L'Expresso du 13 Juin 2008 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Base élèves : le ministère apporte de nouvelles garanties

ÉDITORIAL

Le rapport Legendre regarde le bac dans le rétro

LE SYSTEME

Pas de trêve pour la semaine du bac l Ce soir la nuit des écoles l Le Québec et la Suisse face aux élèves en difficulté l Réformes : des effets d'annonce pour G. de Vecchi.

L’ÉLÈVE

A Bolnore les parents ouvrent l'école publique l Le tourisme dans Les Clés l Eduquer pour demain avec les Francas

LA CLASSE

Réussite scolaire : le dispositif au B.O.

LA RECHERCHE

Comment évaluer les enseignants ?

LES DISCIPLINES

Primaire : La BT J revient ! l E.P.S. : Le Snep dénonce les postes masqués l Histoire-Géo : La commémoration de l'Armistice de 1918

 

 

Le fait du jour

 

Base élèves : le ministère apporte de nouvelles garanties

Déjà purgée une première fois de données sur la nationalité et l'origine, Base élèves, le fichier national des écoliers, va être à nouveau retouchée, annonce l'AFP. Selon l'agence, le ministre se serait engagé, dans un courrier adressé à la Peep, à supprimer les mentions relatives à la situation familiale, l'absentéisme, les besoins éducatifs particuliers. Seules les données relatives à l'inscription et les activités extra scolaires seront maintenues.

 

Un arrêté précisera le contenu et les conditions d'utilisation de la base. Il interdira la collecte de données  relatives à la nationalité ou l'origine des élèves.

Dépêche afp

Sur le Café, ces questionnaires qui inquiètent

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Le rapport Legendre regarde le bac dans le rétro

Les sénateurs vont-ils imposer le bac de leur jeunesse ? C'est la question qui vient aux lèvres en lisant le rapport de la commission Legendre chargée de faire "un état des lieux" du bac.  Un rapport fort habile puisque, tout en affirmant la nécessité de sa démocratisation, la commission propose des mesures qui ramèneraient loin en arrière le bac.

 

"Le nombre de bacheliers (est) encore trop insuffisant en France" affirme la commission et elle n'a pas de mal à trouver des chiffres qui montrent que "la proportion de bacheliers dans une génération est nettement plus faible qu'elle ne l'est en moyenne dans les pays de l'Ocde", ce qui est vrai également pour les étudiants. "Il faut  donc à nouveau élargir l’accès au baccalauréat" conclut la commission.

 

Mais les propositions du Sénat vont en sens inverse de la démocratisation. Ainsi l'angle de vue qu'ils choisissent pour le système éducatif est tout à fait traditionnel : "il faut que le collège devienne l’antichambre des études générales, technologiques et professionnelles" ce qui revient à garder le modèle du lycée comme l'unité de mesure de tous les niveaux du système éducatif.

 

Que proposent-ils d'autre ? D'abord de confier à des universitaires la confection des sujets, la présidence des jurys et même les programmes du secondaire. Les universitaires définiraient les "pré requis" de chaque filière à acquérir au lycée. Ce qui ne peut que pousser à ce que, de diplôme de fin d'étude, le bac devienne un examen d'entrée en université. Bientôt un concours…

 

Irait dans le même sens la suppression du second groupe d'épreuves qui serait remplacé par une nouvelle session en septembre. En obligeant les élèves qui ont du mal à faire une dissertation à repasser la même épreuve, en retirant les épreuves de nature différente où ils peuvent gagner des points, la commission Legendre est certaine de réduire le nombre de bacheliers.  D'ailleurs elle se dit attachée aux dissertations, critique envers les options, soupçonneuse pour les critères de notation.

 

Faut-il craindre cette offensive contre le bac ? Alors que le gouvernement a entrepris une réforme du lycée, le rapport de la commission est en contradiction avec les orientations prises.

Le rapport

Sur le Café, le Guide du bac et du brevet

 

Revenir au sommaire

 

 

Pas de trêve pour la semaine du bac

Des actions le 16 et le 17 : les examens ne conditionnent plus une trêve du mouvement. Lundi 16, alors que la session du bac s'ouvre, le Snes appelle à une distribution de tracts demandant "le rétablissement des postes supprimés" et "l'arrêt de la généralisation des bacs professionnels en 3 ans". Le tract suggère une forte réduction des horaires élèves en lycée et l'imposition de 3 heures supplémentaires à tous les enseignants.

 

Mardi 17 les grandes fédérations (Cgt, Cfdt, Fsu) feront grève contre les suppressions de postes et les nouveaux régimes de retraite. C'est un jour d'épreuves pour certains bacs technologiques. Deux associations de parents d'élèves, la Peep et l'Apel (parents du privé) "protestent énergiquement contre le choix de cette période qui ne peut qu'entraîner des difficultés de transport, un stress accru pour les jeunes".

Le tract Snes

Communiqué apel – peep

 

Ce soir la nuit des écoles

Bien après la sonnerie, il y aura du monde en classe vendredi soir. 350 écoles se sont déjà inscrites pour participer à "la Nuit des écoles". De vendredi à samedi, parents et enseignants occuperont les écoles pour protester contre la suppression du samedi matin et les programmes Darcos. L'initiative spontanée de quelques écoles de l'ouest a pris une dimension nationale.

 

A noter qu'à Paris, le rectorat a finalement autorisé l'ouverture samedi des écoles participantes. Dans le 19ème arrondissement, des parents s'apprêtent à prolonger l'action le 16 juin.

Le blog de la nuit des écoles

Sur le Café

 

Le Québec et la Suisse face aux élèves en difficulté

Faut-il permettre à tous les enfants d'aller à l'école ? Si oui, faut-il aider davantage certaines écoles ?  Ces questions font débat au Québec et en Suisse dans le canton de Vaud.

 

Au Québec, la ministre de l'éducation vient de débloquer un plan d'aide aux établissements les plus en difficulté. Ils bénéficieront de moyens supplémentaires (un millier de nouveaux profs) pour réduire de 20% les effectifs et ouvrir des classes relais. Car la particularité du Québec c'est de regrouper sous le sigle EHDAA les enfants handicapés et les enfants en difficulté d'apprentissage. D'où la création de classes répit, pour accueillir les élèves au comportement difficile et les classes ressource pour faire face à des difficultés dans les apprentissages. Par contre tous les enseignants devront suivre des stages pour intégrer ces élèves dans la classe.

 

Dans le canton de Vaud, les autorités ont décidé de donner des allocations supplémentaires à 26 établissements. Le débat porte sur les critères de désignation des établissements. La gauche annonce se servir de critères sociaux : revenus et étrangers dans le quartier. La droite s'insurge : "je ne vois aucune corrélation entre la valeur du point d'impots et la pédagogie" déclare une député.

Le plan québécois

article du Temps

 

Réformes : des effets d'annonce pour G. de Vecchi

"Nous avons un lycée datant d’un autre siècle. Comment ne pas souhaiter une réforme en profondeur de ses structures… et de l’état d’esprit qui le gouverne". Pour autant toute réforme n'est pas bonne à prendre explique G. de Vecchi.

La tribune de G. de Vecchi

 

 

Revenir au sommaire

 

 

A Bolnore les parents ouvrent l'école publique

Eparpillés jusque là entre 20 écoles, les enfants de Bolnore, dans le Sussex, auront droit à une école dans leur village en 2010. Et ce sera l'école de leurs parents. Ceux-ci ont obtenu le droit de créer une "foundation school" , une école publique gouvernée par une personne morale, en l'occurrence l'association des parents.

Sur BBC News

 

Le tourisme dans Les Clés

Quels débouchés et quels métiers dans le tourisme ? Les Clés de l'actualité publient un dossier concis et clair pour découvrir ce secteur.

Les Clés n°760

 

 

 

 

 

 

Eduquer pour demain avec les Francas

Du 28 juin au 1er juillet, les Francas réunissent à Tours 2000 acteurs, investis dans des projets locaux d'éducation. Durant 4 jours ils vont pouvoir échanger et réfléchir ensemble au temps libre dans l'éducation.

Le programme

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Réussite scolaire : le dispositif au B.O.

Le B.O. du 12 juin décrit le dispositif d'accompagnement scolaire qui sera mis en œuvre dans 200 lycées durant l'année 2008 – 2009 et cet été. On y trouvera également la liste des établissements.

Au B.O.

Au B.O.

Sur le Café, le dispositif à la loupe

 

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Comment évaluer les enseignants ?

"Dans un contexte de profonde transformation où les enseignants ont dû porter le poids des changements, dans un contexte de dévalorisation sociale du corps enseignant et donc de fragilisation de l’identité enseignante, il est difficile pour les enseignants d’accepter de rentrer dans un processus d’évaluation dont ils seraient « objet »". Cette remarque de Léopold Paquay conclut une étude qui cherche à définir des conditions pour une évaluation mobilisatrice.

 

C'est un des travaux regroupés dans les Actes du séminaire de Leysin (Suisse) organisé par l'IRDP. Ces Actes s'ouvrent sur un tableau des modes, très variés, d'évaluation des enseignants dans les pays de l'Ocde. Ainsi "dans neuf pays, les enseignants ne font normalement plus l’objet d’évaluations régulières dès lors qu’ils ont été titularisés. Peu de pays ajustent le traitement des enseignants en fonction de la qualité de leurs résultats ou de leur participation à des activités de développement professionnel (11 sur 29 pour ce sujet précis)" explique Pierre Laderrière.

 

Le colloque permet de faire connaître des pratiques assez innovantes mise en œuvre en Suisse. Ainsi le canton de Vaud a défini 11 compétences du professeur.

Quelle évaluation des enseignants au service de l’école ? Actes du séminaire 2007 Leysin, 6 et 7 décembre, IRDP 2008.

Les actes

Sur le Café, Vers une réforme de l'inspection ?

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Primaire : La BT J revient !

Supprimée en 2006, la BT J du mouvement Freinet devrait renaître, fruit du renouveau du mouvement Freinet. Une souscription est lancée.

La BT J

 

E.P.S. : Le Snep dénonce les postes masqués

La carte sera révélée samedi. Mais le syndicat a identifié des centaines d'établissements où des heures supplémentaires sont utilisées de façon à ne pas créer de poste.

Communiqué Snep

 

Histoire-Géo : La commémoration de l'Armistice de 1918

Après les textes sur Guy Môcquet et sur la Shoah, on pouvait craindre que  la commémoration du 90ème anniversaire de l'armistice de 1918 soit encore l'occasion d'un déferlement de sentimentalisme où l'histoire plierait le genou devant la mémoire et le politique. Le B.O. du 12 juin publie une note qui évite ces écueils et sera facilement applicable par les enseignants.

 

Elle demande aux établissements scolaires de participer aux cérémonies commémoratives des "victimes civiles et militaires" du conflit, ce qui se fait déjà dans certaines communes.  Mais elle invite  surtout à monter des projets pédagogiques pour lesquels deux approches sont privilégiées : faire travailler les élèves sur la vie d'un poilu de la commune et l'étude du patrimoine artistique et culturel de la guerre. C'est souvent cette dernière approche qui est déjà utilisée en classe. Entre autre car elle permet de montrer comment se fabrique une mémoire collective et de réfléchir à la différence entre mémoire et histoire.

 

L'injonction de travailler sur un "poilu" de la commune risque par contre d'être plus délicate et d'avoir du mal à éviter le piège du sentimentalisme.

Au B.O.

 

Revenir au sommaire

 

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le vendredi 13 juin 2008.
En direct du forum
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ?
- De : desnos Publié : jeudi 9 mars 2017 07:20 Objet : Cnesco : Pas de consensus sur la différenciation ? Bonjour. N’est-il pas pertinent de s’interroger d’abord sur quel profil d’élève on veut centrer la réflexion autour de la pédagogie...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces