L'Expresso du 4 Septembre 2009 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

H1N1 : Pas de retrait préventif des enseignants à risque

ÉDITORIAL

Les dossiers de la Rentrée : Accompagner les enseignants vers le changement

LE SYSTEME

H1N1 : Une circulaire définit la continuité pédagogique en cas de pandémie l Chatel : Revalorisation et deuxième carrière  l JP Huchon visite le chantier du lycée Champlain à Chennevières l Maternelle : le référentiel  est publié l Base élèves : Les désobéisseurs se retranchent derrière l'avis du Comité des droits de l'enfant  l Stagiaires : Etudier en Allemagne l Postes de l'AEFE et de la MLF

L’ÉLÈVE

Bourses de lycée, de collège et bourses au mérite l Ouverture du 1er jardin d'éveil.

LA CLASSE

Etablissements, devenez partenaires du Café !

LA RECHERCHE

 Les croyances des enseignants sur l'acte d'enseigner l Dubet : L'Ecole, cette désillusion .

LES DISCIPLINES

Français du texte à l'image l L'Histoire des arts au collège l L'Apses demande des SES pour tout le monde

 

 

Le fait du jour

 

H1N1 : Pas de retrait préventif des enseignants à risque

La circulaire ministérielle sur la sécurité au travail dans le cadre de H1N1 ne propose pas de mesures préventives claires pour les personnels à risque. Que doivent faire les enseignantes enceintes ou souffrant de troubles respiratoires devant la pandémie ? Considérées comme des personnes à risque, la circulaire ministérielle publiée le 3 septembre ne prévoit pourtant pas leur reclassement provisoire systématique.

 

Une rédaction qui n'oblige pas. "Outre la consultation de leur médecin traitant", écrit le B.O., "les personnes souffrant de pathologies à risque dans un contexte de grippe saisonnière, ainsi que les femmes enceintes, sont invitées à se signaler aux services de médecine de prévention. Ceux-ci pourront dispenser les conseils et les recommandations utiles aux personnes concernées. Ils pourront également suggérer, à l'autorité compétente, un aménagement de leurs conditions d'exercice. Leur situation sera prise en considération avec la plus grande attention dans le souci d'une meilleure protection contre le risque de contamination". Le verbe "suggérer", la promesse de "la plus grande attention" n'engagent en rien l'administration à retirer pour quelques jours de la classe une enseignante "à risque" dont les élèves sont malades.

 

Une mesure demandée. Jean-Marie Le Guen député PS et patron de l'Assistance publique, avait demandé le 26 août que l'Etat  prenne des mesures. " Les femmes enceintes étant particulièrement vulnérables face au virus de la grippe H1N1, il faut mettre en place, dès la rentrée, des mesures spécifiques pour les protéger" a-t-il déclaré au Point. Il demandait "la mise en place d'un droit de retrait pour les femmes enceintes exerçant des professions qui les exposent à de nombreux contact avec le public (enseignantes, professionnelles de santé) et l'étude de conditions particulières pour que ces femmes arrivées au troisième trimestre de leur grossesse puissent bénéficier d'un congé maternité précoce et prolongé".

 

Et obtenue ailleurs. Pourtant ce droit a été obtenu au Québec. Le 2 septembre, le directeur de la santé annonçaient que les femmes "pourront l'obtenir pas systématiquement en disant "je suis une femme, prof et enceinte" mais après une demande et une procédure d'analyse, au cas par cas en discutant avec leur médecin". De fait plusieurs commissions scolaires, les autorités locales responsables de l'éducation, ont reclassé des enseignantes enceintes sur d'autres postes.

 

Les enseignantes pourront-elles utiliser le droit de retrait si elles se pensent en danger ? Rappelons qu'il a été introduit dans le droit de la fonction publique par le décret n° 95-680 du 9 mai 1995. Il  prévoit "qu'aucune sanction, aucune retenue de salaire ne peut être prise à l'encontre de l’agent ou du groupe d’agents qui se sont retirés d’une situation de travail dont ils avaient un motif raisonnable de penser qu’elle présentait un danger grave et imminent pour la vie ou la santé de chacun d’eux". Mais pour le site gouvernemental sur la pandémie, "le droit individuel de retrait ne peut en principe trouver à s’exercer" pour peu que l'employeur ait appliqué les mesures légales de prévention.  Une opinion qui n'est pas partagée par des avocats qui pensent que ce droit s'exerce. Entre ces deux avis quelques milliers d'enseignantes qui attendent sans doute des consignes plus claires.

Circulaire ministérielle

Avis du site officiel Pandémie grippale

Site d'avocats

Des instructions à compléter

JM Le Guen

Québec : déclaration

Le dossier pandémie grippale

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Les dossiers de la Rentrée : Accompagner les enseignants vers le changement

C'est à peine si j'ose aborder cette question, tellement elle peut aujourd'hui paraître déplacée à la fois sous l'angle de l'accompagnement que du changement. Non pas que ces deux questions n'aient été longuement abordées ces derniers mois, mais généralement les réflexions se sont perdues.

 

Accompagner c'est à la fois évaluer les enseignants, diriger les établissements, conseiller. La réflexion sur la direction hésite entre plusieurs voies. Pour l'OCDE " la direction des écoles joue un rôle essentiel pour rendre les écoles plus efficaces" mais l'OCDE perçoit la direction comme un art collectif. "Les chefs d’établissements d’aujourd’hui ont besoin d’apprendre à adopter de nouvelles formes de direction mieux réparties, plus collégiales". A cette vision s'oppose celle du manager que l'on tente par exemple d'imposer au primaire avec les Epep.

 

La réflexion sur l'évaluation des enseignants est elle aussi en panne. L'Inspection avait réfléchi  et même testé des évaluations d'établissement, à l'anglaise, à la place d el'évaluation individuelle. Mais un autre modèle s'est retrouvé poussé en avant : celui du mérite. Là on est au pole extrème : accompagner ce n'est pas payer au mérite.

 

Le changement. En deux années Xavier Darcos a imposé bien des changements mais c'était toujours pour revenir à un état antérieur. Ainsi la réflexion sur le métier développée dans le rapport Pochard n'a pas vraiment été prise en compte dans la réforme de la formation des enseignants. Celle-ci tend à sacrifier la formation professionnelle à une formation disciplinaire. C'est cette opposition là qui a participé à faire échouer la réforme du  lycée.

 

"Une bonne partie des enseignants sont prêts a changer mais pas à n'importe quelle  condition" notait C Maroy. On pourrait tout aussi bien dire pas pour n'importe quelle direction…

Sur ces questions

 

 

Revenir au sommaire

 

 

H1N1 : Une circulaire définit la continuité pédagogique en cas de pandémie

La circulaire précise l'organisation de la continuité pédagogique en cas de fermeture locale ou générale de classes. Le texte définit trois situations en cas de pandémies. La première concerne les élèves vulnérables qui seront suivis par leur enseignant référent.

 

Le deuxième cas concerne les fermetures locales de classes ou d'établissement. Dans ce cas, "il appartient à chaque enseignant, dans le cadre de la liberté pédagogique et parce qu'il est le mieux à même de juger des besoins de ses élèves, de proposer les contenus appropriés, en fonction des moyens disponibles et des dispositifs décrits précédemment" et à assurer els rattrapages nécessaires au retour de l'élève. Pour les écoliers "un ensemble de travaux à faire à la maison doit être prévu pour tous les élèves concernés et leur être remis le plus rapidement possible dès connaissance de l'avis de fermeture de la classe ou de l'école. Il peut s'agir de recherches à effectuer à la maison, de lectures, d'exercices d'entraînement, principalement en français et en mathématiques, en prenant notamment appui sur les manuels disponibles dans l'école et sur les banques d'exercices disponibles". Pour les collégiens et lycéens, "il appartient à chaque professeur d'assurer la continuité pédagogique des cours de sa discipline". Il pourra s'appuyer sur l'ENT local, le site de l'établissement et les manuels scolaires ou encore "si le site de l'établissement est indisponible, et pour les élèves ne disposant pas d'accès à internet" de travaux à faire à la maison.

 

Dans le cas de fermetures globales, "le directeur et les maîtres assurent le lien avec les parents". Dans le secondaire, des enseignants référents assurent des permanences dans l'établissement. "Dans cette hypothèse, des enseignants « référents », dans les établissements du second degré, assureront des permanences dans chaque établissement. Ils serviront d'intermédiaires entre les élèves et leurs enseignants, en utilisant internet ou le téléphone, afin d'assurer un suivi du travail demandé".

Circulaire ministérielle

 

Chatel : Revalorisation et deuxième carrière

"Le ministre a annoncé qu’il avait l’intention de revaloriser de façon significative les débuts de carrière dans le cadre de la mastérisation" annonce le Snuipp qui a rencontré Luc Chatel le 1er septembre. "Il envisage également des mesures sur l’ensemble du métier (accompagnement, parcours de formation, débouchés, deuxième carrière, plans individualisés, mesures de revalorisation à certains moments de la carrière, …). En revanche il exclut des mesures systématiques pour tous".

 

Selon le Snuipp, Luc Chatel a écarté l'idée d'une évaluation nationale en maternelle. Il avait pourtant annoncé "l'introduction, dans le livret scolaire, d'un bilan des acquis en fin de grande section" lors de la conférence de rentrée.

Communiqué

 

JP Huchon visite le chantier du lycée Champlain à Chennevières

Au lycée Champlain de Chennevières (94), l'action du Conseil régional se lit dans le bâti et les projets pédagogiques. Depuis 2004, tous les chantiers de construction ou de rénovation gérés par la région Ile-de-France respectent des normes de haute qualité environnementale, HQE. Mais si la construction et l’entretien des lycées restent des compétences premières de la région, celle-ci porte aussi beaucoup d’intérêt à l’accompagnement pédagogique et à la réussite des élèves. Inscrit dans ces projets pour une reconstruction quasi-totale et une extension, le lycée polyvalent Champlain de Chennevières, 94, devrait, en janvier 2011, accueillir quelque 2000 élèves dans ses nouveaux locaux. Cet important chantier, déjà bien avancé, a fait l’objet d’une des visites de rentrée du président du conseil régional, Jean-Paul Huchon.

Le reportage

 

Maternelle : le référentiel  est publié

Le B.O. publie un référentiel de formation pour les enseignants de maternelle. "S'il est nécessaire de mettre en oeuvre des démarches pédagogiques respectueuses des besoins des jeunes enfants, les compétences professionnelles des enseignants de l'école maternelle répondent aux mêmes exigences et donc au même référentiel que celles de tous les enseignants de l'école primaire. Il est cependant indispensable, en formation initiale comme en formation continue, de prendre en compte les spécificités de cette pédagogie tout en l'inscrivant résolument dans le parcours de formation des maîtres du premier degré. Afin de faciliter cette démarche, l'annexe de la présente circulaire présente une déclinaison du référentiel de compétences des enseignants qui pointe les connaissances et les compétences qui doivent être particulièrement développées pour répondre aux besoins des jeunes enfants scolarisés en classe ou école maternelle".

 

Ce document annoncé, fait suite à l'accord signé entre le ministère et l'Ageem, association d'enseignants de maternelle. L'objectif de la formation est la maîtrise par les enseignants exerçant dans les classes maternelles de gestes professionnels qui peuvent être résumés dans six grands domaines, chacun de ces domaines mobilisant plusieurs des compétences du référentiel :

- la maîtrise de la communication orale dans la classe,

- le pilotage des activités et des apprentissages,

- le choix et la maîtrise des outils d'évaluation et de validation,

- la différenciation et la diversification pédagogique,

- la collaboration avec les partenaires de l'école et les parents,

- la capacité à conduire une réflexion sur sa pratique professionnelle.

Au B.O.

 

Base élèves : Les désobéisseurs se retranchent derrière l'avis du Comité des droits de l'enfant

"Mme Isabelle Huchard, M. Bastien Cazals et M. Jean-Yves Le Gall n’auraient jamais dû être sanctionnés pour avoir agi de manière conforme, et qui plus est par anticipation, aux recommandations du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies" écrit le Collectif National de Résistance à Base Elèves dans  une lettre adressée au président de la République. Pour le CNRBE, l'ONU a de fait validé leur refus d'alimenter le fichier national des élèves du primaire. Ils rappellent les réserves du CDE de l'ONU sur la sécurité des données.

Communiqué

Base élèves xondamné par l'ONU

 

Stagiaires : Etudier en Allemagne

Un accord franco-allemand permet à 300 professeurs d'histoire géo. stagiaires de passer 3 mois en Allemagne afin de se préparer à l'enseignement bilingue en enseignant dans un lycée allemand.

Au B.O.

 

Postes de l'AEFE et de la MLF

Le B.O. du 3 septembre précise les conditions de recrutement de professeurs par l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger et par la Mission laïque française.  Attention, pour l'AEFE date limite d'inscription le 28 septembre.

Au B.O.

Au B.O.

 

Revenir au sommaire

 

 

Bourses de lycée, de collège et bourses au mérite

Le B.O. du 3 septembre publie trois circulaires relatives à l'attribution de ces bourses. La bourse au mérite est donnée de droit aux élèves ayant une mention Très bien à l'examen ainsi qu'à des élèves méritants distingués par le chef d'établissement. La bourse de lycée et la bourse de collége sont accordées sur critères sociaux.

Bourse de lycée

Bourses au merite

Bourse de college

 

Ouverture du 1er jardin d'éveil

C'est à Caussade (Tarn et Garonne) que s'est ouvert le premier jardin d'éveil, selon l'Afp. Ce dispositif, voulu par Mme Morano, qui est payant, tend à remplacer la maternelle pour les enfants âgés de 2 ans.

Dépêche AFP

La maternelle remise en cause

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Etablissements, devenez partenaires du Café !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Les croyances des enseignants sur l'acte d'enseigner

Comment se construisent les représentations des enseignants sur l'acte d'enseigner ? Anne Vause, dans un numéro des Cahiers de recherche en éducation et formation de l'université de Louvain, montre que plusieurs strates la construisent. "Nous avons en effet pu voir que les enseignants, même s’ils disposent d’une large liberté pédagogique tiennent souvent le même  type de discours quant à leur manière d’enseigner. Ceci s’expliquerait par les « croyances conventionnelles » qui imprègnent souvent le monde éducatif. Pour légitimer leur  façon de travailler, les enseignants ont souvent tendance à se conformer à celles-ci. Néanmoins, en classe, leurs pratiques ne correspondent pas toujours à ces discours. Enfin, nous avons mis en évidence l’importance du collectif et des groupes de travail pour aider les enseignants à décoder et à mettre en place les différents messages de l’environnement auxquels ils sont confrontés."

Cahier Girsef 66

 

Dubet : L'Ecole, cette désillusion

"Le combat pour le tronc commun, c’est la cause de ma vie. Quand on regarde les études Pisa, on constate que plus la scolarité commune est longue, plus le niveau moyen des élèves est élevé et plus les inégalités de résultats sont faibles. Plus vous sélectionnez de manière précoce, plus le niveau moyen est bas – c’est le cas de l’Allemagne – et plus vous avez des inégalités sociales fortes. L’idée que j’ai toujours défendue est, comme dans les pays scandinaves, de garder les enfants ensemble jusqu’à 16 ans. Bien sûr, cela pose des problèmes pédagogiques, en termes d’homogénéité notamment. Cela dit, il ne faut pas non plus dire n’importe quoi : les élèves ont toujours été hétérogènes".  Dans ce numéro de Politique, François Dubet expose quelques unes de ses idées sur l'Ecole.

 

"Dans aucun pays l’égalité n’est atteinte grâce à l’école. Cela n’existe pas. Les inégalités sociales de départ rentrent dans l’école. Et comme l’école ne traite pas égalitairement les élèves – l’école traite toujours favorablement les meilleurs élèves, qui sont par ailleurs les plus riches – elle renforce ces inégalités initiales. Aujourd’hui, les catégories dirigeantes mettent le paquet pour que leurs enfants soient dans les meilleurs établissements, qu’ils suivent les meilleurs services de soutien scolaire, parce qu’après tout il y a une menace qui n’existait pas avant. "

L'école cette désillusion

 

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Français : Du texte à l'image

Réalisé par les internautes de Weblettres, ce petit livre se laisse gentiment dévorer. Les enseignants ne sont pas toujours à l'aide avec le thème de la lecture de l'image. Aussi l'ouvrage analyse ces résistances avant de proposer des réflexions et de séances et activités. Celles-ci couvrent le collège et le lycée. L'ouvrage fait une large place aux nouvelles technologies, aux  films ou encore à la peinture.  

 

Bien ancré dans le monde enseignant, Weblettres nous offre un guide pratique et parfaitement à jour avec les nouveaux programmes du collège..

Du texte à l'image, Sceren CNDP, 2009, 142 pp.

 

L'Histoire des arts au collège

 L"Académie de Rennes publie et édite des travaux qui aident les équipes éducatives à mettre en œuvre l'histoire de l'art au collège. La brochure rappelle ce qu'est l'histoire des arts et donne des pistes pour monter un projet en histoire des arts.

L'histore des arts

 

L'Apses demande des SES pour tout le monde 

"Tous les élèves de seconde doivent pouvoir avoir accès aux enseignements jouant un rôle déterminant dans les séries vers lesquelles ils peuvent s’orienter en fin d’année" demande l'Apses dans une lettre envoyée au ministre d el'éducation. L'association de professeurs de SES devait, comme les autres organisations, remettre ses propositions sur la réforme du lycée.

 

Pour l'Apses, il faut "redonner aux Sciences Economiques et Sociales un caractère obligatoire en seconde (comme ce fut le cas de 1982 à 1992)" de façon à aider les élèves à mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent. L'Apses emande un fort paquet horaire : " un horaire conséquent incluant des heures de travaux pratiques en demi-classe, d’autant plus que les disciplines enseignées sont totalement nouvelles ".

Communiqué

 

Revenir au sommaire

 

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le vendredi 04 septembre 2009.
En direct du forum
FEI16 : Vanessa Deglaire : Quand l'anglais redonne confiance..
- J'aurais souhaité en savoir un peu plus sur votre séquence Road Trip. Combien de semaines a duré la séquence? Avez-vous travaillé en salle informatique avec les élèves? Merci.
Collège : Blanquer explique la rentrée aux principaux
- Blanquer invente donc le pilotage direct : il écrit directement aux chefs d'établissements, et pas S/C des Recteurs et DASEN (qui ne sont même pas en copie !). Et donc une lettre (quel pouvoir juridique de ce document?) qui ne fait que paraphraser le...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces