, ainsi que du collège et du lycée, à partir de la rentrée 2009" annonce le B.O.  "Il aura pour objectif l’acquisition par les élèves de repères historiques et méthodologiques indispensables à la compréhension des œuvres, et prendra appui sur le contact direct avec celles-ci". Cela se fera sans horaire supplémentaire mais en prélevant sur l'enseignement de l'histoire un quart de l'horaire et sur l'éducation musicale et mes arts plastiques la moitié de l'horaire.

 

"Les corps d’inspection veilleront à la mise en place effective de cet enseignement, dans les délais prévus par les programmes, dans toutes les écoles primaires et tous les établissements scolaires relevant de leurs attributions" exige la circulaire. "Ils porteront une attention particulière à la place centrale qui doit être consacrée au contact direct avec les œuvres, et qui pourra prendre la forme de visites scolaires dans des structures culturelles, donnant lieu à une préparation et à une restitution encadrées par l’enseignant, qui pourra également recourir à des reproductions ou captations, sous forme papier, audiovisuelle ou numérique… Les connaissances des élèves seront évaluées tout au long des cycles de formation". Ainsi le B.O. annonce une épreuve obligatoire au brevet dès 2009. 

 

Le plan souhaite le développement des pratiques artistiques mais annonce surtout des mesures péri-scolaires. Ainsi l'accompagnement éducatif offrira des ateliers artistiques, les classes à horaires aménagés seront multipliées par 4 en 5 ans, l'offre extra scolaire sera renforcée.

 

La dernière disposition concerne les rencontres avec les œuvres et les artistes. La circulaire confirme la gratuité pour les enseignants des musées dépendant de la Culture et de l'éducation nationale dès la rentrée 2008. "La généralisation de l’éducation artistique et culturelle suppose que chaque école, chaque collège et chaque lycée soient engagés dans un partenariat avec les institutions culturelles qui l’environnent, dans le cadre, si possible, d’un projet de territoire". Les DRAC "intégreront la mission d’éducation artistique et culturelle dans les cahiers des charges de l’ensemble des structures artistiques et culturelles subventionnées par l’État" et les artistes subventionnés devront consacrer un tiers de leur temps aux scolaires.

Au B.O.

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Un plan réaliste ?

"On va chanter dans les écoles !" Qui se rappelle ce titre du Parisien qui rendait compte en 2005 du "plan de relance de l'éducation artistique et culturelle" lancé par Fillon. C'est que depuis, chaque ministre est intervenu environ tous les 6 mois pour lancer un projet en ce domaine. Xavier Darcos lui-même l'a fait dès juin et août 2007. Autant dire qu'avec de tels antécédents, on regarde avec scepticisme un énième plan en faveur de l'éducation artistique.

 

Pourtant deux rapports successifs ont démontré la nécessité de changer l'éducation artistique. Le rapport Bouysse Maestracci mettait en évidence, pour le primaire, l'insuffisance de cette éducation et le manque de formation des maîtres. Un peu plus tard, le rapport Gross demandait "une volonté politique opiniâtre" en faveur de cette éducation. Il recommandait de s'appuyer sur des ressources numériques et sur la pédagogie de projet et de chercher des partenariats avec les collectivités locales.

 

Le plan Darcos répond-il aux attentes ? Il reprend partiellement les enseignements de ces rapports. Mais ses orientations amènent à s'interroger sur ses objectifs.

 

Quelle place pour la pratique des arts ? Selon la nouvelle circulaire, la moitié des horaires d'éducation musicale et d'arts plastiques seront affectés à un enseignement d'histoire de l'art dont on nous dit qu'il vise avant tout à acquérir des repères. C'est dire que les pratiques artistiques dépendront largement des structures extra scolaires, ce qui revient à les mettre à l'initiative des familles. Il est alors à craindre un risque sérieux de réserver ces pratiques aux seules familles aisées. Circonstance aggravante, comme le ministre a décidé une épreuve au brevet, on pourrait avoir là un nouvel élément d'inégalité devant l'examen.

 

Quel calendrier ? Alors que les rapports ont mis en évidence d'énormes lacunes dans la formation des enseignants, le ministre annonce une évaluation au brevet dès 2009 et une mise en place hyper rapide de la réforme à la rentrée. A l'évidence, même en mobilisant les corps d'inspection, ce qui est demandé aux établissements et aux enseignants est tellement lourd qu'il y a très peu de chance que les choses évoluent aussi rapidement. Autrement dit le calendrier semble irréaliste.

 

Comme ses prédécesseurs, le plan sollicite les pouvoirs locaux. Il leur demande d'investir massivement pour l'éducation artistique.  Les collectivités locales sont-elles prêtes à prendre en charge de nouvelles dépenses ? Ce nouveau plan pose à nouveau la question du partage des tâches pédagogiques avec les collectivités locales.

 

Ces interrogations amènent à s'interroger sur les objectifs réels de ce plan. S'agit-il de réellement intégrer davantage de culture et d'art dans la vécu scolaire des élèves ? Dans ce cas il faudrait remédier à ces insuffisances. Ou s'agit-il d'agiter devant un électorat conservateur les mots qu'il aime (culture, repères,patrimoine, évaluation) et de lui faire croire que l'autorité, celle des inspecteurs, règlera les problèmes ? 

Sur le Café, le plan de relance 2007

Sur le Café, le rapport Gross

L'Expresso du 21 aout 2007

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Un programme Erasmus pour les profs ?

"Il faudrait que l'on fasse… un Erasmus des professeurs.., s'ils le veulent, bien sûr". Xavier Darcos a soulevé cette idée le 7 mai devant le forum "Le rendez-vous des Européens" à Lille. "Cela leur redonnerait peut-être de l'intérêt parfois dans leur métier, changer un peu de cadre, aller enseigner ailleurs ou échanger avec d'autres professeurs, voyager" a-t-il déclaré. Il estime aussi que cela les ferait davantage "faire adhérer à l'Europe".

Dépêche AFP

 

Revalorisation des indemnités

Le B.O. du 8 mai publie les nouveaux taux des indemnités indexées (premier et second degré) et des travaux supplémentaires effectués par les professeurs des écoles. Parmi les premiers on notera l'ISO, la rémunération des études dirigées,  l'ISS Zep, l'indemnité de Segpa et Erea, les activités péri-éducatives etc. Parmi les secondes, les études surveillées, les surveillances, etc.

Au BO

Au BO

 

Le Sgen souligne des points positifs dans le rapport Pochard

"Certaines nous intéressent". Le Sgen Cfdt ne rejette pas d'emblée le rapport Pochard mais marque de l'intérêt pour certaines propositions. "Le rapport Pochard reconnaît la nécessité de distinguer les missions, sans dépasser la référence aux heures de cours et propose le versement d’heures supplémentaires pour les autres missions. Le Sgen-CFDT approuve la reconnaissance des autres missions mais s’oppose à leur statut périphérique suggéré par le rapport. Il revendique un service « toutes tâches comprises" estime le Sgen. Un autre point d'accord concerne l'autonomie des établissements. "Le rapport Pochard préconise une dotation spécifique à disposition de l’établissement à hauteur de 10 % de la DHG. Le président du conseil d’administration ne serait plus le chef d’établissement. Le Sgen-CFDT appuie ces propositions mais souhaite voir renforcer le pouvoir des équipes".

 

Le Sgen est plus critique sur l'évaluation des enseignants. "Le rapport reconnaît que le système d’évaluation et de notation est injuste, mais conserve le dispositif en proposant de renforcer le pouvoir du chef d’établissement et l’individualisation des carrières au mérite.  Le Sgen-CFDT revendique la valorisation des compétences des équipes et la reconnaissance de l’engagement professionnel".

 

Il récuse les perspectives salariales. "Le rapport Pochard reste dans la logique du « travailler plus pour gagner plus ». Le Sgen-CFDT réclame une revalorisation du point d’indice et une redéfinition des grilles avec une accélération d’échelons en début de carrière".

 

Cette position se démarque de celle du Snes pour qui "le rapport regorge de propositions en matière de réorganisation du système éducatif et de gestion des ressources humaines qui, si elles ne brillent pas par leur originalité, sont tout aussi nocives les unes que les autres".

Communiqué Sgen

Communiqué Snes

Sur le Café, entretien avec Marcel Pochard

Sur le Café, l'analyse du Café

 

Primaire : Premières déclinaisons du décret sur les heures du samedi

"D’après le décret relatif aux services des personnels des écoles, les enseignants consacreront « 24 heures hebdomadaires d’enseignement à tous les élèves et 3 heures en moyenne annuelle, soit 108 heures à des activités se répartissant » selon quatre modalités. 60 heures annuelles seront dévolues « à des actions directes auprès des élèves concernés et au temps d’organisation correspondant ». 24 heures annuelles seront consacrées aux travaux en équipes pédagogiques, aux relations avec les parents, à l’élaboration et au suivi des PPS pour les élèves handicapés. 18 heures seront pour l’animation pédagogique mais aussi pour de la formation qui intègre ce temps. Enfin, 6 heures concerneront « la participation aux conseils d’école obligatoires »" rappelle le Snuipp.

 

Mais pour l'organisation concrète de la semaine scolaire, "de fortes interrogations demeurent quant à la façon d’utiliser les 60 heures annuelles destinées aux enfants en difficultés après le temps de classe pour tous. Quand les placer dans le calendrier de la semaine ? Après la journée de classe ? Le mercredi matin ? Sur le temps de la pause méridienne ?" Selon le syndicat, les inspecteurs d'académie "naviguent à vue". Ca va de 40h d'aides et 20h de préparation dans la Nièvre à 54h et 6h dans la Somme. Quant à savoir où les mettre…

Communiqué

 

Service minimum : Les maires renouvellent leur refus

Très critique en janvier, l'Association des maires de France renouvelle son refus du service minimum. Dans un communiqué elle "s’étonne que le Ministre de l’Education nationale revienne à la charge vers les communes pour organiser le service minimum dans les établissements scolaires en cas de grève". Elle rappelle que "il n’est pas question de reporter la responsabilité de l’Etat sur des acteurs communaux étrangers aux conflits ayant conduit à la grève" et attire l’attention de ses collègues maires sur les conséquences, en termes de responsabilités, d’incidents qui pourraient survenir dans le cadre de cet accueil par des personnels non éducatifs.

Communiqué

 

Lycéens bouffons selon Darcos

"C'est une bouffonnerie. Ils peuvent défiler, mais tout çà ne sert à rien ! Les vraies questions sur l'inefficacité du système éducatif demeureront", a déclaré, selon l'AFP,  X. Darcos au Figaro Magazine ajoute le ministre.

 

"La France est le seul pays au monde où les lycéens défilent dans la rue tous les quinze mois" ajoute le ministre.

Dépêche AFP

Les "bouffons" sur Internet

 

La FSU appelle le gouvernement à la retenue

"La FSU rappelle qu’un véritable dialogue social a comme condition première, le respect des personnels et des représentants qu’ils se sont choisis. Elle appelle le gouvernement à reprendre ses esprits". Ce communiqué fait suite aux attaques de X. Darcos, aux propos tenus par le ministre de la Fonction publique et à un article du Canard enchaîné qui fait dire à N. Sarkozy "La Cgt est mille fois plus moderne que la Fsu… Avec Aschiéri la seule possibilité c'est de le combattre et de le battre. Ils peuvent faire grève s'ils le veulent, ça ne nous impressionne pas".

Communiqué

 

Le privé rejoint la grève du 15 mai

La Fep Cfdt, premier syndicat de l'enseignement privé, appelle lui aussi à faire grève le 15 mai et à manifester le 24 mai. "La Fep-CFDT juge désastreuse la politique éducative du Gouvernement. La réduction des moyens budgétaires aura de lourdes conséquences sur la qualité de l’enseignement. Quant aux réformes prévues, la précipitation avec laquelle le Gouvernement souhaite les mettre en place risque fort de les rendre contre-productives".

Communiqué

 

Revenir au sommaire

 

 

La Rochelle-Québec, des élèves sur le pont

Pendant une semaine, La Rochelle a fêté la naissance de Québec avant de saluer le départ  du Belem et de la cinquantaine de voiliers qui l’accompagneront pour la Grande Traversée. Parmi ces bateaux, la goélette du lycée maritime et aquacole de La Rochelle permettra aux élèves navigateurs de mettre en pratique leurs rêves d’horizon et leurs apprentissages. Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes est venue mercredi leur souhaiter un bon voyage. D’autres écoles suivront le voyage sur le net, comme celles de Marennes, grâce au blog des amis de Fanac, nom d’un bateau du cortège flottant. Une mallette pédagogique a été crée par des enseignants du lycée rochelais Dautet. Elle aborde le Québec d’un point de vue historique, géographique, citoyen et environnemental. Car la célébration de la création de Québec, par Samuel Champlain, originaire de Brouage, est une formidable occasion de revisiter l’histoire de ces charentais qui chassés par la pauvreté ont peuplé les rives du Saint Laurent, une opportunité aussi de redécouvrir cette si particulière Amérique.

La Grande Traversée

La participation du lycée maritime

Malette pédagogique conçue par des enseignants rochelais

Les amis de Fanac

La page de France 3 consacrée à l’événement

 

L'Agenda des besoins éducatifs particuliers

Publié par l'académie de Besançon, "l'agenda des besoins éducatifs particuliers" recense des manifestations concernant les différents types de besoins éducatifs particuliers. Il s'adresse aux enseignants et aux parents.

L'agenda

 

Tout sur les sciences avec La banque des savoirs de l'Essonne

Créée par le Conseil général de l’Essonne, la Banque des savoirs est un site d’information et de vulgarisation pour tous. Il a pour vocation de transmettre les connaissances, grâce au soutien d’experts reconnus, et de favoriser le débat sur des questions scientifiques et éthiques. C'est un remarquable outil de vulgarisation qui s'adresse à tous.

 

Que trouve-t-on dans la banque ? Des contributions scientifiques traitées de telle sorte qu'elles puissent être partagées avec le plus grand nombre mais écrites par des experts, des forums de discussion consacrés aux relations entre les sciences et la société, l’actualité de la science et de la culture scientifique et technique, des animations, des vidéos, des jeux qui permettent de voyager dans les mondes de la science, de la culture et du patrimoine. Ajoutons un guide des activités scientifiques à l'attention des enseignants, bibliothécaires, animateurs, répertoriant les ateliers animés, spectacles, prêts d’exposition, visite de laboratoires, conférences avec un scientifique…

 

Le site propose également des rubriques destinées aux juniors (11-15ans). Ils y trouveront de quoi étancher leur soif de savoirs, comme, par exemple, cet article sur la vie d'une mouche.

 

La Banque des savoirs a reçu le prix Diderot 2008 de l'initiative culturelle décerné par l'association des musées et des centres de culture scientifique et industriel. Il récompense son ouverture au grand public et son efficacité. Nous vous recommandons vivement la visite de la Banque des savoirs !

La Banque

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Education prioritaire : La Journée nationale de l'OZP

Sous le titre "Réussir !", l'OZP (Observatoire des zones prioritaires) réunit à Paris le 17 mai ses adhérents et les acteurs de l'éducation prioritaire (Afl, Cemea, E&D, Crap, Gfen, Icem, Ligue de l'enseignement etc.). Deux moments forts structurent la journée. Le matin est consacré à des ateliers de pratiques. L'après-midi est plus politique avec des ateliers sur des enjeux éducatifs (à quoi servent les profs référents, la culture en zep etc.) et une table ronde finale sur l'éducation prioritaire. A noter quand même l'absence des acteurs locaux (villes etc.).

Le programme

 

Les écoles non mixtes progressent aux Etats-Unis

Selon Education Week, il y aurait déjà 400 écoles publiques non mixtes aux Etats-Unis. La Caroline du Sud en compterait à elle seule une centaine. Ce mouvement "single sex" progresse rapidement dans le sud. Ses partisans s'appuient sur les différences de développement entre garçons et filles et sur les résultats en terme de discipline.

 

Les écoles single sex connaîtraient moins d'exclusions. Elles pratiqueraient des pédagogies différentes dans les classes de filles (plus de travaux de groupe) et de garçons (un travail individuel dans une atmosphère stressante). A défaut d'être une panacée, ce dispositif a le mérite de proposer une réforme sans moyens supplémentaires…

Article Ed Week

Sur le Café, la fracture sexuée – JL Auduc

Sur le Café , le gouvernement et la mixité

 

Illettrisme et TIC

Quels usages des tic pour lutter contre l'illettrisme ? L'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme organise le 14 mai à Lyon une rencontre nationale avec l'objectif de partager des expériences réussies.

Le programme et inscription

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

L'enseignement des langues au colloque de l'Afdece

Quelle reconnaissance et quel enseignement des langues régionales et minoritaires? Quel enseignement de la langue de scolarisation ? Quel enseignement des langues d’origine ? Quel enseignement des langues de l’Union européenne ? Quelle place et quels enjeux pour le multilinguisme ? Quelle formation (initiale et continue) des enseignants aux langues, dans les pays dispensant la formation et à l’étranger ? Quelle est la place des mobilités dans la formation des enseignants ? Quelles évaluations pour l’acquisition des compétences linguistiques ?" Toutes ces questions seront abordées lors du 7ème colloque international de l'Association française d'éducation comparée et des échanges (Afdece) à Lisbonne les 3 et 4 novembre. Un appel à contribution est lancé.

Le colloque

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

La France devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU

La France passera le 14 mai devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, rappelle DEI France. L'association est intervenue pour souligner les difficultés dans le respect de la convention internationale sur les droits des enfants par la France.

 

DEI regrette que, "l’ambiguïté de la position de l’Etat à ce sujet conduit à une non-reconnaissance (ou une reconnaissance très partielle) du caractère normatif juridiquement contraignant de la Convention". L'association déplore "un décalage entre des programmes scolaires affirmant un attachement à l’enseignement des droits de l’homme et la mise en œuvre réelle dans les établissements scolaires qui reste très théorique et passe après l’enseignement des disciplines dites « fondamentales »".

Dei FRance

Document ONU

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Primaire : Un nouveau questionnaire inquiète

Envoyé à certaines écoles, un questionnaire test de la future évaluation de CM2 suscite l'inquiétude des instits. Certaines questions posées à l'écolier sont jugées trop inquisitrices. C'est le cas quand on demande à l'enfant l'origine de ses parents, les langues parlées à la maison.

 

Ces inquiétudes ne sont pas sans rappeler celles qui ont accompagné la distribution du questionnaire destiné à certains élèves de 6ème. Les deux enquêtes sont utilisées par la Depp (Division des études et prospectives du ministère) pour faire la part des traits culturels dans les difficultés scolaires. L'enquête destinée aux écoliers les interroge aussi sur le climat scolaire et leur attitude face à l'école et aux devoirs.

Evaluation CM2

Sur le Café, faut-il avoir peur de l'enquête sur les collégiens de 6ème ?

 

Primaire : L'IEN et les nouveaux programmes

"Les problèmes de l’école sont réels, mais ce ne sont pas des nouveaux  programmes qui en sont la solution. Comme tout problème, il mériterait d’être lu, analysé, compris et alors, mais alors seulement, pourrait être choisi l’opération qui le résout." Pierre-Yves Vicens, IEN honoraire, analyse les programmes Darcos du primaire.

Article

 

E.D.D. : Une étude allemande conclut au ralentissement du réchauffement climatique

"Les scientifiques de l'IGM-GEOMAR et du MPI de Hambourg ont mis au point une nouvelle méthode qui permet de déduire les courants marins grâce aux températures de surface des océans, les températures étant des données qui sont bien connues pour les cinquante dernières années. Grâce à la connaissance de ces variations des courants, il est possible de pronostiquer, à l'aide des modèles climatiques, les variations naturelles du climat à court terme, qui se superposent au réchauffement anthropique à long terme" écrit le BE Allemagne. Selon ces experts, le réchauffement global à court terme devrait s'atténuer.

Article BE Allemagne

 

Le concours national de la Résistance

Pour le concours de 2009, le jury national propose le thème suivant : Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi, annonce le B.O. du 8 mai. Le concours est ouvert aux élèves de 3ème des collèges et là tous les lycéens des établissements publics et privés sous contrat.  

Au B.O.

 

Le CD des Enfants de la Zique est disponible

Cette année les Francofolies et le Cndp visent la distribution de 40 000livrets pédagogiques des Enfants de la Zique. Offert à tout enseignant volontaires de collèges ou d'écoles primaires, le kit pédagogique comprend un CD avec les œuvres enregistrées et un livret d'applications pédagogiques. Cette année, Gréco, Bécaud, Aznavour, Lapointr, Higelin rejoignent de jeunes talents : Clarika, MAP, Elise Caron, Arthur H, Fabulous Trobadors etc. Une belle sélection !

Le kit pédagogique

 

Le ministère à Cannes

Du 14 au 25 mai, le ministère de l'éducation nationale organisera le 6ème Prix de l'éducation nationale à l'occasion du Festival de Cannes. Le président sera Robin Renucci. Le prix permet la diffusion de l'œuvre retenue dans les établissements scolaires.

 

Parallèlement, des rendez-vous pédagogiques avec des professionnels du cinéma sont prévus tout au long du festival.

Communiqué

Le site Cannes Education

 

Enseignements artistiques en terminale

Le B.O. du 8 mai a publié les programmes 2008-2009 de terminale d'arts plastiques en enseignement de spécialité série L, en option toutes séries ainsi que les programmes d'histoire de l'art (série L). Le même B.O. publie les programmes de cinéma (série L), de musique (série L) et de théâtre (série L).

Au BO

 

Bac techniques de la musique et de la danse

Le B.O. du 8 mai publie le programme 2008 des morceaux imposés.

Au B.O.

 

Revenir au sommaire

 

les tice

 

Lutte contre le piratage : publication du projet de loi

L'association La quadrature du net publie le projet de loi Olivennes contre le piratage sur Internet. Elle relève l'illégalité de la mesure de bannissement du web qui est envisagée : ""Le Parlement européen a clairement rappelé qu'Internet est devenu un droit impératif pour l'inclusion sociale et que l'interruption d'un accès internet va à l'encontre des droits de l'Homme" souligne La Quadrature du Net.

 

Elle relève également que "l'autorité peut donc ordonner la coupure sans avertissement" et quel que soit l'importance du piratage.

Article La quadrature du net

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le vendredi 09 mai 2008.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces