L'Expresso du 6 Novembre 2008 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Darcos ouvrira le chantier des affectations en 2009

ÉDITORIAL

Il faut sauver l'école maternelle

LE SYSTEME

L'Ageem s'adresse aux parents l Rased : Darcos promet une évaluation l Création de l'Agence nationale du remplacement l La proposition de loi sur les EPEP l L'enseignement professionnel en France.

L’ÉLÈVE

Quelle place pour les parents ?

LA CLASSE

Passages vers le nouveau lycée l L'effet établissement vu par JF Launay.

LA RECHERCHE

Sur la gouvernance des établissements

CITOYENNETE

Commémorer le 11 novembre.

LES DISCIPLINES

SVT : Les journées de l'APBG l S.E.S. : Darcos bienveillant  l E.D.D. : Peut-on évaluer le coût de l'inaction ?.

LES TICE

Faille dans Acrobat.

 

 

Le fait du jour

 

Darcos ouvrira le chantier des affectations en 2009

"Une question taraude beaucoup les enseignants : celle de leur affectation, en particulier la première" a déclaré le ministre de l'éducation nationale le 4 novembre, dans l'hémicycle. "Nous sommes en train d’ouvrir un dossier, qui sera présenté dès la rentrée prochaine, pour que les affectations des enseignants se fassent dans une plus grande transparence, avec une meilleure information, en nous appuyant beaucoup plus sur le volontariat et en évitant que la première affectation soit imposée aux enseignants s’ils ne la souhaitent pas. Nous venons de l’expérimenter dans l’académie de Versailles. Dès cette semaine, une plate-forme téléphonique sera mise en place, qui fonctionnera sept jours sur sept et permettra aux jeunes enseignants ou aux enseignants en mutation d’obtenir toutes les informations et le soutien personnalisé qu’ils souhaitent pour préparer leur mobilité".

Débat sur la loi de finances

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Il faut sauver l'école maternelle

S'il est une règle sociologique qui s'impose c'est bien celle qui veut que les plus faibles soient les premières victimes des tensions à l'intérieur d'une organisation. C'est très clairement ce qu'on observe dans l'éducation nationale à propos des Rased et de l'école maternelle.

 

Les enfants suivis par les maîtres des Rased appartiennent souvent aux catégories les plus défavorisées. Ce sont eux qui sont touchés en premier quand il s'agit de récupérer des moyens, en l'occurrence 3 000 postes. Le gouvernement préfère supprimer l'aide spécialisée aux plus démunis que, par exemple, diminuer les dégrèvements fiscaux des familles utilisant les services d'accompagnement scolaire payant.

 

Très logiquement, c'est maintenant l'école maternelle qui est victime des économies budgétaires. En 3 ans, le nombre de postes affectés à la scolarisation des 2-3 ans a fortement baissé, les recteurs ayant pris l'habitude d'utiliser cette école comme variable d'ajustement. Leur éradication pourrait être totale dès la rentrée 2010. Mais plusieurs faits donnent à penser que la scolarisation à 3 ans, qui n'est pas obligatoire, n'est plus à l'abri. Le rapport Papon évoque un contrôle à l'entrée en petite section, le rapport Censi, une réduction de 2 années de la scolarité en France.

 

Or la France détonne avec la plupart des pays du monde qui ont choisi de renforcer l'enseignement pré-élémentaire. C'est que son efficacité est prouvée. En France, "les recherches ont systématiquement relevé un lien positif entre la durée de fréquentation de l’école maternelle et la réussite des élèves à l’école élémentaire, tant sur le plan des acquisitions que sur celui de la qualité des parcours scolaires" relève Bruno Suchaut, directeur de l'IREDU.  

 

L'école maternelle est prédictrice de la réussite scolaire. B. Suchaut a pu identifier des compétences précises acquises en maternelle et qui, selon ses travaux, décident de l'avenir scolaire. "Les compétences dans l’acquisition de la langue écrite, dans la structuration du temps et dans la construction du nombre à la fin de l’école maternelle déterminent les capacités attentionnelles des élèves à l’entrée au cycle III. Par ailleurs, ces capacités attentionnelles sont liées aux compétences en calcul mental qui elles-mêmes vont déterminer les futures acquisitions des élèves en numération et calcul à l’entrée au collège et, de façon indirecte, les compétences en compréhension. Ce dernier domaine étant central pour expliquer la réussite ou l’échec des élèves à l’entrée au collège… Les analyses montrent que les élèves sont d’autant plus armés à l’entrée au collège s’ils ont développé des compétences élevées dans certains apprentissages à l’école maternelle".

 

Sa réduction serait également une catastrophe sociale. D'une part, une étude de la DEPP montre que les acquisitions en maternelle profitent prioritairement aux défavorisés. D'autre part, les systèmes de remplacement qui sont envisagés, type jardin d'éveil, seront payants et donc inaccessibles à ces publics.

 

Pour toutes ces raisons il est souhaitable que la mobilisation qui s'est portée sur les Rased bénéficie également à une école nettement menacée.

Le dossier maternelle

 

 

Revenir au sommaire

 

 

L'Ageem s'adresse aux parents

"Confrontés aux provocations, on veut montrer ce qu'on fait et construit". Lucile Barberis, présidente de l'Ageem, une association qui regroupe des enseignants de maternelle, a lancé le 5 novembre une grande campagne de communication qui se déroulera ces prochaines semaines dans les principales villes.

 

Par "provocations" l'Ageem entend les propos de X. Darcos sur les enseignants de maternelle, les rapports Papon et Tabarot, la publication d'un pamphlet, tout un environnement qui témoigne de pressions croissantes sur l'école maternelle.

 

Face à cela l'Ageem publie un "Guide à l'usage des parents" qui présente l'école maternelle et son fonctionnement.  Il répond à l'absence complète de la maternelle dans le "Guide des parents" publié cette année par le ministère.  Le Guide sera présenté aux parents lors de spectacles et d'expositions qui  auront leu dans les villes françaises. Ainsi, à Périgueux, toutes les écoles maternelles participent à des expositions. L'Ageem fera également signer un manifeste de défense de l'école maternelle publique.

Le Guide des parents

L'affiche

Le blog de l'Ageem

Le dossier du Café sur la maternelle

 

Rased : Darcos promet une évaluation

La suppression des 3 000 postes de Rased fera l'objet d'une évaluation. Mardi 4 novembre, les Rased ont été au cœur de nombreux affrontements entre le ministre et les députés lors du vote sur le budget de l'éducation nationale.

 

Après les questions des députés socialistes et communistes sur les Rased et les rythmes scolaires, Xavier Darcos a eu à affronter celles de Colette Le Moal, député du Nouveau Centre c'est-à-dire de la majorité. "La réaffectation dans les classes de 3 000 maîtres de RASED que vous envisagez peut faire que les 100 000 enfants les plus exposés à l’échec scolaire seraient privés des aides spécialisées qu’ils reçoivent actuellement, car le dispositif des deux heures de soutien hebdomadaire ne peut remplir le même office. Monsieur le ministre, au regard de l’enjeu pour ces enfants et pour les maîtres qui les accueillent, ne serait-il pas prudent de procéder d’abord à une expérimentation dans quelques départements pilotes afin d’optimiser les deux dispositifs d’aide aux élèves en difficulté scolaire, le soutien hebdomadaire que vous avez initié à la rentrée et le travail des RASED ?"

 

Xavier Darcos a répondu : "Je m’engage à procéder à une évaluation au cours de l’année scolaire 2009-2010 pour voir comment fonctionnent ces maîtres spécialisés au sein d’équipes de l’école primaire et si le système est efficace. Nous verrons alors comment poursuivre la réorientation des maîtres spécialisés sédentarisés. Dès lors que nous sauvegardons comme itinérants les quelque 3 700 psychologues scolaires et les deux tiers des maîtres des RASED et que nous installons un tiers d’entre eux dans les écoles qui en ont le plus besoin, je pense que notre système sera plus efficace".

 

Cette légère évolution du ministre résulte sans doute dela puissante mobilisation autour des Rased. Ces enseignants un peu à part ont recueilli plus de 100 000 signatures sur leur pétition !

Le débat

Le reportage du Café

Une vidéo sur Darcos et les Rased

La pétition

 

Création de l'Agence nationale du remplacement

Annoncée par X. Darcos, l'Agence nationale du remplacement vient d'entrer en activité. Elle a été présentée par X. Darcos au conseil des ministres. Elle est censée exploiter davantage les remplaçants.

Communiqué

 

La proposition de loi sur les EPEP

L'Assemblée nationale publie la proposition de loi déposée par la majorité sur la création d'Etablissements publics d’enseignement primaire. L’article 3 rend obligatoire la création d’un établissement public d’enseignement primaire lorsqu’une école maternelle, élémentaire ou primaire comprend ou atteint un nombre de classes égal ou supérieur à quinze. L’article 4 prévoit la faculté pour les communes et les établissements publics de coopération intercommunale d’ériger en établissement public d’enseignement primaire une école maternelle, élémentaire ou primaire comportant au minimum treize classes. Cette même faculté leur est reconnue pour regrouper plusieurs écoles afin de constituer un établissement public d’enseignement primaire dès lors que le nombre de classes regroupées est au moins égal à treize.

 

L’article 5 permet à une commune ou à un établissement public de coopération intercommunale d’intégrer dans un établissement public d’enseignement primaire existant une ou plusieurs écoles situées sur son territoire ou relevant de sa compétence. Un directeur, représentant de l'Etat, est mis à la tête de l'EPEP.

La proposition de loi

Sur le Café sur les directions

Sur le Café, sur les EPEP

 

L'enseignement professionnel en France

"Le présent rapport offre un aperçu du système français de formation professionnelle à travers une description de ses principaux aspects. Publié sous la présidence française du Conseil de l’Union européenne, il s’inscrit dans la série de rapports que le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop) publie régulièrement sur les systèmes nationaux de formation et d’enseignement professionnels". L'ouvrage, en une centaine de pages, fait le point sur l'évolution de l'enseignement professionnel en France.

L'étude

 

Revenir au sommaire

 

 

Quelle place pour les parents ?

"Depuis de nombreuses années maintenant, améliorer les relations entre les parents et le système scolaire est devenu une priorité… Mais il semble néanmoins que les relations soient encore marquées par des lenteurs dommageables, des ratées institutionnelles ou des difficultés techniques qui apparaissent comme indépassables". C'est ce qui pousse Cap Canal et P. Meirieu, avec le soutien de la Région Rhône –Alpes, à organiser le 15 novembre, à Lyon, un colloque sur la place des parents dans la relation école – famille.

 

André de Peretti tirera les synthèses des ateliers qui dans la journée travailleront la communication parents – enseignants, la communication parents – établissement, les instances, l'éducation à l'orientation ou la formation des parents et des enseignants. La participation au colloque est gratuite.

Le programme

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Passages vers le nouveau lycée

"Les élèves changent, l'Ecole bouge, et enfin le lycée aussi !"  s'écrie François Muller. Il nous propose un nouveau site destiné à aider "les équipes, enseignants, direction et formation, qui sont d'ores et déjà sollicitées pour accompagner cette mutation" du lycée. Il présente de façon originale et adroite les concepts et les pratiques qui président à l'architecture du lycée, version 2009. 

 

Ainsi le site invite à réfléchir à l'individualisation des parcours, à l'organisation du temps mobile au lycée, à passer d'une logique d'enseignement à une logique d formation. Des pistes à découvrir peu à peu, en furetant sur le web, à la découverte..

Le site de F Muller

 

L'effet établissement vu par JF Launay

"Comme dans chaque profession, il existe des personnels de direction extraordinaires … mais ils ne sont pas légion. En revanche, par fonction, les membres de l'équipe de direction sont les seuls qui peuvent avoir une vision globale de l'établissement. S'ils n'ont pas à partager ce qui ressort de leur responsabilité tout aussi globale et en même temps si parcellisée, ils doivent s'efforcer de faire sortir la tête du guidon à chacun et à tous : le prof de sa discipline, le gestionnaire des problèmes d'intendance, etc.  Ce pourrait être cela "l'effet chef d'établissement"."

Sur le blog de JF Launay

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Sur la gouvernance des établissements

Ce jeudi 6 novembre s’ouvre, à l’ESEN, dans le cadre de la Présidence française de l’Europe, une conférence sur « La Gouvernance et performances des établissements scolaires en Europe ». Spécialiste des politiques publiques d’éducation, Nathalie Mons, maître de conférences à Grenoble II, a travaillé comme expert sur deux rapports pour la Commission Européenne (agence Eurydice) publiés en 2008 sur l’autonomie scolaire. Elle analyse pour nous les évolutions de cette politique dans les pays européens ainsi que les résultats de la recherche sur les effets de ces réformes.

Sur le Café, lire l'article de N. Mons

Sur le Café à propos des directions

La conférence de l'Esen

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

Commémorer le 11 novembre

A l'occasion du 90ème anniversaire de l'armistice, le ministère avait publié en juin une circulaire appelant les classes à participer aux cérémonies. "Dans le cadre d’un projet pédagogique, vous veillerez à associer les élèves aux cérémonies qui seront organisées en hommage aux combattants et aux victimes de la guerre au cours de l’année 2008".

 

Outre l'étude des "poilus" disparus, le texte ministériel invite à des approches transdisciplinaires. "Les enseignants sont invités à mettre un accent particulier sur l’étude du patrimoine artistique et culturel lié à la guerre. Les représentations de la guerre, leur rôle dans la construction des mémoires du conflit, ainsi que le patrimoine militaire pourront faire l’objet d’approches pluridisciplinaires et transversales, en particulier dans le cadre des enseignements artistiques et des enseignements de français, d’histoire-géographie-éducation civique, de langues, et de philosophie. Des démarches pédagogiques variées pourront être mises en œuvre : approches comparatives d’artistes de différents pays, travaux sur le patrimoine local, exploitation de documents-sources (timbres- postes, cartes postales, monnaie), d’expositions, de textes en langues étrangères notamment dans les sections européennes, etc".

 

Mais peu d'académies semblent mobilisées. A Lille, le site d'histoire géographie consacre un numéro du "Beffroi", sa revue électronique, à la présentation de ressources. En Lorraine, un répertoire des actions menées dans larégion est ouvert. Il est déjà richement garni. Ainsi le LP Freyssinet de Verdun a engagé un chantier de restauration de cuisines de tranchées. Au collège Val de Sarre à Grosbliederstroff, les élèves écriront des cartes postales de poilus.

 

Le Cidem, avec les Anciens combattants,propose des ressources pédagogiques pour un travail en classe.

La circulaire

Le programme du Cidem

Sur le site de Nancy-Metz

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

SVT : Les journées de l'APBG

L'APBG (Association des Professeurs de Biologie et Géologie) organise ses Journées Nationales, en collaboration avec l’Académie des sciences, les 14, 15 et 16 novembre 2008 à la faculté de médecine René Descartes, 45 rue des Saints-Pères, Paris (6e).

 

Les journées, portant sur le thème : « La vie de la Terre », sont labellisées comme manifestation entrant dans le cadre de l’Année Internationale de la Planète Terre. Cet ensemble de conférences permettra de faire le point sur divers sujets depuis les premières formes de vie jusqu’aux géosciences au service de l’Humanité. Les journées s’adressent aux enseignants de SVT et à toutes les personnes intéressées par ces questions.

 

On peut souligner l'intervention de scientifiques chercheurs et d’enseignants français et européens du plus haut niveau : P. Claeys, E. Javaux, A. Meunier, H. Martin, C. Jaupart, Y. Lagabrielle, P. Matte, J. Malavielle, J.-J. Jaeger, R. Macchiarrelli, J-P Mallet et J.-M. Lardeaux. Le programme complet et les modalités d'inscription sont à consulter sur le site de l'association.

Le programme

 

S.E.S. : Darcos bienveillant...

"Nous n’avons aucune intention malveillante à l’encontre de cet enseignement bien utile". Lors du débat budgétaire à l'Assemblée nationale, X. Darcos répond à Yvan Lachaud sur l'avenir des SES. Alors que les enseignants de cette discipline, bien que très divisés, sont fortement mobilisés pour son intégration dans les enseignements généraux, le ministre confirme que les SES resteront une option en seconde.

 

Le ministre souhaite "que l’on puisse apporter un éclairage sur le droit et l’économie dans le cycle « terminale »". En seconde il déclare avoir "essayé de faire en sorte que cette option puisse être choisie par tous, à la différence de ce qui se passait jusqu’à présent... Je peux vous assurer qu’il n’y a pas de révolution pour la classe de seconde en matière d’enseignement des sciences économiques et sociales".

 

Les nouveaux programmes, conformes au rapport Guesnerie, devraient être prêts au printemps.

Le débat

Le site de l'Apses

Sur le rapport Guesnerie

 

E.D.D. : Peut-on évaluer le coût de l'inaction ?

C'est la question à laquelle cet ouvrage de l'OCDE tente de répondre. Mais c'est bien difficile d'évaluer tous les coûts liés à l'environnement. Ainsile changement climatique pourrait affecter les récoltes, faire apparaître des maladies nouvelles dans certaines zones. La pollution de l'eau pourrait occasionner la perte de de près de 2 millions d'enfants .

L'étude

 

Revenir au sommaire

 

les tice

 

Faille dans Acrobat

Secuser signale une nouvelle faille dans Acrobat Reader. Une mise à jour existe et doit être installée.

http://www.secuser.com

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le jeudi 06 novembre 2008.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces