L'Expresso du 16 Mai 2008 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

A la grève réussie, le gouvernement répond par le conflit

ÉDITORIAL

Aggiornamento

LE SYSTEME

Le Café mensuel 93 l Les politiques éducatives d'établissement à La Rochelle  l Darcos vu par le Nouvel Obs.

L’ÉLÈVE

Dix écrans par foyer

LA CLASSE

Enseigner avec le jeu l Quand l'évaluation tue l'éducation l Intertice 2008

CITOYENNETE

Les Justes à Poitiers

LES DISCIPLINES

Maths : Sujets zéro pour le bac ST2S l Histoire : César à Arles l Allemand : Remise des prix "Deutsch, Ich bin dabei !" l Arts plastiques : Le Slap appelle à des Etats-généraux

LES TICE

Windows 7 sortira en 2010

 

    

Bac – Brevet : Posez vos questions lundi 19 mai

 

Sur France Info lundi 9h15

David Abiker, les infonautes & le site Café Pédagogique : Internet peut-il aider à réviser son bac ? Les sites de soutien et de révision en ligne servent-ils à quelque chose ?.

Posez vos questions sur le forum de France Info

Le Guide 2008 du Bac et du Brevet

 

Le fait du jour

 

A la grève réussie, le gouvernement répond par le conflit

Mobilisation réussie. Jeudi 15 mai une majorité d'enseignants étaient en grève : 63% dans le primaire et 55% dans le secondaire selon la Fsu (46 et 33 selon le ministère). Les enseignants étaient nombreux dans les cortèges. On a compté de 18 à 55 000 personnes à Paris, 12 à 30 000 à Rennes ou Marseille, 7 à 15 000 à Grenoble, 6 à 10 000 à Toulouse, au total près de 300 000 manifestants.

 

L'ancien ministre J. Lang s'est "réjoui de la puissance du mouvement de protestation". La puissance du mouvement était suffisante pour que les lycéens de l'Unl restent dans le mouvement. "Nous sommes conscients que le baccalauréat approche et que les lycéens de terminale et de première vont entrer en phase de révision… Nous verrons ce soir si nous appelons à une prochaine date de manifestation, mais il est hors de question de déposer les armes" a déclaré F. Lecoultre au Monde. Sur son site, l'UNL annonce que "en l'absence de réponse sur les suppressions de postes, les lycéens sauront prendre leurs responsabilités aux côtés de la communauté éducative, et profiter des nombreuses dates de mobilisation du mois de mai pour faire entendre leurs exigences". La Fidl "reste mobilisée" mais sans plus pour le moment.

 

A cette mobilisation, le gouvernement a décidé de répondre par un coup de force. Dans un communiqué, le président de la République annonce qu'il a  demandé au Gouvernement "de déposer avant l’été un projet de loi qui instituera un droit à l’accueil des enfants qui sont inscrits dans nos écoles…  Le projet que je demande au Gouvernement avant l’été prévoira qu’en cas de grève les professeurs grévistes se feront connaître 48 heures à l’avance, simplement pour que précisément l’accueil des enfants puisse être organisé…  Le projet prévoira également que les communes devront proposer des solutions d’accueil mais dont je précise que la charge financière sera assurée par l’Etat". N/ Sarkozy estime que "le droit de grève c’est un droit garanti par la Constitution. Mais le droit au travail pour les familles qui n’ont pas les moyens de faire garder leurs enfants les jours de grève, ce droit aussi doit être garanti".

 

Et ce n'est peut-être pas fini. Le Figaro donne à entendre que X. Darcos pourrait s'attaquer aux décharges statutaires (heures de 1ère chaire, de laboratoire, etc.) ce que Robien avait fait. Pour le quotidien, on pourrait "généraliser la transformation de certaines décharges en heures supplémentaires". L'éditorialiste du Figaro dénonce "le gaspillage (qui) tient lieu de mode de gouvernance".

 

Les syndicats réagissent. Pour le Sgen-Cfdt, "En intervenant uniquement sur la question du service minimum et non sur les raisons de la crise, à savoir les suppressions de postes et les programmes scolaires, le Président de la République joue la carte de la provocation. Le Sgen-CFDT rappelle son opposition totale à la remise en cause du droit de grève". Pour le Snuipp, "le chef de l'Etat n'apporte aucune réponse aux inquiétudes et aux attentes exprimées par les enseignants et les parents en matière de moratoire pour les programmes de l'enseignement primaire, de politique éducative et budgétaire. Le ministre de l' Education Nationale, quant à lui, persiste dans son  refus de tout dialogue social. Devant cette provocation et cette absence de réponses, le SNUipp appelle à nouveau les enseignants des écoles à poursuivre et amplifier les actions engagées". Luc Bérille du Se-Unsa relève que "le chef de l'Etat n'a pas un mot pour les revendications des enseignants".

 

On attend maintenant les réactions des maires. En effet 9 communes sur 10, y compris donc souvent des municipalités UMP, avaient refusé le service minimum. L'association des maires de France avait même invité les maires à le faire en arguant des risques liés à ces garderies.  Le maire de Paris, B. Delanoë estime la mesure inconstitutionnelle. "Comment accepter que l'Etat puisse, pour les écoles, transférer vers les communes les responsabilités qu'il a en tant qu'employeur ? Imposer une telle mesure est contraire à la libre administration reconnue aux communes par la constitution" a-t-il déclaré à l'AFP. L'affaire pourrait donc prendre une tournure politique.

 

Dès maintenant, la FSU appelle à de fortes mobilisations le 18 et le 24 mai. Elle pourrait être rejointe par d'autres organisations.

Déclaration Sarkozy

Article du Figaro

Article du Figaro

Dépêche AFP : Delanoë

 

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Aggiornamento

C'est le mot à la mode rue de Grenelle, celui que Xavier Darcos glisse le plus souvent dans ses discours. Les enseignants auraient besoin d'être "mis à jour" et de sortir d'horizons "surannés". Et ce serait la tâche de X. Darcos que de réaliser cette modernisation. L'intéressé  pose d'ailleurs en réformateur.  "Plus l'école avance, plus le parti du statut quo s'affole" a-t-il déclaré en présentant sa réforme du primaire le 29 avril.

 

Il ne fait guère de doute que le système éducatif est en mal de réforme. Même si ses résultats sont au-dessus de ce que le ministre en est arrivé à déclarer, ils sont loin d'être satisfaisants. La France a même quelques particularités inquiétantes : le deuxième rang dans l'Ocde pour les 15-25 ans ne se situant. ni en formation ni en entreprise, bref "tenant le mur"; un taux d'études supérieures longues  particulièrement bas; une jeunesse peu épanouie.

 

Pour autant quels axes doit suivre cet aggiornamento ? Est-ce celui de l'obéissance passive et de l'absence de contestation ? Il semble plutôt que l'évolution du système éducatif pousse à préférer des évaluations et des fonctionnaires plus autonomes. Est-ce celui  du retour à la centralisation avec un Etat qui commande aux communes ? Il semble pourtant que l'on aille au contraire vers un renforcement des pouvoirs locaux. Et ne parlons pas des programmes du primaire qui semblent assez éloignés d'une modernisation…

 

Il reste donc bien des incohérences dans la volonté d'aggiornamento de X. Darcos. Si certains traits de la réforme envisagée pour les lycées semblent intéressants, on mesure que la modernisation ne peut se faire que si elle entraîne les personnels. C'est ce qu'écrivait Durkheim dès 1904. "On ne décrète pas l'idéal; il faut qu'il soit compris, aimé, voulu par ceux dont c'est le devoir de le réaliser". Déclarer la guerre aux enseignants c'est peut-être atteindre des objectifs budgétaires. Mais c'est justement empêcher la modernisation.

 

Lors du dernier conseil des ministres de mars, le président de la République avait annoncé vouloir mener à bien la réforme de l’école primaire et entamer celle du lycée en veillant à "un temps plus long pour la concertation". Dans la foulée, Darcos,  lors d’un « chat » organisé par le journal Le Monde, avait promis à propos de la réforme des filières littéraires au lycée : "Nous allons, dans les semaines qui viennent, mettre en place des groupes de travail, avec les lycéens et avec les enseignants, pour y réfléchir ensemble. Il n'y aura ni précipitation, ni projet ficelé à l'avance." Il est encore temps de revenir à ce mode de gestion vraiment moderne.

 

Revenir au sommaire

 

 

Le Café mensuel 93

Les nouveaux programmes du primaire, la réforme de l'éducation artistique, le service minimum : autant de questions abordées dans le Café mensuel 93.  Découvrez aussi les nombreux dossiers disciplinaires : Enseigner par le jeu [Au primaire, en Arts plastiques, en Education musicale, dans l'Enseignement agricole, en Eco-Gestion, en Sti, en Langues vivantes, en Langues anciennes, en Philosophie, dans les Sciences, en Ecjs, en Histoire-Géographie et Technologie] - Documentation : Que faire des mots-clés ? - Primaire : Calcul@Tice dans le Nord : inspecteurs, formateurs et enseignants côte à côte pour les élèves - Éducation musicale : Création musicale et pratique de classe avec F. Larrieu - Un blog en EPS : pour quoi faire ? - Enseignement agricole : crise alimentaire, une opportunité de se raisonner ? - Philosophie : Philosopher à l'école primaire. Oscar Brenifier - LaboSvt - Edd : Ntic et développement durable - Technologie : Consultation des nouveaux programmes - Vie scolaire : Le nouveau "DIMA" ?

Le sommaire du Café mensuel 93

 

Les politiques éducatives d'établissement à La Rochelle

"Ce que ces dix dernières années nous ont appris, avec cette irrésistible montée des incivilités et des violences juvéniles, et l’incapacité de l’école (notamment) à y répondre en termes éducatifs, c’est peut-être à mieux distinguer l’importance des règles, et plus généralement des normes sociales ; à mieux assumer aussi leur part de contingence, qui n’enlève rien à leur absolue nécessité ; à reconnaître enfin le sens des contraintes qu’elles nous imposent dans les valeurs même de la modernité démocratique, au premier rang desquelles la liberté individuelle elle-même.." L'académie de Poitiers organisait le 14 mai  les Assises académiques pour une politique éducative d'établissement en recevant D.Borne et J.-P. Obin sur les questions de vie scolaire et d'éducation. Ainsi J.P. Obin, auteur des phrases ci-dessus, écartait les pédagogies émancipatrices pour défendre la conception éducative d'H. Arendt. 

Le programme

 

Darcos vu par le Nouvel Obs

"Désormais privé de fief électoral, Xavier Darcos n'a d'autre choix que tenter de démontrer à un Sarkozy exigeant qu'il est le plus réformateur des ministres. Reste pourtant un vrai point noir : les suppressions de poste sont condamnées par une majorité de Français, à gauche comme à droite. Loin d'être réglé, le problème risque même de prendre de l'ampleur avec la préparation du budget de 2009". Le Nouvel Observateur consacre un dossier au ministre de l'éducation.

Le Nouvel Obs

 

Revenir au sommaire

 

 

Dix écrans par foyer

Selon une enquête menée par la Sofres pour la chaîne de télévision Gulli, les foyers avec enfants de 6 à 11 ans possèdent en moyenne 10 écrans.

 

La moitié des enfants passent la moitié de leur temps de loisirs devant un écarn. Le sondage montre également une forte attente de contenus éducatifs sur Internet et la télévision.

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Enseigner avec le jeu

Le jeu peut-il être un bon auxiliaire pour l'enseignement ? C'est une des questions abordées dans le dossier du numéro 93 du Café mensuel. A l'origine de ce dossier, la publication de la thèse de Julian Alvarez sur le jeu sérieux. Il montre précisément à quelles conditions pédagogiques le jeu vidéo peut devenir un outil d'enseignement. Nous avons croisé ce regard avec celui du sociologue Laurent Trémel qui analyse pour nous le phénomène. Pourquoi cette efficacité du jeu ? Le cognitiviste Idriss Aberkane nous explique quels mécanismes cérébraux sont mobilisés par le jeu. Et si  le jeu nous permettait de mieux comprendre l'enseignement ? Retrouvez ensuite des jeux dans chaque discipline.

Enseigner avec le Jeu

 

Quand l'évaluation tue l'éducation

Un rapport officiel dénonce les effets pervers du système d'évaluation mis en place en Angleterre. Les députés craignent que les tests obligatoires détournent les enseignants et les élèves des enseignements au bénéfice d'un  simple entraînement aux tests. Finalement ces évaluations pourraient faire baisser le niveau.

Article BBC News

 

Intertice 2008

Les 23 et 24 mai, les académies franciliennes, avec le soutien de la région Ile-de-France, mobilisent leurs réseaux pour présenter des innovations numériques. Le programme précis des conférences n'est toujours pas en ligne.

Intertice

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

Les Justes à Poitiers

"Le débat actuel sur les lois mémorielles, les repentances et les réconciliations nationales a relancé la réflexion des historiens, des juristes et de l’ensemble des éducateurs. Les quatre conférences proposées conjointement par le pôle civique du Rectorat, la Cour d’appel de Poitiers et le Mémorial de la Shoah permettront de croiser les approches sur ces questions en débat dans la société française". Le 4 juin, à Poitiers, les enseignants analyseront le rôle des Justes.

Le programme

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Maths : Sujets zéro pour le bac ST2S

EduScol publie une banque d'exercices de type bac pour la série ST2S. Elle permettra de se préparer à l'épreuve de maths session 2009.

La banque

 

Histoire : César à Arles

Ce serait la seule représentation du généralissime romain faite de son vivant. Selon Le Monde une statue de J. César réalisée entre 49 et 46 av. JC vient d'être découverte  à Arles.

Article du MOnde

 

Allemand : Remise des prix "Deutsch, Ich bin dabei !"

Lundi 19 mai, les 10 classes sélectionnées par l'OFAJ à l'occasion du concours "Deutsch Bin Ich Dabei" recevront leurs prix des mains du jury. Le concours était proposé à des  classes germanophones du primaire. Les élèves devaient réaliser  des vidéos de 5 minutes sur l'apprentissage de l'allemand.

Le concours

 

Arts plastiques : Le Slap appelle à des Etats-généraux

Le Slap, un mouvement qui regroupe des enseignants d'arts plastiques, appelle à la tenue d'Etats-Généraux des arts plastiques. Il estime que "l'identité de l'enseignement" des arts plastiques et touchée par  les nouveaux programmes.

Le Slap

 

Revenir au sommaire

 

les tice

 

Windows 7 sortira en 2010

Selon ZD Net, le prochain système d'exploitation de Microsoft, Windows 7, sortira début 2010. Il  facilitera   la synchronisation de fichiers.

Win 7

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le vendredi 16 mai 2008.
En direct du forum
Education nationale, Terre d'inégalités...
- Des articles tjrs aussi pertinents dont je fais mon miel tous les matins... 2 ou 3 précisions ou réactions sur celui-ci cependant...- attention au sens des mots : dire qu'un salaire vaut 80 ou 100 ou 120% du PIB n'a aucun sens ! Le PIB français...
Cnesco : 30 mesures et un espoir pour l'Ecole
- Quelques bonnes choses notamment sur la formation continue des enseignants, pour le reste rien de bien singulier et parfois incantatoire, deux exemples d'une réflexion inaboutie : - le développement de lycées polyvalents, argument de mixité...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces