L'Expresso du 15 Mai 2008 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Journée de grève à l'Education nationale

ÉDITORIAL

Récupérer des PC suffira-t-il à combler notre retard numérique ?

LE SYSTEME

Un nouvel ouvrage de P. Meirieu et P. Frackowiak l Service minimum : Les maires résistent  l 14 000 profs attendent leur lettre de licenciement… en Californie.

L’ÉLÈVE

L'UNL veut changer le lycée lLe CNVL rencontre Darcos l La presse lycéenne réveillée par le Festival Expresso ! Meirieu interrogé par les lycéens…

LA CLASSE

Quand la liberté pédagogique sert les créationnistes l Aide aux devoirs : Une étude évalue le dispositif québécois

LA RECHERCHE

E-Learning : ce n'est pas aussi simple

LES DISCIPLINES

Primaire : La valse des programmes l E.D.D. : Le CES veut favoriser le recyclage l F.L.S. : Journée académique à Grenoble l Cinéma

LES TICE

Mise à jour Windows, Word, Publisher

 

 

Le fait du jour

 

Journée de grève à l'Education nationale

Selon le Se-Unsa, 70% des enseignants du primaire, 50% de ceux du secondaire devraient faire grève aujourd'hui. Il est vrai que le mouvement est soutenu par les 5 fédérations syndicales, les syndicats du privé, les mouvements pédagogiques, les parents de la Fcpe et les lycéens de la Fidl et Unl.

 

Les syndicats demandent le rétablissement des emplois supprimés et le moratoire sur les programmes du primaire. Ils appellent le gouvernement à dialoguer. "On n'est pas dans une situation où les syndicats demandent toujours plus, mais on est dans une situation où depuis six ans, les gouvernements ont sans cesse réduit les moyens dans l'Education", a déclaré G. Aschiéri (FSU) sur I télé. "Si moins d'enseignants, ça permettait de faire mieux, ça se saurait".

 

Le ministre a répondu avec de nouvelles attaques. "Demain, a-t-il poursuivi, nous avons non seulement la grève des professeurs mais aussi la grève des maires socialistes.. "Il s'agit de savoir si l'intérêt du parti socialiste ou la liberté des familles doit l'emporter" a-t-il déclaré sur la même chaîne. Xavier Darcos a rappelé son intention de développer le service minimum et d'imposer la déclaration préalable à la grève.

 

Alors que la principale association de parents d'élèves soutient la grève, deux associations, la Peep et l'Apel, la condamnent.  Ainsi l'Apel, association des établissements privés, "ne peut accepter que les enfants soient instrumentalisés au profit d'une cause qui les dépasse, en faisant fi des dangers auxquels ils peuvent être exposés".

Dépêche AFP

Dépêche AFP

Dépêche AFP

 

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Récupérer des PC suffira-t-il à combler notre retard numérique ?

Christine Balagué, Renaissance numériqueComment intégrer les TIC dans les écoles ? Le séminaire de l"'association Renaissance numérique a réuni le 14 mai le ministre, des enseignants, des responsables éducatifs et des acteurs économiques pour proposer des solutions. "Pour que les enseignants et les élèves puissent s’approprier les bonnes pratiques et pour que les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation puissent contribuer à la réussite des apprentissages", a déclaré Darcos, "il est nécessaire de prolonger l’effort d’équipement, en particulier à l’école primaire. Les ordinateurs reconditionnés et à faible coût peuvent donc intéresser l’Education nationale." Clôturant le séminaire Xavier Darcos a confirmé le retard d'équipement des écoles (12 élèves pour un ordinateur en moyenne au primaire, avec certaines écoles encore sans matériel).

 

Il a aussi indiqué le moyen par lequel il compte  arriver  à combler le retard : proposer à bas prix aux communes des ordinateurs recyclés. C'est un projet important de l'association Renaissance numérique. Elle souhaite créer une interface unique qui permette de relier les offreurs de matériel  et les futurs utilisateurs. Quand on sait que près de 3 millions d'ordinateurs sont réformés chaque année, qu'ils ont en moyenne 3 ans d'âge, on peut penser équiper rapidement les classes et régler ainsi le retard d'intégration des Tic définitivement dans le primaire.

 

Avec cette avalanche de matériel aura-t-on pour autant fait progresser l'intégration des Tic ? Ce n'est pas sûr car si le matériel est nécessaire il ne suffit pas à changer les pratiques. La preuve en est faite par l'enquête Pisa qui montre qu'il y a deux fois plus d'élèves n'utilisant jamais ou presque jamais les Tice dans les établissements secondaires qu'au primaire pourtant sous-équipé. Plus que le matériel, la situation pédagogique a son importance. Par exemple l'émiettement des horaires, rend difficile l'utilisation des tic en classe. Il faut aussi que l'usage des tice fasse sens par rapport aux examens.

 

L'exemple anglais,  le pays qui est en pointe pour l'intégration des tice, montre qu'elle s'est faite grâce à un gouvernement déterminé, qui a investi des millions et qui a su s'appuyer sur les associations d'enseignant.

 

Autant que le matériel, les obstacles pédagogiques et culturels ne doivent pas être sous-estimés par Renaissance numérique. A défaut elle pourrait perdre le bénéfice de son excellente idée.

Renaissance numérique

Le discours de Darcos

Sur le Café, Tice le modèle anglais

 

Revenir au sommaire

 

 

Un nouvel ouvrage de P. Meirieu et P. Frackowiak

Philippe Meirieu et Pierre Frackowiak interpellent responsables, élus et citoyens : quelle place pour l'Ecole dans la société ? Alors que les postes d'enseignants sont supprimés par milliers, que les travaux des experts sont officiellement méprisés, la question est posée dans un livre qui sort le 15 mai aux éditions de l'Aube "L’éducation peut-elle être encore au cœur d’un projet de société ?". Le pédagogue et l'inspecteur, tous deux fins connaisseurs du système éducatif, y évoquent la genèse de l'Ecole actuelle, ses erreurs mais aussi son avenir.

Philippe Meirieu et Pierre Frackowiak, L’éducation peut-elle être encore au cœur d’un projet de société ?, éd. De l'Aube, Paris 2008, 108 pages

 

Service minimum : Les maires résistent

Selon le ministère, 2 837 communes auraient mis en place le service minimum d'accueil à l'école (SMA). C'est près d'un millier de plus qu'en janvier, mais c'est peu par rapport aux 22 000 communes ayant une école : 9 maires sur 10, y compris de très nombreux paires UMP, refusent le SMA.

 

C'est qu'il oblige les communes à prendre parti dans un conflit sur lequel elles ne peuvent rien et les maires à prendre des risques personnels.

Communiqué ministériel

Sur le Café, Darcos et le service minimum

 

 

14 000 profs attendent leur lettre de licenciement… en Californie

C'est la crise dans le Golden State. Pour faire face à un déficit de 16 milliards, le gouverneur de Californie a décidé de supprimer des subventions  aux autorités locales. Celles-ci coupent dans leurs dépenses et licencient enseignants et employés des écoles.

Article d'Education Week

 

 

Revenir au sommaire

 

 

L'UNL veut changer le lycée

"L'Union nationale lycéenne porte de nombreuses propositions pour réformer le système éducatif". Dans Le Monde F. Lecoultre, président de l'UNL, les rappelle "Réforme du collège unique en diversifiant certains enseignements pour lui permettre de redevenir le lieu de la mixité sociale… C'est le lycée polyvalent qui mêle les filières professionnelles, technologiques et générales dans un même établissement, favorisant les passerelles. C'est une pédagogie interdisciplinaire, un service public d'aide scolaire qui permette aux familles d'éviter le recours au privé pour assurer les missions de l'école. C'est une refonte des rythmes scolaires et des programmes, une nouvelle architecture de l'évaluation et de l'examen du bac".  Autant de pistes qui  peuvent se rapprocher des projets de Darcos.

 

Mais une autre exigence s'immisce : "les lycéens attendent désormais du ministre qu'il réaffirme son ambition pour le système éducatif par la mise en place d'une exception dans l'éducation nationale à la logique de suppressions à grande échelle de postes qui prévaut dans la fonction publique. "

Article du Monde

 

Le CNVL rencontre Darcos

Tenu à l'écart depuis des mois, le CNVL, qui est composé de lycéens représentants les délégués d'élèves, a enfin été reçu par le ministre le 14 mai. Le CNVL a manifesté son intérêt pour une réforme des lycées privilégiant la participation des lycéens et le maintien du BEP, menacé par le nouveau bac pro.

Communiqué

 

La presse lycéenne réveillée par le Festival Expresso

Les 3 et 4 mai, 340 jeunes ont participé au Festival Expresso, un concours de journaux lycéens organisé par l'association Jets d'encre. Les Clés de l'actualité rendent compte de l'événement : "un moment unique pour des jeunes qui ont tendance  à se réfugier dans l'autocensure"  estime le président de Jets d'encre.

Les Clés n°756

Le festival

 

 

 

Meirieu interrogé par les lycéens…

"Je suis inquiet aujourd'hui de deux choses : du monde que nous laisserons aux jeunes et des jeunes que nous laisserons au monde. Mais je fais confiance aux jeunes. Parce que je sais que, quand on leur fait confiance vraiment, ils ne nous déçoivent jamais." Philippe Meirieu était interrogé par des lycéens sur le blog de Collectif lycéen.

Le site

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Quand la liberté pédagogique sert les créationnistes

Condamnés par les tribunaux américains qui ont assimilé leurs théories à de l'enseignement religieux (interdit dans les écoles publiques), les défenseurs de "l'Intelligent Design" (théorie selon laquelle une intelligence expliquerait la création du monde) et du créationnisme se réfugient derrière la liberté pédagogique. 

 

Education Week explique comment ils affrontent les tribunaux en arguant du nécessaire débat scientifique. "La science avance quand les élèves et les professeurs sont autorisés à critiquer les théories".

Article Ed Week

 

Aide aux devoirs : Une étude évalue le dispositif québécois

"Depuis le début du programme, en 2004-2005, plus de 48 M$ ont été distribués dans les écoles primaires du Québec afin d’offrir de l’aide aux  devoirs aux élèves… Le personnel enseignant ayant répondu au sondage a affirmé en majorité que les élèves qui bénéficient du programme font davantage leurs devoirs et leçons. Cela semble être l’effet le plus marquant du programme sur les élèves ; ceux-ci semblent peu nombreux à démontrer plus d’intérêt à l’égard des devoirs et leçons et de l’école en général." Le Conseil supérieur de l'éducation du Québec  publie une évaluation du programme d'aide aux devoirs.

 

"La grande majorité du personnel enseignant et des responsables du programme dans les commissions scolaires estiment que l’aide aux devoirs au primaire est une bonne façon de contrer le décrochage et les retards scolaires. L’un des seuls effets négatifs perçus par les personnes impliquées dans les projets est la possibilité de déresponsabiliser les parents à l’égard des travaux scolaires de leurs enfants". Le CSE tire un bilan globalement positif : "Somme toute, le programme est perçu de manière positive par les différents groupes d’intervenants auprès des élèves. Il fournit un soutien spécifique et adapté principalement aux élèves qui éprouvent des difficultés d’apprentissage".

Evaluation CSE

Surle Café, l'opinion de D Glasman

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

E-Learning : ce n'est pas aussi simple

"Le haut potentiel des TIC dans l'apprentissage des langues étrangères n'a pas besoin d'être réaffirmé" écrivent Alex Boulton, Anne Chateau, Myriam Pereiro et Radia Azzam-Hannachi. Mais voilà : derrière cette façade enthousiaste, l'accès réel des étudiants au e-learning est difficile. Beaucoup manquent de compétences informatiques. Surtout ils ont besoin d'être rassurés, accompagnés, soutenus : ils manquent d'autonomie. Pire encore certains s'en tiennent à quelques exercices les plus classiques. Comment dans ce cas utiliser le e-learning ?

 

Les auteurs penchent pour le travail sur la motivation. Et ça passe par l'établissement de quelques contraintes comme des rencontres réelles, des chats etc.

L'étude

.

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

 

Primaire : La valse des programmes

"L’école actuelle est comme prise en tenaille : elle doit être plus rentable,    entraîner, entraîner, sur ce qui paie à court terme. En même temps, elle doit individualiser, construire dans la durée, être accueillante à la diversité, inclure les enfants à besoins éducatifs particuliers. Finalement, c’est à la croisée de ces ambitions que les enseignants aimeraient trouver dans le programme de quoi tenir cette ligne de crête. Ce n’est pas une question seulement technique, c’est aussi un choix de valeurs.". Dans Fenêtres sur cours, la revue du Snuipp, Anne-Marie Chartier revient sur la valse des programmes au primaire. "On ne cesse de défaire ce qui commençait à se construire".

FSC n°315

 

E.D.D. : Le CES veut favoriser le recyclage

Le rapport du Conseil économique et social sur "les enjeux de la gestion des déchets ménagers" émet une vingtaine de propositions. Parmi elles, généraliser les responsabilités élargies des producteurs, réintroduire les consignes, mettre en place des paiement personnels et incitatif, développer la filière organique".

http://www.ces.fr/rapport/doclon/08043013.pdf

 

F.L.S. : Journée académique à Grenoble

Le portfolio sera au cœur de ma 1ère Journée académique du Français Langue Seconde à Grenoble le 27 mai. Les participants découvriront également les méthodes  utilisées en Europe.

Le programme

 

Cinéma

Avec le début du Festival de Cannes, les jeunes du BTS audiovisuel de Cannes ouvrent leur blog. Ils y publient réactions et vidéos sur le festival.

Le blog

 

Revenir au sommaire

 

les tice

 

Mise à jour Windows, Word, Publisher

Secuser signale une faille dans Word et Publisher. Il invite les utilisateurs à télécharger le correctif.

http://www.secuser.com

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le jeudi 15 mai 2008.
En direct du forum
Hamon : Le ministre ne fera pas la rentrée
- Hamon n'a t-il pas eu raison de s'opposer à la politique de Valls ? l'Education n'est pas un sanctuaire, elle est touchée de plein fouet par la crise sociale et économique actuelle..et le reste en découle..il ne peut y avoir de bon...
Un nouveau statut pour les enseignants du secondaire
- Merci le SNES !!! Syndiquée au SNES, j'ai appelé son attention sur les méfaits de ce décret, notamment sur les temps partiels qui, mécaniquement, vont voir leur temps de travail augmenter. Je le remercie donc, par son abstention régulière, de...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces