L'Expresso du 12 Octobre 2009 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

La réforme des lycées annoncée mardi

ÉDITORIAL

Une expérimentation vaut mieux que vos condamnations

LE SYSTEME

L'ENT Ile–de-France attribué à Logica IT Service l Portables : Les chefs d'établissement en désaccord avec le Sénat l Concours internes professeurs des écoles  l Le Snes contre un service unique d'orientation  l Les bibliothèques universitaires britanniques se préparent à la crise l Gardez le moral avec Zrofs !

L’ÉLÈVE

Une aide pour le permis de conduire en Ile-de-France pour les décrocheurs l La scolarisation des élèves à besoins particuliers l Questions de parents à Nantes.

LA CLASSE

La Grande Lessive revient le 15 octobre  l Apprendre dans une classe coopérative l Etablissements, devenez partenaires du Café !

LA RECHERCHE

Le Langage. Objet d'apprentissages, outil de pensée. Quels obstacles ? Quels leviers ?

CITOYENNETE

B. Obama prix Nobel de la paix

LES DISCIPLINES

Migrations : le plaidoyer de l'ONU l C'est la semaine des sciences de la terre l Physique bac pro.

 

 

Le fait du jour

 

La réforme des lycées annoncée mardi

Nicolas Sarkozy présentera mardi 13 octobre la réforme des lycées devant un parterre d'inspecteurs et de recteurs.  Le 5 octobre, le président de la République avait annoncé la réforme pour la fin de l'année, ce qui avait jeté un certain trouble.  On revient donc au calendrier prévu avec une mise en place de la réforme en seconde en 2010.

 

Quel contenu pour cette réforme ? On ignore évidemment quel sera le contenu de la réforme. Mais l'Elysée avait annoncé le 2 juin qu'elle s'inspirerait du rapport Descoings ce qui a été confirmé ensuite par Luc Chatel. Précisément, l'Elysée avait précisé qu'elle retiendrait du rapport "l’aide à l’orientation, le développement d’un temps d’accompagnement à côté des cours magistraux, la revalorisation de la voie technologique, en particulier de la série industrielle, le rééquilibrage des séries de la voie générale,  la maîtrise des langues vivantes étrangères,  la valorisation de l’engagement des jeunes". Le soir même, Xavier Darcos plaidait pour la baisse des horaires : "il n’y a aucune raison, en effet, que les lycéens travaillent plus que les 35 heures que doivent faire leurs propres parents".

 

Le rapport Descoings concluait en demandant une réforme de l’orientation, conçue comme un processus long et construit par l'élève, "la revalorisation de la voie technologique et de son image, la rénovation des filières STI, le rééquilibrage des séries au sein de la voie générale, la rénovation des épreuves du Bac en langue pour harmoniser la nature des épreuves avec les objectifs de la formation tout au long des 3 années du lycée". Il envisageait aussi de "tendre vers la diminution du nombre des élèves par division en classe de Seconde en tenant compte de leur hétérogénéité et des disciplines enseignées" et "une nouvelle étape de la démocratie lycéenne par une participation plus grande aux processus de décision concernant la vie scolaire et une reconnaissance des engagements lycéens".

 

Le 1er octobre, Luc Chatel précisait que "la réforme des lycées sera l’occasion de proposer de nouvelles missions aux enseignants qui souhaiteront s’engager davantage. Sans développer ce sujet qui donnera lieu à des discussions dans les semaines à venir, il est clair que des besoins nouveaux s’expriment aujourd’hui en faveur d’une orientation mieux préparée. En faveur d’un renouvellement des approches pédagogiques et d’un meilleur accompagnement, par exemple grâce au tutorat". Le gouvernement est-il en situation de mettre en place une réforme profonde alors qu'il y a renoncé fin 2008 ? Il est vrai qu'une attente réelle existe dans l'opinion et la profession pour une évolution du lycée.

Agenda d el'Elysée

Luc CHatel  1er octobre

Sur le rapport Descoings

Dossier Réforme du lycée

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Une expérimentation vaut mieux que vos condamnations

Si certaines critiques ont pu paraître justifiées contre l'expérimentation menée dans 3 lycées professionnels franciliens contre le décrochage, d'autres visent, à travers la personne de M Hirsch, la démocratisation scolaire.

 

Certaines critiques portées contre cette expérimentation semblent parfaitement justifiées. La région Ile-de-France a raison , par exemple, quand elle rappelle les efforts qu'elle mène au quotidien depuis des années pour aider les jeunes franciliens dans leurs études. On a d'ailleurs dans ce numéro un nouvel exemple de ce dévouement des élus pour ces jeunes en difficulté. Le soutien d'une collectivité locale comme la région apparaît d'une autre dimension que les expérimentations limitées de l'Etat. Surtout elles restent sur le terrain des faits.

 

Les médias ont dénaturé cette expérimentation, jouant sur les mots pour finalement faire passer l'idée qu'on allait payer les élèves pour aller en classe. On sait qu'il n'eh est rien : il s'agit de permettre à une classe de s'offrir un cadeau si l'assiduité est bonne. Une pratique qui, on le sait, n'a pas attendu M Hirsch pour exister dans des établissements confrontés à l'absentéisme.

 

Des attaques scandaleuses. Ce sont ceux là même qui rêvent de rétablir les distributions de prix à l'Ecole qui mènent maintenant campagne contre l'expérimentation. Un bel exemple de leur argumentation est fournie par Chantal Delsol dans un éditorial du Figaro. Ecoutons là. " On peut comprendre que beaucoup d'élèves multiredoublants, qui ne restent là que par obligation de présence avant d'avoir le droit légal de travailler, s'ennuient mortellement… Il faut comprendre aussi que l'on ne peut plus punir les absences, et il faut comprendre que les parents n'ont plus l'autorité suffisante pour persuader un adolescent de 15 ans d'aller à l'école. L'Éducation nationale finira-t-elle par se rendre compte qu'il serait préférable pour certains enfants de commencer un apprentissage plus tôt, et que son patron en lui imposant de venir travailler le matin, le construira au lieu de le détruire". L'expérimentation fabriquerait une génération de "petits tyrans".  

 

Il faut avoir très peu fréquenté les lycées professionnels pour croire que  l'ennui ou l'absence d'autorité parentale sont les moteurs de l'absentéisme. Les absentéistes ont souvent des raisons autrement sérieuses pour leur absence. On ne les citera pas toutes mais on peut évoquer  la nécessité de gagner sa vie (raison pour laquelle en Angleterre on donne de l'argent aux élèves), ou encore l'absence de perspective. Quand une majorité de parents estime que le sort de leur enfant sera plus difficile que le sien, on peut imaginer la perception de l'avenir que peuvent avoir certains jeunes de milieu défavorisé.

 

Or c'est justement à l'exclusion que ramène l'article de Mme Delsol. Les études du Céreq ont montré que l'apprentissage s'est scolarisé et divisé. L'apprentissage qui progresse est celui du post-bac. Avant ce niveau, le Cereq a établi qu'il n'était en rien une solution pour un jeune en difficulté. En attaquant la mesure maladroite de M Hirsch Mme Delsol vise simplement à retirer les jeunes de milieu défavorisé de l'Ecole "pour leur bien"…

 

Ne pas jeter bébé… L'expérimentation menée dans l'académie de Créteil est criticable. On peut regretter la faiblesse de l'engagement de l'Etat pour aider des jeunes en difficulté à s'en sortir. On peut considérer que le moyen utilisé est insuffisant et peut-être peu efficace. On doit prendre garde qu'en le condamnant sur le terrain de la morale on risque de couper court aux quelques efforts étatiques faits au bénéfice de ces jeunes.

Bataille pour une cagnotte

C Delsol dans Le Figaro

 

Revenir au sommaire

 

 

L'ENT Ile–de-France attribué à Logica IT Service

Dès 2010 des applications ENT seront accessibles aux lycéens. Le déploiement de l'ENT francilien va pouvoir se faire à grande échelle. La région a signé avec Logica IT Services un marché portant sur la conception, la mise en œuvre et l'exploitation de l'Espace numérique de travail régional.

 

Recevant le Café le 15 septembre 2009, Philippe Fallachon, directeur général adjoint chargé de l'unité lycées au Conseil régional d'Ile-de-France, nous avait annoncé un prochain déploiement. "A partir du 1er janvier 2010, 60 lycées expérimenteront le logiciel retenu. Dans les trois années suivantes on l'installera dans tous les lycées. Mais dès la rentrée 2010, le cahier de textes numérique pourra être présent dans tous les lycées qui le demanderont." Un pas décisif vient d'être fait avec l'annonce publique de la signature de la région avec Logica IT Services.

 

Un marché de 20 millions. C'est un marché important que remporte ce groupe : 19,6 millions d'euros sur 6 ans. De fait le marché devrait être plus important puisque des départements sont déjà intéressés à utiliser le même logiciel libre de l'ENT régional. Ainsi les élèves pourront garder leurs repères tout au long de leur scolarité secondaire. Les 471 lycées publics bénéficieront de l'ENT régional. Aucune décision ne semble prise pour les 213 lycées privés sous contrat.

 

Un élément déclencheur de nouveaux usages. L'ENT permettra aux lycéens, aux enseignants, aux établissements et aux parents d'accéder à un réseau informatique partagé et sécurisé pour y échanger des informations, des données administratives mais aussi pédagogiques. Le fait que le cahier de textes numériques soit une des premières applications installées est significatif de cette convergence. "L'ENT comprend en gros 2 blocs : les relations avec les parents et les relations profs élèves" nous avait dit P. Fallachon. "La colonne vertébrale c'est le cahier de textes. On s'est rendu compte, par exemple en l'expérimentant au lycée Bascan de Rambouillet, que c'est un élément déclencheur des usages pédagogiques. Les professeurs associent graduellement au cahier de textes des documents personnels, puis, très vite, les outils collaboratifs de l'ENT,  par exemple un forum lié à une question de cours. Les enseignants pourront  aussi éditer des cours, recevoir et corriger des devoirs. Tout est prévu pour que l'enseignant puisse paramétrer précisément son espace. Il pourra recopier ou non le cahier de textes sur plusieurs classes. Il pourra le garder d'une année sur l'autre. Il pourra publier ses documents quand il le veut. On a beaucoup appris des groupes de travail et tenu compte de ce qu'on sait des usages".

 

La région Ile de France dépense près de 30 millions d'euros annuellement pour l'intégration des TICE dans les lycées. Plus de 140 000 ordinateurs sont déployés dans les lycées, soit un ordinateur pour trois élèves. Chaque lycéen reçoit également une clé USB. 3 000 TBI seront également installés à court terme.

Entretien avec P Fallachon le 15 septembre

La clé USB francilienne

Un bilan de l'expérimentation ENT en IdF

ENT et formation des jeunes

 

Portables : Les chefs d'établissement en désaccord avec le Sénat

"Si la loi pose une interdiction à caractère général, se posera la question de son application. On sait qu'aucun juge, nulle part, ne sanctionnera ce genre de manquement. Et comment vérifiera-t-on cette interdiction, alors que nous avons très peu de personnels de surveillance? Est-ce que surveiller les élèves qui téléphonent dans les cours de récréation est vraiment la priorité?" Dans une déclaration, le SNPDEN , premier syndicat de chefs d'établissement est allé contre l'idée que la proposition de loi interdisant l'usage du portable téléphonique dans les écoles et collèges allait simplifier la vie des directions.

 

"Le vote du Sénat manque de réalisme quant aux conditions réelles de fonctionnement des établissements. On se fait plaisir à bon compte, mais ça ne changera rien sur le terrain" a déclaré à l'AFP Philippe Tournier, secrétaire général du syndicat. Il a rappelé que les établissements gèrent les portables avec bon sens dans leur règlement intérieur. "C'est peut-être dans les salles de classe que les comportements (concernant l'usage du portable) sont en fait les plus corrects!", a-t-il ajouté.

Dépêche AFP

L'édito du 8 octobre : Jusqu'où le huis clos ?

 

Concours internes professeurs des écoles

Un arrêté publié au Journal offociel du 9 octobre annonce l'ouverture de concours d'accès aux cycles préparatoires aux seconds concours internes de recrutement de professeurs des écoles.

Au J.O.

 

Le Snes contre un service unique d'orientation

Tout en reconnaissant que "l’ONISEP offre à tous les élèves une information objective, fiable, indépendante faisant l’objet d’une mise en forme pédagogique adaptée, en fonction de l’âge des élèves et de leur niveau de scolarisation", le Snes rejette l'idée d'un rapprochement des « opérateurs » chargés de l’information (ONISEP, CIDJ, Centre Info) et la création d’un service dématérialisé d’information. Le syndicat y voit une remise en cause "des missions et des valeurs de L’Education Nationale".

Communiqué

 

Les bibliothèques universitaires britanniques se préparent à la crise

Si 2009 devrait être une année budgétaire assez facile à mener avec des baisses d'environ 5%, les universités britanniques s'attendent à des difficultés sérieuses en 2010-2011. Selon une étude du Higher Education Funding Council for England, les bibliothèques devraient être pleinement touchées par la réduction des budgets, du nombre d'étudiants et la chute de la livre. Celle-ci aura un impact sur les achats d'ouvrages et de services TIC à l'étranger. On s'attend à des difficultés pour maintenir les heures d'ouverture des locaux et les accès aux services informatiques 24h/24h.

Etude

 

Gardez le moral avec Zrofs !

Chaque mois, les profs du groupe Zrofs mettent une chanson et une vidéo en ligne. Après s'être attaqué au conseil de classe, à la rentrée, au réfectoire, Zrofs trace la triste vie du squelette du laboratoire de SVT…

"J’m’appelle Arthur - Et croyez-moi - J’ai la mort dure - Car malgré moi - Au lieu d’finir - Dans un cimetière - Et de pourrir - 6 pieds sous terre - J’suis obligé - D‘puis des années - De suivre tous les - Cours de SVT ! - Je suis l’damné - Des SVT !"

Découvrez les Zrofs

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Une aide pour le permis de conduire en Ile-de-France pour les décrocheurs

Le Conseil régional a adopté le 9 octobre la mise en place d'une aide régionale au permis de conduire. Cette aide d'un montant de 600 euros est destinée aux jeunes franciliens sortis du système scolaire et en démarche d'insertion ou de pré-qualification dans le cadre de formations agrées par la région.

 

 

La scolarisation des élèves à besoins particuliers

L'Esen publie une fiche synthèse sur la scolarisation des élèves à besoins particuliers. Réalisée pour les chefs d'établissement, elle fait le point sur les dispositifs et les textes.

La fiche

 

Questions de parents à Nantes

Du lundi 12 au vendredi 23 octobre 2009, a lieu à Nantes la deuxième édition de Questions de parents. 60 rendez-vous sur des questions de parentalité, 20 ateliers, 16 conférences, 24 rencontres portes ouvertes soit 12 journées et soirées consacrés aux parents sont proposés. A noter : les écrans à la maison, découverte de la pédagogie Freinet, la monoparentalité, etc.

Le programme

 

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

La Grande Lessive revient le 15 octobre

Voilà une date à retenir ! Le 15 octobre, la Grande Lessive tend ses fils de l'école à la ville. Dispositif simple, la Grande Lessive invite à créer un espace éphémère à l'aide de fils tendus où chacun peut exposer ses œuvres. "S’approprier la pratique artistique, comme l’on use du langage pour vivre ensemble sans s’interdire de le faire si l’on n’est ni poète ni écrivain, est un défi qui demande à être relevé, entre autres, grâce à l’action concertée des élèves, des enseignants, des parents et des élus" nous dit Joëlle Gonthier, créatrice de La Grande Lessive.

 

Ce dispositif inventif et généreux existe depuis 3 ans. Il s'est acquis une importante renommée puisque des centaines d'établissements scolaires y participent, en France comme à l'étranger. Des municipalités s'y associent et tendent leurs fils dans leurs rues, comme à Chinon ou Beauvais.

 

Pour la première fois, cette année la Bibliothèque Nationale de France fera aussi sa grande lessive avec ses lecteurs et  son personnel.

Inscrivez vous

 

Apprendre dans une classe coopérative

C'est une journée d'ateliers, où se croisent adultes et écoliers, qu'organise l'Icem Freinet, à Paris le 14 octobre. Les ateliers évoqueront l'évaluation, l'apprentissage, l'organisation du temps mais aussi la gestion du temps scolaire ou les pratiques artistiques. Une table ronde réunira C Brossel, H Montagner, L Ott etc.

Le programme

 

Etablissements, devenez partenaires du Café !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Le Langage. Objet d'apprentissages, outil de pensée. Quels obstacles ? Quels leviers ?

Jeudi 22 et vendredi 23 octobre 2009, à Dole (Jura), la FNAME organise son 7ème colloque avec la participation de C. Billard, S. Boimare, V. Boiron, P. Boisseau, E. Canut, D. Crunelle, L. Danon-Boileau et P. Vermersch qui interviendront devant plus de 1000 congressistes. Le samedi 24 octobre,  la FNAME présentera les résultats de 2 recherches-actions : Articulation entre l'enseignant de la classe et l'enseignant spécialisé (M. Hardy, laboratoire Paris 13), Le maître E dans ses rôles de partenaire (C. Merini, PAEDI Clermont-Ferrand). Egalement samedi matin, table ronde du Comité Scientifique de la FNAME : De l'utilité de l'aide psycho-pédagogique dans l'école d'aujourd'hui.

Inscriptions

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

B. Obama prix Nobel de la paix

Comment aborder en classe cette information ? Christine Reymond vous propose une sélection de ressources en anglais sur le prix et ses bénéficiaires, y compris les plus controversés.

Obama Nobel Prize

 

 

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Migrations : le plaidoyer de l'ONU

"Les réponses politiques aux phénomènes migratoires peuvent s'avérer peu appropriées" estime Helen Clark, administrateur du Programme des Nations Unies pourle Développement (PNUD). "Dans les pays d’origine, la migration a pour effet d’augmenter les revenus et de stimuler la consommation, ainsi que d’améliorer l’éducation et la santé. Son impact se fait également sentir plus largement au niveau culturel et social. La migration apporte généralement divers bénéfices, dont la forme la plus directe est l’argent envoyé à la famille proche. L’incidence positive de ces transferts est diffusée plus largement lorsqu’ils sont dépensés, générant des emplois pour les travailleurs locaux, tandis que les comportements peuvent évoluer en réponse aux idées venues de l’étranger."

 

Mais le PNUD montre aussi les apports positifs des migrants pour les sociétés d'accueil. Le PNUD estime que "le développement humain a beaucoup à gagner d'une levée des obstacles aux déplacements et d'une amélioration du traitement des migrants". 

Le rapport

 

C'est la semaine des sciences de la terre

Du 11 au 17 octobre, les Etats-Unis fêtent la semaine des sciences de la terre. C'est l'occasion pour l'Institut géologique américain de proposer des activités, déclinées du primaire au lycée, toujours très concrètes. Par exemple, on apprend comment simuler simplement El Niño avec ses élèves. Ou encore comment surveiller le taux d'ozone en faisant son jardin.

 

A coté de ces activités , la semaine est aussi un rendez-vous pour les nombreuses classes qui utilisent un système d'information géographique (SIG). L'Esri propose là aussi de nombreux scénarios déclinés à différents niveaux. On peut par exemple étudier le climat, c'est le thème de cette année, les hurricanes, le sprécipitations, l'énergie, la montée des océans,  ou suggérer des emplacements pour les éoliennes.

La communauté ESRI

Le site de la Semaine

 

Physique bac pro

Eduscol met enligne des documents pédagogiques pour enseigner la physique et la chimie en bac pro. Il s'agit de progressions, d'une réflexion sur la démarche d'investigation accompagnée d'exemples.

Sur Eduscol

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 210 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le lundi 12 octobre 2009.
En direct du forum
Accès à la classe exceptionnelle
- Et pendant ce temps, un bon nombre d'enseignants partent en retraite sans avoir accédé à la hors-classe ! C'est la France : donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis. De : fjarraudPublié : vendredi 1 décembre 2017 07:22Objet : Accès à...
Lecture : Le niveau baisse encore
- Rien d'étonnant quand on voit les méthodes de lecture utilisées par certaines enseignantes de CP.Pourquoi choisir des supports vieillots, décriés par les chercheurs et n'ayant aucun sens alors que la littérature jeunesse est tellement riche et...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces